dimanche 31 janvier 2016

Éoliennes et mammifères marins

https://liledyeu.wordpress.com
https://conseilmondialpourlanature.wordpress.com

17 cachalots échoués sur les plages dans une vaste zone d’éoliennes offshore



Ces deux cachalots, et trois autres, furent trouvés sur une plage anglaise de la Mer du Nord ;12 autres s’échouèrent en Allemagne et aux Pays-Bas.

Il était une fois....

Nathalie Leroy

Qui sommes-nous en vérité?

Bonne lecture

php

samedi 30 janvier 2016

Éoliennes: Quel impact sur l’avifaune ?

http://lemontchampot.blogspot.fr/
Résultat de recherche d'images pour "image: nuée d'oiseaux"
Image: http://viecontemplative.saintefamille.fr/



Commentaire: «Les oiseaux ne se cachent plus pour mourir». 

php

La mort programmée des petits producteurs laitiers

Agriculture
Par Didier Vanderbiest, depuis la Belgique.
Publié le 30 janvier 2016

La méthanisation est en train de tuer l’industrie laitière





De nos jours, de très nombreux producteurs laitiers travaillent à perte. En effet, avec un prix de base de 25 cents le litre (qui devrait encore descendre à 22 cents, voire même plus bas dans les prochains mois), le producteur de lait peut espérer obtenir 30 cents le litre si les teneurs en protéines et en matières grasses sont excellentes. Les coûts de production, eux, s’élèvent au strict minimum à 25 cents et peuvent grimper jusqu’à 35 cents si des investissements importants ont été réalisés dans l’outil de production laitière. Je précise bien « laitière » car il existe aujourd’hui un autre outil de production associé qui, s’il demande aussi un investissement important, est par contre très rentable grâce aux subventions. Je parle de la méthanisation des effluents de production.

Victimes d'éoliennes: Formulaire de réclamation

Rappel

Victimes des nuisances des éoliennes (ICPE), vous pouvez porter réclamation à l'encontre de leur fonctionnement aux autorités compétentes. Pour cela, remplissez ce formulaire.

La ministre de l'Écologie et du blabla n'entend pas nos voix plaignantes, mesdames et messieurs les préfets liront nos maux.

À vos claviers, à vos stylos, à vos plumes?


php

vendredi 29 janvier 2016

La fabrique médiatique des quartiers populaires



Entretien avec Jérôme Berthaut

Interviews [1]




Dans cet entretien, nous revenons avec Jérôme Berthaut - auteur de La banlieue du « 20 heures » (Agone, 2013) - sur la construction médiatique du stigmate attaché aux quartiers populaires. À partir d'une enquête menée au sein de la rédaction du journal télévisé de France 2, il donne à voir les mécanismes concrets qui aboutissent à la production et à la reproduction de stéréotypes sur la «banlieue» ainsi qu'à la promotion d'une vision sécuritaire focalisée sur la délinquance ou le «terrorisme».

J. Berthaut, La banlieue du « 20 heures ». Ethnographie de la production d’un lieu commun journalistique, Marseille, Agone, « L’ordre des choses », 2013, 432 pages, 23 euros.

Dormez tranquille, monsieur le Président

jhm.fr
Frédéric Thévenin
29 janvier 2016

Commentaire: Remarquable texte de soutien aux exploitants agricoles, doublé d'un...coup de gueule contre ces trop nombreux «larbins» de l'indifférence et pourtant «esclaves» de la «société de provocation»* À qu'en le même engagement et la même compassion pour ceux aussi en lutte pour la sauvegarde des RICHESSES de notre Sud haut marnais: Son environnement, son patrimoine architectural, sa culture, sa faune, sa flore et sa BEAUTÉ? 

ZÉRO É0LIENNE et BASTA!

Bonne lecture

*«J'appelle «société de provocation» toute société d'abondance et en expansion économique qui se livre à l'exclubitionnisme constant de richesses et pousse à la consommation et à la possession par la publicité, les vitrines de luxe, les étalages alléchants, tout en laissant en marge une fraction importante de la population, qu'elle provoque à l'assouvissement de ses besoins réels ou artificiellement créés, en même temps qu'elle lui refuse les moyens de satisfaire cet appétit».  
Romain Gary (1914-1980)

Lire également: http://augustinmassin.blogspot.fr/2016/01/je-hais-les-indifferents-antonio-gramsci.html

php


La France ne protège pas sa nature

 http://www.reporterre.net/
Farid Benhammou et Estienne Rodary
29 janvier 2016


Commentaire: Il y a la France «des campagnes» rêvée, celle présentée dans les médias, les magazines, les films, etc.:Les paysages, le patrimoine architectural, la faune, la flore, le calme, l'ombre et la lumière, la «bonne » bouffe, le bonheur quoi!  Et puis,il y a la réalité qui est tout autre: Désert social, désert médical, urbanisation à outrance, pollution industrielle et la dernière trouvaille en vogue: La «colonisation» éolienne! Avec le label «écologie» collé au cul et la «bénédiction» de la majorité des élus locaux et gouvernants. L'Eden promis? c'est les Enfers! À vomir.

« C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d’imbécillité et d'abrutissement»

Albert Einstein (1879-1955)


Bonne lecture

php




L’autorisation par le gouvernement de nouveaux abattages de loups n’est qu’un paravent de l’impuissance française à protéger la nature des destructions et des pollutions, selon les auteurs.
Farid Benhammou est géographe, membre du Laboratoire ruralités de l’université de Poitiers ; Estienne Rodary est chercheur à l’IRD et spécialiste des politiques de conservation.

jeudi 28 janvier 2016

Avec le pic pétrolier, nous avons passé le pic des libertés !

Rédigé par Benoît Thévard
28 Janvier 2016 ,


Une brève histoire du pic pétrolier

C'est en 2004 que la production de pétrole conventionnel a commencé à plafonner. L'ensemble des producteurs ont, à l'époque, été incapables de répondre à l'explosion de la demande de l'Inde et de la Chine notamment. Notons que la consommation de ces deux pays a été multipliée par 3.5 entre 1994 et 2014, passant de 4.3 à 14.9 Mb/j.

