dimanche 31 juillet 2016

Association 3DCV (Jura): Une victoire qui en appelle d'autres



C'est avec plaisir que nous apprenons, par l'intermédiaire de sa présidente, que le travail de l'association 3DCV a payé: Le projet éolien est annulé pour le moment.  Pour le moment car il se murmure que le premier édile de la commune de Champagney, fort vexé de la tournure des événements, serait à la recherche d'un autre promoteur. La meilleure solution: Foutez le dehors en 2020!

Bravo à l'association 3DCV et... au suivant.


php

Lire:

A ce jour, nous n'avons pas encore eu le rapport d'une manière officielle, car notre Maire n'est pas vraiment pressé de nous l'annoncer, bien que nous avions été informés, depuis 1 mois 1/2.

Nucléaire: Entretenir la détestation

http://www.contrepoints.org/
Par Michel Gay et Gérard Petit 1.
31/07/2016

La critique du nucléaire est d’autant plus facile que c’est un sujet dont les médias sont friands.

Nucléaire : entretenir la détestation
Nucléaire : entretenir la détestation By: Christo MICHECC BY 2.0
L’exemple récent du Brexit a montré, comme avec le nucléaire, l’efficacité du conditionnement d’une opinion en orchestrant une détestation au lieu d’une critique constructive. Les conséquences seraient bien plus désastreuses en cas de sortie du nucléaire.

samedi 30 juillet 2016

« Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend. »

Par Dominique Boury
Mediapart | Blog
29 juillet 2016

Commentaire: La réussite de la résistance à la «colonisation» éolienne voulue par le PS et EELV et relayée sur le terrain par une majorité d''élus (es), passe obligatoirement par l'action-terrain. Sans elle, pas d'établissement d'un rapport de force avec la classe dirigeante locale, départementale, régionale et nationale et si pas de rapport de force, toutes les autres actions ne feront que ralentir le mouvement. 
Les plus importantes action-terrain à venir sont programmées pour 2017: 

  1. L'élection présidentielle   ( 23 avril et 7 mai 2017)  
  2. Les élections législatives (11 et 18 juin 2017)
Mettons nos élus (es),complices de cette infamie dehors ou à la retraite!
Un petit geste pour chacun, un grand soleil pour Madame Nature.

En avant toute!
php


La détermination des opposants à l’implantation sauvage d’éoliennes industrielles au cœur du Parc naturel du Haut-Languedoc ne faiblit pas. De nouvelles formes d’action se mettent en place, posant des questions majeures pour nos sociétés.

La face cachée des énergies renouvelables

http://www.economiematin.fr/
par J.P Riou
30/07/2016

Commentaire: Remarquable résumé de la réelle situation des ENR intermittentes en France écrit par le professeur Riou. Habituel me direz-vous que son travail soit de qualité? Certes, mais :
«Si tout ici-bas était excellent, il n’y aurait rien d’excellent»
Denis Diderot (1713-1784)

Félicitations.

Un chose est sûre: Mme la Marquise Royal connaît  tout aussi bien ces données que nous, citoyens anonymes. Aussi, au moment du jugement (pas dernier...), quand l'heure de rendre des comptes aura sonnée sur: Comment, Mme la Marquise, justifier votre politique de soutien aux éoliens qui ruina la France et la défigura à jamais, sachant ce que vous saviez? Espérons qu'aucunes circonstances atténuantes ne lui seront accordées.

ZÉRO ÉOLIENNE et BASTA!

php

1 MILLIARD €: Le financement public des énergies renouvelables coût plus d'un
milliard d'euros à la France en 2016


Des énergies polluantes
Sous le label « EnR », sont regroupées des productions disparates qui représentent près d’1/5 (19.2%) de la production de l’énergie mondiale : (rapport Ren 21 p 28). Près de la moitié est traditionnelle et provient de l’utilisation de la biomasse pour le chauffage ou la cuisson.

L’écologisme mondialisé est-il en sursis ?

http://www.contrepoints.org/
Par Drieu Godefridi
Publié le 30 juillet 2016

La plateforme politique du parti républicain américain concernant l’environnement pourrait signifier la fin de l’écologisme mondialisé. Voilà pourquoi.
L’écologisme mondialisé est-il en sursis ?
Prompts à commenter le style des candidats à l’élection présidentielle américaine, beaucoup de commentateurs européens omettent l’essentiel : leur programme.

vendredi 29 juillet 2016

Angleterre: Quand l'éolien est comparé au scandale Volkswagen

http://www.westernmorningnews.co.uk/
22/10/2015


Commentaire: Pour se souvenir... que dans l'éolien tous les coups sont permis!

php


Fullabrook parc éolien, qui a enfreint les limites de bruit
Fullabrook parc éolien, qui a enfreint les limites de bruit
Un nouveau rapport co-écrit dans le Westcountry informe sur «deux décennies de tromperie" de l'industrie du vent sur les effets des éoliennes sur la santé des riverains proches, indique le député.

