dimanche 10 août 2014

À quoi sert un poste électrique?


À quoi cela sert un poste électrique? ou les explications de la transformation et du transport de l'électricité éolien pour les NULS.



Les postes électriques permettent d'adapter la tension en fonction des lignes et des réseaux, mais aussi à aiguiller l'électricité et à la "surveiller" à distance sur les différentes lignes qu'elle emprunte.
Les postes de transformation du résau de transport (RTE, filiale d'EDF), permettent d’adapter la tension du réseau au transport (poste élévateur de tension en sortie de centrale électrique) ou à la distribution (poste source), et de passer d’un niveau de tension à un autre (400 000, 225 000, et 63 000 ou 90 000 Volts). C'est là que se trouvent... les transformateurs !




Aiguillage
Les postes permettent de répartir le courant entre les lignes situées en amont et en aval du transformateur.




Surveillance et contrôle
Les postes hébergent des systèmes de surveillance et de contrôle du réseau dans des bâtiments de relayage. Ils permettent d’envoyer des informations vers des centres distants qui les analysent et détectent les éventuelles anomalies. Ces centres envoient en retour des ordres télécommandés (ouverture ou fermeture des disjoncteurs et sectionneurs) permettant de répartir le courant sur les différentes lignes ou corriger une anomalie sur le réseau.




Le transformateur
Le transformateur qu'on trouve dans un poste, est un appareil destiné à modifier la tension électrique du courant. Il permet d'abaisser la tension, par échelons successifs (400 000, 225 000, 63 000, puis à 20 000 volts), en fonction de l’utilisateur final et de ses besoins en électricité. Il peut aussi permettre d’élever la tension, par exemple en sortie de centrale de production, de 20 000 à 400 000 volts, afin de rendre l’électricité transportable sur de longues distances, en limitant les pertes électriques (effet joule).




La transformation du courant s’effectue par l’intermédiaire de deux enroulements disposés de façon concentrique, destinés à échanger l’énergie grâce au circuit magnétique.

Le principe de fonctionnement repose sur le transfert d’énergie par induction électromagnétique : le premier enroulement reçoit l’énergie électrique et la transforme en énergie magnétique par induction. Le deuxième enroulement, traversé par le champ magnétique produit, fournit un courant alternatif de même fréquence mais de tension différente. Ce dispositif est placé dans un liquide isolant (le plus souvent de l’huile) qui assure également le refroidissement.

Le circuit de refroidissement fonctionne sur le même principe que celui d’une voiture.

Les chemins de l’électricité, de la production au transport, puis à la distribution d'électricité.
Une fois produite, l'électricité emprunte un réseau de lignes aériennes et souterraines que l’on peut comparer au réseau routier, avec ses autoroutes et ses voies nationales (lignes à très haute et haute tension du réseau de transport d'électricité RTE), ses voies secondaires (lignes moyenne et basse tension gérées par les réseaux de distribution) et ses échangeurs (postes électriques).



Le transport à l’échelle régionale ou locale est assuré en très haute tension (225 000 volts), et en haute tension (90 000 et 63 000 volts). Cette partie du réseau, parfois appelé "réseau d'alimentation régionale" permet d’acheminer l’électricité jusqu’aux grands consommateurs industriels et aux réseaux de distribution.

L’électricité passe du réseau de transport aux réseaux de distribution grâce aux « postes sources ». Ces échangeurs abaissent la haute et très haute tension en moyenne tension (15 000 ou 20 000 volts) ou en basse tension (380 et 220 volts). Les réseaux de distribution alimentent les particuliers, les petits commerçants, les collectivités locales et les petites et moyennes entreprises.

Ce schéma vous permet de positionner les différents acteurs de l'électricité en France : production, transport (RTE), distribution, et autorité de régulation, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE).




Avouons que maintenant, nous en savons un peu plus. Mais pour être encore moins «nuls», regardons ces photos : notre futur?...























Documents RTE (http://www.rte-france.com/fr)

php








1 commentaire:

  1. Vive les écolos ils sauront bien réussit à participer à l'abomination ambiante.
    Maintenant nous perdons nos terres et en plus nos paysages.
    J'ai toujours pensé que les écolo avaient pour vocation de participer à la destruction de notre nation au profit du Capital tout en rendant notre pays dépendant des USA et de leur politiques hégémonique dont maintenant leur gaz de "shit".
    Nous nous faisons enfumer par des apatrides adeptes de la traitrise et de la haute trahison.

    RépondreSupprimer