Quand Emmanuel Macron prône la multiplication des panneaux publicitaires

Par Nolwenn Weiler 
28 janvier 2016




Si vous ne souhaitez pas voir augmenter le nombre et la taille des panneaux publicitaires, notamment numériques, hâtez-vous de participer à la consultation publique sur le projet de décret sur l’affichage publicitaire de la loi Macron [1]. Ce décret, dont les dispositions entreront en vigueur le 1er mars prochain, doit définir« les conditions de dérogation en matière d’emplacement, de surface et de hauteur pour les dispositifs situés en agglomération, et l’ensemble des prescriptions applicables aux dispositifs situés hors agglomération ». En clair: Allonger la liste des endroits où l’on a le droit de poser de grands panneaux publicitaires.

Corruption: Inquiétude sur les pays émergents

27.01.2016
afp/nxp

Transparency International Dans son rapport annuel, l'ONG dénonce notamment le Brésil et la Malaisie




Chaque année, Transparency International épingle les pays corrumpus dans son rapport.Image: AFP



Les puissances économiques émergentes inquiètent 

l'ONG Transparency International qui, dans son rapport annuel sur la corruption dans le monde, rendu public mercredi, pointe plus particulièrement du doigt le Brésil ou la Malaisie.

mercredi 27 janvier 2016

Poème: Aux hésitants / An den Schwankenden

http://dormirajamais.org/
Traduit de l’allemand par Olivier Favier


Bertolt Brecht

Afficher l'image d'origine
1898-1956
Image: fr.wikipedia.org



Tu dis:
Pour nous les choses prennent un mauvais pli.
Les ténèbres montent. Les forces diminuent.
Maintenant, après toutes ces années de travail,
Nous sommes dans une situation plus difficile qu’au début.

La France viole la charte européenne des droits sociaux

EurActiv France avec l'AFP



[Shutterstock/Lane V. Erickson]


La France est en violation de la charte sociale européenne, car elle n'a pas pu démontrer que le niveau de l'assistance sociale qu'elle offre aux démunis était suffisant, a conclu le Conseil de l'Europe dans un rapport publié le 27 janvier.

Le Sénat adopte la loi biodiversité

http://www.publicsenat.fr/
Nadia Belrhomari
Le 26.01.2016


Commentaire: Après l'Assemblée nationale, le Sénat adopte le projet de loi sur la biodiversité. Fin de la première manche.


Bonne lecture


php

Destruction des milieux naturels, surexploitation des ressources, changement climatique...Pour tenter d’enrayer ces phénomènes, les sénateurs, dans la suite de la COP 21, ont adopté cet après-midi, le projet de loi sur la biodiversité qu’ils ont préalablement enrichi. Retour sur ces modifications.

Les cinq points faibles majeurs du scénario ADEME

http://sauvonsleclimat.org/
Écrit par SLC
Publié le Lundi 11 Janvier 2016


« Vers un mix électrique 100 % renouvelable en 2050 ? »


Quatre de ces points sont susceptibles d’invalider le scénario 100 % renouvelable. Et pour des scénarios à taux de renouvelables plus faibles, ils montrent que les coûts pour le système électrique croissent rapidement avec le taux de renouvelables. Le cinquième résulte de la priorité implicitement attribuée aux économies d’énergie au détriment d’une élimination plus rapide des combustibles fossiles, dont la COP 21 a pourtant bien montré l’extrême urgence…

mardi 26 janvier 2016

Éboulement sur le site d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure

http://www.lemonde.fr/
avec AFP
26.01.2016



Une personne est morte et une autre a été gravement blessée, mardi 26 janvier, dans un éboulement sur le site du laboratoire souterrain de l’Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) à Bure, ont indiqué les pompiers.

Électricité: Berlin se dote d’une réserve au lignite

Luc André
Berlin 
04 novembre 2015 

 


Le marché de capacité, retenu par la France, a été jugé trop coûteux par la chancelière


La difficile transition énergétique allemande
© Reuters



Pour garantir la sécurité de l’approvisionnement électrique, l’Allemagne va mettre des centrales, polluantes, au lignite en réserve. Le dispositif doit contribuer à atteindre les objectifs climatiques. Les organisations environnementales dénoncent des subventions à une industrie en perte de vitesse.

Le défi de l'hyper-ruralité: Forces et enjeux

Jean-Pierre Riou 
26-01-2016


Commentaire: Ces 5,4% de la population représente une majorité de «mougeons» qui créent beaucoup de mougeons-élus. Pour chasser, conduire, construire, pécher, porter une arme, etc; il faut un permis. Or, pour être un élu, il faut.....rien. «Démocratie, j'écris ton nom».

Bonne lecture

php


En France, 26 % du territoire n'accueille que 5,4 % de la population



Crédit Photo : shutterstock.com

Animaux en danger

Qu’on l’ait perçu ou non, le renouveau de la ruralité était amorcé, en France, depuis de nombreuses années. Au nom de l’écologie, le développement éolien dans les zones rurales les plus reculées scie la branche sur laquelle repose un atout majeur du développement national et menace de coûter bien plus cher que prévu à la collectivité.

lundi 25 janvier 2016

La Halle aux Vêtements, liquidation totale

http://larotative.info/
Publié le 13 janvier 2016  
Mise à jour le 22 janvier

Commentaire: Tous condamnés à devenir des mannequins de vitrines sans tête?

Bonne lecture

php





En novembre 2015, le magasin La Halle aux Vêtements de Saint-Pierre-des-Corps a fermé ses portes, dans le cadre d’un vaste plan qui a entraîné la suppression de 1 600 postes et de 220 points de vente sur tout le territoire.