La Haute Marne est sauvage

https://www.facebook.com/hautemarnesauvage/?fref=ts

Le paradis de Mme Nature est ici en Haute Marne: 
https://youtu.be/pVdzrrZrlQ8

Une conseillère du ministre de l’Agriculture rejoint le lobby des semenciers

https://reporterre.net
Barnabé Binctin (Reporterre)
28/07/2016

Commentaire: Extrait d'«une chanson populaire» (1973):                    https://youtu.be/yPL2l7jpN8Y
  • «Ça s'en va et ça revient
  • C'est fait de tout petits riens
  • Ça se chante et ça se danse
  • Et ça revient, ça se retient
  • Comme une chanson populaire»
Claude François (1939-1978)
Auteurs: Nicolas Skorsky
Compositeurs: Jean-Pierre Bourtayre, Nicolas Skorsky


php





Anne-Laure Fondeur, après deux années passées au cabinet de Stéphane Le Foll, où elle a notamment cherché à promouvoir les « nouveaux OGM », rejoint le Groupement national interprofessionnel des semences (Gnis). Un organisme chargé de défendre « les intérêts de la filière semences ».

Prolifération des parcs éoliens en Charente-Maritime

par ADMIN
publié le 26 juillet 2016




Commentaire: À noter que les 3 grandes villes : La Rochelle, Rochefort et Saintes ne sont pas touchées par le phénomène, le premier «parc» éolien se situant pour chacune d'entre elles au delà des 10 km. Nous retrouvons ces caractéristiques concernant la ville de Troyes par exemple dans l'Aube. Mais plus généralement, chaque «capitale» ou métropole de département ou de région est protégée. C'est ce qu'on appelle la «colonisation» éolienne à 2 vitesses... Et puis, c'est un des département de l'ex Région Poitou-Charentes, fief de la Marquise Royal....
php

jeudi 28 juillet 2016

Les banksters saignent le système monétaire en Italie et ailleurs

par Alexandre Anizy
BLOG : Le blog d'Alexandre Anizy
28 juillet. 2016


Après la crise de 2008, rien n'a vraiment changé : ni les hommes, ni les armes financières massives.
Depuis l'arrêt du système de Bretton Woods (par le républicain Richard Nixon) et la mise en place de la déréglementation (par le démocrate Jimmy Carter, puis le coup mortel de Bill Clinton - le président de Wall Street avec son banquier détaché Lawrence Summers, celui qui "libéra" le marché des dérivés... et qu'on retrouva auprès du débutant Barack Obama...), le système bancaire jouit d'une telle autonomie qu'il échappe à la justice et à la décence : l'intérêt général n'est qu'un élément impératif de langage recouvrant ses décisions.

90% de la France menacée par un décret scélérat

http://www.latribunedelart.com/
Didier Rykner, 
mardi 26 juillet 2016

Commentaire: «Il faut des monuments aux cités de l'homme, autrement où serait la différence entre la ville et la fourmilière ?»
Victor Hugo (1802-1885)

Il y a des moments, dans l’histoire d’un pays, où son patrimoine historique est mis en danger sur tout son territoire, de manière grave et irréversible. Ce sont la plupart du temps des guerres, des révolutions ou l’existence de vandales et de barbares détruisant sciemment toute trace de civilisation. Nous pouvons citer dans les dernières décennies la guerre de Yougoslavie qui a frappé particulièrement durement cette partie de l’Europe, la fin du règne de Ceausescu en Roumanie qui avait décidé et entamé la destruction systématique du patrimoine de son pays. Chacun a à l’esprit, aujourd’hui, le vandalisme qui frappe certains pays du Moyen-Orient.
JPEG - 569.6 ko
1. Une chapelle, dans la Loire avant isolation par l’extérieur
Photo : Sites et Monuments
JPEG - 637.7 ko
2. La même chapelle après isolation par l’extérieur
Photo : Sites et Monuments
Mais à côté de ces périodes tragiques, il y a des moments plus insidieux qui voient des décisions politiques aboutir à des destructions qui ne sont pas moins graves. Il y eut, dans les années 60 et 70 en France, une vague de destruction urbaine sans précédent en temps de paix. On croyait que ces errements étaient derrière nous. Il n’en est rien. Les dernières années ont déjà été difficiles pour le patrimoine. Celles qui viennent promettent d’être tragiques. Alors que le ministère de la Culture vient d’accoucher, fort difficilement, d’une loi patrimoine à bien des égards moins protectrice que la précédente, alors que la loi sur la transition énergétique avait pris en compte dans son article 14 la nécessité de protéger le bâtis ancien des opérations d’isolation par l’extérieur, le ministère de l’Écologie vient de tout balayer d’un revers de main. La loi, après amendement, prévoyait en effet de limiter ces travaux à un certain type de bâtiment et en « tenant compte des spécificités énergétiques et architecturales du bâti existant ». Le décret va bien au delà. Nous assumons totalement la comparaison : les menaces qui vont peser sur le patrimoine français sont équivalentes à celles que nous décrivons au début de cet article.