Visualisez les productions solaire et éolienne de votre région en temps réel:


Visualisez les productions solaire et éolienne de votre région en temps réel:
http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix


Bonne lecture

php

Loi de finances: Ce qui change pour les gîtes

http://www.village.tm.fr/

Pour bénéficier d’exonérations fiscales et foncières, les gîtes ruraux doivent être classés meublés de tourisme




Le paysage énergétique allemand en 2015

http://www.sfen.org/
Publié par Hartmut Lauer
22 janvier 2016



D'après les premières publications[1] [2], il est possible de tirer déjà plusieurs enseignements des évolutions énergétiques en 2015 en Allemagne. D’abord, la consommation d’énergie primaire a légèrement augmenté en raison d’une météo moins clémente qu’en 2014. Ensuite, les filières renouvelables dans la production et la consommation d’électricité sont en hausse et le pays a atteint un record absolu en matière d'exportation d’électricité.

samedi 23 janvier 2016

«Je hais les indifférents» Antonio Gramsci

http://dormirajamais.org/
Traduit de l’italien par Olivier Favier


Je hais les indifférents. Je crois comme Friedrich Hebbel que « vivre signifie être partisans ». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents.

L’indifférence est le poids mort de l’histoire. C’est le boulet de plomb pour le novateur, c’est la matière inerte où se noient souvent les enthousiasmes les plus resplendissants, c’est l’étang qui entoure la vieille ville et la défend mieux que les murs les plus solides, mieux que les poitrines de ses guerriers, parce qu’elle engloutit dans ses remous limoneux les assaillants, les décime et les décourage et quelquefois les fait renoncer à l’entreprise héroïque.

L’indifférence œuvre puissamment dans l’histoire. Elle œuvre passivement, mais elle œuvre. Elle est la fatalité; elle est ce sur quoi on ne peut pas compter; elle est ce qui bouleverse les programmes, ce qui renverse les plans les mieux établis; elle est la matière brute, rebelle à l’intelligence qu’elle étouffe. Ce qui se produit, le mal qui s’abat sur tous, le possible bien qu’un acte héroïque (de valeur universelle) peut faire naître, n’est pas tant dû à l’initiative de quelques uns qui œuvrent, qu’à l’indifférence, l’absentéisme de beaucoup. Ce qui se produit, ne se produit pas tant parce que quelques uns veulent que cela se produise, mais parce que la masse des hommes abdique devant sa volonté, laisse faire, laisse s’accumuler les nœuds que seule l’épée pourra trancher, laisse promulguer des lois que seule la révolte fera abroger, laisse accéder au pouvoir des hommes que seule une mutinerie pourra renverser. La fatalité qui semble dominer l’histoire n’est pas autre chose justement que l’apparence illusoire de cette indifférence, de cet absentéisme. Des faits mûrissent dans l’ombre, quelques mains, qu’aucun contrôle ne surveille, tissent la toile de la vie collective, et la masse ignore, parce qu’elle ne s’en soucie pas. Les destins d’une époque sont manipulés selon des visions étriquées, des buts immédiats, des ambitions et des passions personnelles de petits groupes actifs, et la masse des hommes ignore, parce qu’elle ne s’en soucie pas. Mais les faits qui ont mûri débouchent sur quelque chose; mais la toile tissée dans l’ombre arrive à son accomplissement: et alors il semble que ce soit la fatalité qui emporte tous et tout sur son passage, il semble que l’histoire ne soit rien d’autre qu’un énorme phénomène naturel, une éruption, un tremblement de terre dont nous tous serions les victimes, celui qui l’a voulu et celui qui ne l’a pas voulu, celui qui savait et celui qui ne le savait pas, qui avait agi et celui qui était indifférent. Et ce dernier se met en colère, il voudrait se soustraire aux conséquences, il voudrait qu’il apparaisse clairement qu’il n’a pas voulu lui, qu’il n’est pas responsable. Certains pleurnichent pitoyablement, d’autres jurent avec obscénité, mais personne ou presque ne se demande: Et si j’avais fait moi aussi mon devoir, si j’avais essayé de faire valoir ma volonté, mon conseil, serait-il arrivé ce qui est arrivé? Mais personne ou presque ne se sent coupable de son indifférence, de son scepticisme, de ne pas avoir donné ses bras et son activité à ces groupes de citoyens qui, précisément pour éviter un tel mal, combattaient, et se proposaient de procurer un tel bien.

La plupart d’entre eux, au contraire, devant les faits accomplis, préfèrent parler d’idéaux qui s’effondrent, de programmes qui s’écroulent définitivement et autres plaisanteries du même genre. Ils recommencent ainsi à s’absenter de toute responsabilité. Non bien sûr qu’ils ne voient pas clairement les choses, et qu’ils ne soient pas quelquefois capables de présenter de très belles solutions aux problèmes les plus urgents, y compris ceux qui requièrent une vaste préparation et du temps. Mais pour être très belles, ces solutions demeurent tout aussi infécondes, et cette contribution à la vie collective n’est animée d’aucune lueur morale; il est le produit d’une curiosité intellectuelle, non d’un sens aigu d’une responsabilité historique qui veut l’activité de tous dans la vie, qui n’admet aucune forme d’agnosticisme et aucune forme d’indifférence.

Je hais les indifférents aussi parce que leurs pleurnicheries d’éternels innocents me fatiguent. Je demande à chacun d’eux de rendre compte de la façon dont il a rempli le devoir que la vie lui a donné et lui donne chaque jour, de ce qu’il a fait et spécialement de ce qu’il n’a pas fait. Et je sens que je peux être inexorable, que je n’ai pas à gaspiller ma pitié, que je n’ai pas à partager mes larmes. Je suis partisan, je vis, je sens dans les consciences viriles de mon bord battre déjà l’activité de la cité future que mon bord est en train de construire. Et en elle la chaîne sociale ne pèse pas sur quelques uns, en elle chaque chose qui se produit n’est pas due au hasard, à la fatalité, mais elle est l’œuvre intelligente des citoyens. Il n’y a en elle personne pour rester à la fenêtre à regarder alors que quelques uns se sacrifient, disparaissent dans le sacrifice; et celui qui reste à la fenêtre, à guetter, veut profiter du peu de bien que procure l’activité de peu de gens et passe sa déception en s’en prenant à celui qui s’est sacrifié, à celui qui a disparu parce qu’il n’a pas réussi ce qu’il s’était donné pour but.
Je vis, je suis partisan. C’est pourquoi je hais qui ne prend pas parti. Je hais les indifférents.

11 février 1917







Odio gli indifferenti

Odio gli indifferenti. Credo come Federico Hebbel che « vivere vuol dire essere partigiani ». Non possono esistere i solamente uomini, gli estranei alla città. Chi vive veramente non può non essere cittadino, e parteggiare. Indifferenza è abulia, è parassitismo, è vigliaccheria, non è vita. Perciò odio gli indifferenti.
L’indifferenza è il peso morto della storia. E’ la palla di piombo per il novatore, è la materia inerte in cui affogano spesso gli entusiasmi più splendenti, è la palude che recinge la vecchia città e la difende meglio delle mura più salde, meglio dei petti dei suoi guerrieri, perché inghiottisce nei suoi gorghi limosi gli assalitori, e li decima e li scora e qualche volta li fa desistere dall’impresa eroica.
L’indifferenza opera potentemente nella storia. Opera passivamente, ma opera. E’ la fatalità; è ciò su cui non si può contare; è ciò che sconvolge i programmi, che rovescia i piani meglio costruiti; è la materia bruta che si ribella all’intelligenza e la strozza. Ciò che succede, il male che si abbatte su tutti, il possibile bene che un atto eroico (di valore universale) può generare, non è tanto dovuto all’iniziativa dei pochi che operano, quanto all’indifferenza, all’assenteismo dei molti. Ciò che avviene, non avviene tanto perché alcuni vogliono che avvenga, quanto perché la massa degli uomini abdica alla sua volontà, lascia fare, lascia aggruppare i nodi che poi solo la spada potrà tagliare, lascia promulgare le leggi che poi solo la rivolta farà abrogare, lascia salire al potere gli uomini che poi solo un ammutinamento potrà rovesciare. La fatalità che sembra dominare la storia non è altro appunto che apparenza illusoria di questa indifferenza, di questo assenteismo. Dei fatti maturano nell’ombra, poche mani, non sorvegliate da nessun controllo, tessono la tela della vita collettiva, e la massa ignora, perché non se ne preoccupa. I destini di un’epoca sono manipolati a seconda delle visioni ristrette, degli scopi immediati, delle ambizioni e passioni personali di piccoli gruppi attivi, e la massa degli uomini ignora, perché non se ne preoccupa. Ma i fatti che hanno maturato vengono a sfociare; ma la tela tessuta nell’ombra arriva a compimento: e allora sembra sia la fatalità a travolgere tutto e tutti, sembra che la storia non sia che un enorme fenomeno naturale, un’eruzione, un terremoto, del quale rimangono vittima tutti, chi ha voluto e chi non ha voluto, chi sapeva e chi non sapeva, chi era stato attivo e chi indifferente. E questo ultimo si irrita, vorrebbe sottrarsi alle conseguenze, vorrebbe apparisse chiaro che egli non ha voluto, che egli non è responsabile. Alcuni piagnucolano pietosamente, altri bestemmiano oscenamente, ma nessuno o pochi si domandano: se avessi anch’io fatto il mio dovere, se avessi cercato di far valere la mia volontà, il mio consiglio, sarebbe successo ciò che è successo? Ma nessuno o pochi si fanno una colpa della loro indifferenza, del loro scetticismo, del non aver dato il loro braccio e la loro attività a quei gruppi di cittadini che, appunto per evitare quel tal male, combattevano, di procurare quel tal bene si proponevano.
I più di costoro, invece, ad avvenimenti compiuti, preferiscono parlare di fallimenti ideali, di programmi definitivamente crollati e di altre simili piacevolezze. Ricominciano così la loro assenza da ogni responsabilità. E non già che non vedano chiaro nelle cose, e che qualche volta non siano capaci di prospettare bellissime soluzioni dei problemi più urgenti, o di quelli che, pur richiedendo ampia preparazione e tempo, sono tuttavia altrettanto urgenti. Ma queste soluzioni rimangono bellissimamente infeconde, ma questo contributo alla vita collettiva non è animato da alcuna luce morale; è prodotto di curiosità intellettuale, non di pungente senso di una responsabilità storica che vuole tutti attivi nella vita, che non ammette agnosticismi e indifferenze di nessun genere.
Odio gli indifferenti anche per ciò che mi dà noia il loro piagnisteo di eterni innocenti. Domando conto ad ognuno di essi del come ha svolto il compito che la vita gli ha posto e gli pone quotidianamente, di ciò che ha fatto e specialmente di ciò che non ha fatto. E sento di poter essere inesorabile, di non dover sprecare la mia pietà, di non dover spartire con loro le mie lacrime. Sono partigiano, vivo, sento nelle coscienze virili della mia parte già pulsare l’attività della città futura che la mia parte sta costruendo. E in essa la catena sociale non pesa su pochi, in essa ogni cosa che succede non è dovuta al caso, alla fatalità, ma è intelligente opera dei cittadini. Non c’èin essa nessuno che stia alla finestra a guardare mentre i pochi si sacrificano, si svenano nel sacrifizio; e colui che sta alla finestra, in agguato, voglia usufruire del poco bene che l’attività di pochi procura e sfoghi la sua delusione vituperando il sacrificato, lo svenato perché non è riuscito nel suo intento.
Vivo, sono partigiano. Perciò odio chi non parteggia, odio gli indifferenti.

Tratto da « La Città futura », in Il Grido del Popolo, n. 655, 11 febbraio 1917, e Avanti!, anno XXI , n.43, 12 febbraio 1917.

Pour aller plus loin:
Le site de la formation Gramsci (en italien).
George Hoare – Nathan Sperber, Introduction à Antonio Gramsci, Paris, La découverte, 2013. Une excellente synthèse, tenant compte des dernières recherches.
Antonio Gramsci, Pourquoi je hais l’indifférence, Paris, Rivages Poche, 2012. Traduction de Martin Rueff.
Antonio Gramsci, Odio gli indifferenti
, Chiarelettere, 2012.


php

France: Rupture avec l’État de droit ?

http://savetheeaglesinternational.org/
22 janvier 2016



Commentaire: L'éolien doit passer coûte que coûte. N'oublions pas le proverbe: «Le chien ne mord pas la main de celui qui le nourrit». Cela vaut tout autant pour les services de l'État que pour le secteur privé (à de rares exceptions). D'ailleurs,il est étonnant que le «conflit d'intérêts» sous sa forme actuelle n'est pas encore 
été relooké, façon «libéralisme», tant il pose de problèmes aux élus favorables à l'implantation d'une ferme éolienne (http://www.courrierdesmaires.fr/30347/elus-locaux-et-conflits-dinteret-parution-du-decret-dapplication/). Pour bientôt?

Bonne lecture


php




et




Éolien: Nos aigles et vautours sont condamnés


Les éoliennes tuent, dans le monde, plusieurs dizaines de millions d’oiseaux par an (1). La moyenne est d’environ 200 par éolienne, soit un tous les deux jours. Pour les chauves-souris, il faut compter près du double: Une par éolienne et par 24H. En France, on est discret sur cette mortalité. Les suivis, ou études post-construction, sont rarissimes et rarement publiés. Le Ministère de l’Écologie estime la mortalité des oiseaux entre 0 et 10 par éolienne et par an (2). L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) se contente de dire que l’impact est « faible mais doit néanmoins être pris en compte »(3). Mais en fait cet impact est entre 40 et 100 fois plus élevé que leurs estimations (1).

vendredi 22 janvier 2016

Droit d’auteur: L’Assemblée adopte la controversée liberté de panorama

Le Monde.fr  
22.01.2016 
Par Gabriel Coutagne et Florian Reynaud


Des touristes devant le viaduc de Millau, célèbre ouvrage de l'Aveyron conçu par Lord Norman Foster. HENRI TABARANT / ONLY FRANCE / AFP


Chaque année, de nombreux vacanciers de passage par le viaduc de Millau, dans l’Aveyron, s’arrêtent pour prendre en photo la célèbre construction, œuvre du cabinet britannique d’architecture Foster and Partners. Jusque-là, rien d’illégal. Qu’ils ne s’avisent pas, en revanche, de publier leurs clichés.

Les projets environnementaux de la PAC jugés trop coûteux

EurActiv.com 
22 jan.2016


Un marais à Smygehuk, le point le plus au méridional de la Suède. [Susanne Nilsson /Flickr]


Un nouveau rapport de la Cour des comptes européenne estime que les coûts des projets pour une agriculture plus respectueuse de l'environnement sont « excessivement élevés ».

Un projet absurde d’autoroute menace l’Eure-et-Loir

Philippe Thureau-Dangin (Reporterre)
22 janvier 2016 /



Commentaire: Comme un air de déjà vu dans d'autres années, dans d'autres secteurs, dans d'autres régions. Et toujours la même question rituel des associations et sympathisants opposants:

«Pour faire valoir nos droits, entendre nos voix citoyennes et ainsi faire vivre la Démocratie ou son «erszats» , doit-on  «abandonner la légalité» et basculer du «côté obscur»?»

Bonne lecture

php




En Eure-et-Loir, la machine administrative s’est mise en branle pour porter un projet d’autoroute payant, l’A154, au détriment de l’intérêt général. Les écologistes font valoir l’inutilité, le coût exorbitant et les dommages environnementaux de cette opération. D’autant qu’une alternative existe, utilisant en partie les voies disponibles.

Haute Marne: Tour d'horizon...

21 janvier 2016
22 janvier 2016


Parc national en 2018

«C'est LA chance du territoire!» dixit monsieur le préfet Celet. Et les 250 éoliennes en approche sur la façade Est de Langres jusqu'à la vallée de la Vingeanne, c'est quoi, monsieur le préfet Celet? Une chance? un bonheur? ou ...un cercueil?

En 2015, le parc nucléaire d'EDF a dépassé ses objectifs

Par Frédéric De Monicault
Publié le 19/01/2016



Commentaire: Alors, qu'il y a de plus en plus de GRANDES éoliennes implantées en France, le nucléaire bat son «record» de production. Ces grandes éoliennes ne seraient-elles pas des fainéantes? Si oui, à quoi servent elles? Si EDF bat son «record» cela veut-il aussi dire que la demande d' électricité a augmenté? 

Bonne lecture

php


L'année dernière, les centrales de l'électricien ont produit quelque 417 térawattheures (TWh), soit davantage que la fourchette d'objectifs initiale

jeudi 21 janvier 2016

SolidaritéS, avec qui?

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/


Commentaire:
«Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute»

Michel Audiard (1920-1985)


Bonne lecture

ZÉRO É0LIENNE et BASTA!


php

Pourquoi les ONG sont un problème

par Stephanie McMillan
13janvier2016


Le collectif INCITE! (des féministes radicaux) a publié cet excellent livre (uniquement disponible en anglais pour l'instant, malheureusement) sur les financement d'ONG, et les raisons pour lesquelles ceux-ci empêchent toute véritable progression.

Stephanie McMillan (née en 1965) est une dessinatrice politique US, éditorialiste, et activiste du Sud de la Floride. Petite-fille du réalisateur de films d’animation allemand Hans Fischerkösen, elle voulait devenir dessinatrice depuis l’âge de 10 ans. Durant ses années de lycée, elle a commencé à organiser des manifestations contre le capitalisme et l’impérialisme. Elle continue.

Tafta: L’élaboration des normes et des lois bientôt confiée aux lobbies industriels ?

Par Rachel Knaebel  
21 janvier2016

Commentaire: TAFTATrans-Atlantic Free Trade Agreement, aussi connu sous le nom de TTIP, Transatlantic Trade and Investment Partnership ou PTCI (Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement): Encore un pas de plus vers le «communisme libéral»....

Bonne lecture

php 

Soupçons d'arnaque: Le placement miracle vire à la déroute

http://www.leparisien.fr/
Dossier Réalisé Par boris Cassel et Matthieu Pelloli |

21 Janv. 2016


Commentaire: Et pourtant, un «mougeon» averti en vaut 2. Mais un «mougeon» reste toujours un... gogo! Et, nous vous l'avions dit: http://augustinmassin.blogspot.fr/2016/01/investissement-ces-etranges-vendeurs-de.html


Bonne lecture

php

Vous mangez des nuggets ? Vraiment ? Voici ce qu’ils contiennent

21 janvier 2016
Sarah Lefèvre (Reporterre)


Commentaire: Bon appétit!


Bonne lecture



php

mercredi 20 janvier 2016

Sûreté nucléaire en France: « Un contexte particulièrement préoccupant »

Par Pierre Le Hir
Le Monde.fr | 20.01.2016

Commentaire: Le nucléaire bat de l'aile, l'éolien «brasse» du vent (et pour certains des millions d'€), le solaire est «à l'ombre», l’hydraulique est au taquet (17%), les «fossiles» pas les bienvenus, la biomasse s'épuise à «tirer» le monde des ENR (54%): L'avenir de la production de l'électricité s'annonce sombre, longue et ennuyeuse comme une... soirée d'hiver.


Bonne lecture

php



La centrale nucléaire du Bugey, près de Lyon, en avril 2015. Laurent Cipriani/ap


« Nous sommes entrés dans une phase d’enjeux sans précédent en matière de sûreté et de radioprotection ». Pierre-Franck Chevet, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), avait un ton grave, sinon alarmant, en présentant, mercredi 20 janvier, ses vœux à la presse. Un rituel qui est l’occasion, pour cette institution indépendante, de rendre publics les grands chantiers qui l’occupent. Or, estime cette année le gendarme de l’atome, « le contexte est particulièrement préoccupant ».

Rappel: Éoliennes, le bail emphytéotique, ce que les propriétaires doivent savoir ...

http://chateau.guibert-les.pineaux-thorigny-eoliennes-non.over-blog.com/


Commentaire: Et pourtant, ce n'est pas faute de vous avoir prévenu! 

Bonne lecture

php

Éoliennes, devoir d’information, devoir de vérité !



« Installer une éolienne ce n’est pas planter un arbre »


Les choses sont bien plus complexes.et des questions se posent

À qui appartient le terrain ? Dans quelle catégorie est-il classé ? Quel devenir pour les champs éoliens dans 15-20 ans ? Qui aura la charge de les démonter in fine ? L’intérêt économique au bout de l’opération ? Quelle importance écologique justifie de tels bouleversements ?

ÉOLIEN: Annulation du Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (SRCAE) et du Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine

http://www.vosgeshorizondurable.fr/

Par un arrêt du 14 janvier 2016, la cour administrative d’appel de Nancy a annulé le jugement du 19 novembre 2014 du tribunal administratif de Strasbourg, ainsi que les arrêtés du 20 décembre 2012 portant approbation du schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie et du schéma régional éolien de Lorraine.

Suisse: Éoliennes, une insulte honteuse au pays jurassien

http://lqj.ch/
Le Quotidien jurassien 
19.01.2016 



Magnifique tribune de Peter Anker! 



Voeux : Le maire remet en cause le rapport des éoliennes

http://www.ouest-france.fr/
Margueray - 

Modifié le 20/01/2016
Publié le 18/01/2016


Commentaire: Que cela est «touchant» ce cri de «détresse» d'un maire «cocu». À contrario, lui, il a le «mérite» de le reconnaître et de le  crier haut et fort. Avec l'entrée en vigueur de la loi NOTre (1 janvier 2017), sa commune risque fort de ne plus rien encaisser à l'horizon 2020 ( voir avant)... 

Petit rappel: La «colonisation» éolienne des territoires a pour but précis: Participer à la diminution de la présence de gaz à effet de serre dans l'atmosphère pour combattre le réchauffement climatique (http://www.manicore.com/documentation/serre/gaz.html  Or, l'unique motivation avancée par une gigantesque majorité d'élus pour favoriser l'implantation d'aérogénérateurs sur leur territoire sont les retombées financières??

Ce qui est très intéressant, outre mesure, c'est la reconnaissance par cet édile «des contraintes supportées par la population de la commune»: Bruit et réception Tv. Donc, les riverains, victimes  de symptômes, ne sont pas que des «affabulateurs»? À ces 2 contraintes, il faut toujours y adjoindre une production d'infrasons, également nuisibles pour la santé humaine et animale.

Ces infrasons sont à l'origine des perturbations de la réception Tv (+ téléphone) qui se règlent favorablement à coup de démodulateur et de parabole. Mais, les infrasons persistent et...signent. Aussi, quand est-il pour la santé des humains et des animaux? 

Encore une fois, voilà un maire et son conseil municipal (vote à l'unanimité) qui ont voulu jouer avec «le monde du business».  Avaient-ils pour cela les compétences techniques, juridiques et commerciales? La réponse est à lire.

Bonne lecture

php


Fabrice Nicolino dénonce l’agriculture industrielle

http://www.village.tm.fr/
Par Stéphane Perraud


Le titre est explicite. Dans son dernier ouvrage, le journaliste Fabrice Nicolino règle ses comptes avec l’agriculture industrielle.





« Je m’attends à du goudron et des plumes », s’amuse le rescapé de la tuerie de Charlie Hebdo qui alimente toujours la rubrique écologie de l’hebdomadaire satirique, malgré trois balles reçues dans les jambes et une convalescence interminable. Autant dire que plus rien ne lui fait peur.

Loi biodiversité: Les citoyens soumettent leurs idées aux élus pour empêcher la privatisation de la nature

http://www.bastamag.net/
Par Sophie Chapelle 
@Sophie_Chapelle
20 janvier 2016


Commentaire: «Le livre de la Jungle» version «libérale économie». À faire des cauchemars!

Bonne lecture

php




Les sénateurs examinent le nouveau projet de loi sur la biodiversité de Ségolène Royal, alors que de nombreuses espèces animales et végétales sont menacées de destruction. Le Parlement a lancé en amont une consultation citoyenne à laquelle environ 9300 personnes ont participé. Une partie d’entre elles appellent à refuser la privatisation des gènes des plantes, à empêcher la dissémination de nouveaux OGM, à interdire les insecticides les plus dangereux, à sanctionner la biopiraterie, et à se méfier des mesures de compensation… Les élus suivront-ils les recommandations des citoyens ?

mardi 19 janvier 2016

Allemagne: Deux blessés dans un incendie d'éolienne

von Thomas Weege
15. Januar 2016
http://epaw.org/

Traduction: Google translate et php


Un incendie s'est déclenché jeudi lors de travaux d'entretien dans une nacelle d'une éolienne à Uedem (Kleve). ... trois techniciens ont réussi à s'échapper mais deux ont été blessés dans l'accident, dont l'un d'eux sérieusement.


2
Foto: Feuerwehr Uedem/Alexander Janßen

Paul Melchior réside à Langres

https://fr.wikipedia.org

Paul Melchior, né le 12 septembre 1966 à Nogent-sur-Marne (Seine aujourd'hui Val-de-Marne), est un producteur de spectacles et de disques connu aussi pour son activité d'éditeur sous le nom de Pascal Maurice.

Le bâtiment haut marnais est au plus mal...

jhm.fr
19 janv.2016


Commentaire: On a l'habitude de dire «Quand le bâtiment va, tout va» Martin Nadaud (Ancien ouvrier maçon devenu député,1815-1899), Assemblée législative en 1849. À l'inverse... 

Le pire est avenir

Bonne lecture

php

Biodiversité: Le lobby de la chasse impose ses volontés

Tiffany Blandin (Reporterre) 
19 janvier 2016 /





Le projet de loi sur la biodiversité est discutée à partir de mardi 19 janvier. La chambre haute, comme l’Assemblée nationale, a répondu à tous les désiderata des chasseurs. Enquête sur un lobby très écouté par les parlementaires.

La numérisation pourrait supprimer 5 millions d'emplois dans le monde

Laure De Charette 
EcoDigest 
19-01-2016


D'ici dix ans, 42 à 47 % des emplois seront effectués par des robots.


D'ici 2020, 5 millions d'emplois disparaîtront dans les principales économies mondiales à cause de la numérisation de l'économie. C’est du moins la conclusion, alarmante, d’un rapport publié par le World Economic Forum, à la veille du forum de Davos.
De larges perturbations à prévoir

Rançonnières/ Enquête publique: Le jour d'après

On avait laissé l'année dernière (novembre 2015), le village de Rançonnières avec l'ouverture d'une nouvelle enquête publique suite à l'annulation de la précédente. http://augustinmassin.blogspot.fr/2015/11/ranconnieres-une-nouvelle-enquete.html

Les conclusions et avis du commissaire -enquêteur viennent de paraître. Nous vous en livrons l'exclusivité:

L'avis est DÉFAVORABLE!

L'important également, c'est que pour la première fois? des élus de premier plan, fédération des chasseurs, association pour la défense du patrimoine, etc. se sont mobilisés pour dire non à la «colonisation» éolienne du Sud haut marnais. Mieux vaut tard que jamais.

Il est à noter une belle participation des habitants avec des avis très partagés. Espérons que cela ne présage pas d'une zizanie future et persistante.

 Maintenant, il faut attendre l'avis de «Dieu» monsieur le Préfet qui à tous les pouvoirs en main... même celui de dire NON!

Savourons ce remarquable résultat pour la protection de la santé des populations, pour la sauvegarde de l'environnement et de la faune et remettons-nous au travail: Il demeure plus de 243 éoliennes en approche de Dampierre(52) à la vallée de la Vingeanne (21)

Bonne lecture

php 

lundi 18 janvier 2016

É0liennes: Pièges mortels pour la faune volante

http://fr.friends-against-wind.org/
Extrait du Journal Franz Weber | 30 septembre 2015
Pages 14 et 15

Bonne lecture

php


Le retard de la France s'accentue dans les renouvelables

EurActiv.fr | Aline Robert


Commentaire: Pourquoi quand la presse aborde le thème des «énergies renouvelables» à t-on droit 9 fois sur 10, à une image d'éolienne? 


Pour parler de  l'éolien, cette baisse remarquable d’investissement n'apparaît pas du tout dans le Sud haut marnais et plus particulièrement dans un rayon de 40km autour de langres-Est(http://www.mesopinions.com/communaute/mon-compte/petition/moratoire-suspension-projets-eoliens-rayon-40/15534et ce, bien au contraire. À croire qu'un grand nombre de ces «derniers promoteurs de l'ancien monde» viennent «s'échouer» comme des baleines sur ce territoire qui passe par la Côte d'or, le Doubs, la Haute marne,la Haute Saône le Jura et ....la Suisse MERDE!

ZÉRO É0LIENNE et BASTA!

Bonne lecture

php   





Les investissements dans les énergies renouvelables en France affichaient déjà un fort retard. Ils ont fondu de moitié en 2015.

Notre-Dame-des-Landes : Nous accusons !

Anne-Marie Chabod, Dominique Fresneau et Christian Grisollet
9 janvier 2016


Commentaire:  «Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé concernant les projets d'implantations d'éoliennes, ne saurait être que fortuite» 

Bonne lecture

php






Alors qu’une mobilisation a lieu à Nantes et ailleurs le 9 janvier, des opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes dénoncent les mensonges, manipulations et provocations que commettent responsables politiques et administration dans ce dossier. Où se révèle « leur faillite intellectuelle et morale ».

62 personnes possèdent autant que la moitié des habitants de la planète

Oxfam
18 janvier 2016






L’inégalité continue à croître dans le monde, révèle le nouveau rapport d’Oxfam. Les 1 % les plus riches accumulent toujours plus de richesses. Outil essentiel : l’évasion fiscale et les paradis fiscaux.


Selon un rapport publié lundi 18 janvier par Oxfam, en amont de la rencontre annuelle des «élites» mondiales de la finance et de la politique à Davos, des inégalités galopantes créent un monde où 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ce chiffre était de 388 il y a cinq ans.

Intitulé Une économie au service des 1 %, ce rapport montre que le patrimoine de la moitié la plus pauvre de la population mondiale s’est réduit de mille milliards de dollars depuis 2010. Cette baisse de 41 % s’est produite alors même que la population mondiale augmentait de 400 millions de personnes. Dans le même temps, la fortune des 62 premières fortunes mondiales – dont 53 sont des hommes pour seulement 9 femmes -, a augmenté de plus de 500 milliards de dollars pour atteindre un total de 1 760 milliards.



Ces chiffres confirment une tendance observée par Oxfam: Depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l‘humanité a bénéficié de moins d’1 % de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1 % les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse. La France n’échappe pas à cette tendance puisque les 10 % les plus riches ont accaparé 54 % de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015.

À la veille de la rencontre de Davos de l’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1 % posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: Un an plus tôt.

« Les dirigeant-e-s du monde s’inquiètent de l’aggravation de la crise des inégalités sans pour autant prendre des mesures concrètes. Le monde est devenu beaucoup plus inégalitaire et la tendance s’accélère. Nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle » explique Manon Aubry, responsable plaidoyer Justice fiscale et inégalités d’Oxfam France.

Si les inégalités ne s’étaient pas aggravées au sein des pays entre 1990 et 2010, 200 millions de personnes supplémentaires auraient pu sortir de la pauvreté. Oxfam réclame des mesures urgentes pour faire face à la crise des inégalités extrêmes, qui menace de faire reculer les progrès accomplis dans la lutte contre la pauvreté au cours de ce dernier quart de siècle. En particulier, l’ONG pointe du doigt le rôle que jouent l’évasion fiscale et les paradis fiscaux qui privent les États des recettes fiscales nécessaires pour investir dans des services publics de qualité tels que la santé et l’éducation. Oxfam appelle à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux, qui a vu de plus en plus d’entreprises et de particuliers recourir aux centres offshore afin d’éviter de verser leur juste contribution à la société.

Selon l’ONG, sur 200 entreprises démontrent que 9 entreprises sur 10 parmi les partenaires stratégiques du Forum économique mondial de Davos sont présentes dans au moins un paradis fiscal. Le montant des investissements dans ces mêmes paradis fiscaux a pratiquement quadruplé entre 2000 et 2014. De même, si l’on regarde les 10 premiers pays d’investissement en France, 44 % de ces investissements sont réalisés dans des paradis fiscaux.

« Les multinationales et les grandes fortunes ne suivent pas les mêmes règles que l’ensemble de la population, refusant de payer les impôts dont la société a besoin pour fonctionner. Le fait que 188 sur 201 grandes entreprises soient présentes dans au moins un paradis fiscal montre qu’il est temps d’agir », ajoute Manon Aubry.

La montée des inégalités s’explique également par une autre des grandes tendances mises en lumière dans le rapport d’Oxfam : la réduction de la part du revenu national revenant aux travailleuses et travailleurs dans quasiment tous les pays développés et la plupart des pays en développement et le fossé grandissant entre les hauts et les bas salaires.

Bien que le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté ait diminué de moitié entre 1990 et 2010, le revenu annuel moyen des 10 % les plus pauvres a augmenté de moins de 3 dollars par an au cours de ce dernier quart de siècle. Pour chacune de ces personnes, cela revient à une augmentation de son revenu quotidien de moins d’un centime par an. En revanche, les personnes déjà fortunées ont bénéficié d’un taux de rendement du capital (intérêts, dividendes, etc.) constamment plus élevé que le taux de croissance économique. Cet avantage a été accentué par le recours aux paradis fiscaux.

C’est là probablement l’exemple le plus frappant que donne le rapport de la façon dont les règles du jeu économique ont été remaniées pour excessivement développer la capacité des riches et des puissant-e-s à asseoir leur richesse. À l’échelle internationale, on estime que 7.600 milliards de dollars de capitaux privés sont détenus sur des comptes offshore, ce qui représente un douzième de la richesse mondiale. Si des impôts étaient payés sur les revenus générés par ces avoirs, les États disposeraient de 190 milliards de dollars de plus par an.

Complément d’infos

Télécharger le résumé du rapport : Une économie au service des 1 % (12 p.)

Télécharger le rapport complet : Une économie au service des 1 % (54 p.)Lire aussi : Vive la crise ! disent les riches, qui continuent de s’enrichir

Source : Oxfam

Photo : © Brand Miran/Oxfam



php

dimanche 17 janvier 2016

Territoires: Construire sa stratégie d'accueil et d'attractivité

http://www.village.tm.fr/


Commentaire: On ne peut qu'encourager la majorité de nos élus à se cotiser (paraîtrait que les caisses communales seraient vides...) pour se payer le voyage à Paris. À défaut de «vent», ils pourraient y trouver des idées positives pour l'environnement et les populations de nos territoires.


Bonne lecture

php


Une journée d'échanges entre élus, techniciens et chercheurs sur les nouvelles politiques locales d'accueil et d'attractivité des territoires