Éolien: Qui paye le commissaire enquêteur lors d'une enquête publique?

Nous savons toutes, nous, associations luttant contre la «colonisation» éolienne qu'il faut présenter un dossier complet et très argumenté pour convaincre le commissaire enquêteur du non bien-fondé de l'implantation d'aérogénérateurs sur nos territoires.Mais un élément de «poids» justifie également la consistance épaisse de nos arguments: Le commissaire enquêteur est payé à l'heure consacrée à l'enquête et le payeur n'est autre que le maître d'ouvrage. Certaines sommes allouées pouvant représenter plusieurs milliers d'€ (jusqu'à plus de 4 000€). Nous savons que les promoteurs budgétisent ces frais annexes mais quand même... Et si en plus, l'avis est défavorable.

Au boulot et en avant toute!

php


Définition

« (...) L'enquête publique est un des lieux et outils de régulation de la démocratie, où tous et chacun peuvent et/ou doivent s’exprimer (en France, la Charte de l'environnement précise qu'il est du devoir de chaque citoyen de protéger son environnement et en Europe, la convention d'Aarhus et ses déclinaisons législatives imposent une large participation du public aux processus décisionnels ainsi qu'un accès à l'information en matière d'environnement et à la justice en matière d'environnement).(...)»

Peut-on faire crédit à l’ADEME ?

Écrit par SLC
Publié le Jeudi, 21 juillet 2016 


Commentaire: «Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute»
Jean de La Fontaine (1621-1695)
php


À propos de l’étude :. MIX électrique 100% renouvelable à 2050


L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) est un établissement public qui conseille le gouvernement pour la préconisation et la mise en œuvre des politiques publiques. Elle vient de publier une étude MIX électrique 100% renouvelable à 2050, évaluation macroéconomique.

mercredi 27 juillet 2016

Entretien avec Alèssi Dell'Umbria, à propos de son film «Le Vent de la révolte»

https://blogs.mediapart.fr
par Cédric Lépine 
Édition : Cinémas d'Amérique Latine...et plus encore
26 JUIL. 2016

Commentaire: Au Mexique, l'éolien peut tuer. «(...)Dans ce contexte, les menaces de morts adressées aux activistes et aux religieux qui ont pris part à la lutte n'est pas quelque chose que l'on peut prendre à la légère.(...)»
. Et nous, européens qu'avons-nous à perdre?... Rien. Alors RÉSISTONS!

ZÉRO ÉOLIENNE et BASTA!
php


Alèssi Dell'Umbria © Laura Morsch-Kihn assistée de Sofia Espinosa
Alèssi Dell'Umbria © Laura Morsch-Kihn assistée de Sofia Espinosa

Cédric Lépine : Quelle compétence dans le documentaire disposiez-vous pour réaliser ce film ?
Alèssi Dell'Umbria :
 J'avais réalisé en 2009 un documentaire sur la Corse de 52 minutes. L'essentiel de l'image du film Le Vent de la révolte a été faite par Nicolas Défossé qui a une formation de monteur et qui a réalisé lui-même plusieurs documentaires. De mon côté, j'avais commencé à filmer avec une caméra semi pro des marches, des manif' et d'autres événements ponctuels. Après, pour tout le travail de fond, j'avais besoin de gens compétents comme Nicolas Défossé qui a fait un travail exceptionnel et Guillaume Mollet au son qui est un vrai professionnel. Je n'ai pour ma part fait aucune école de cinéma. En revanche, j'ai une réflexion politique de longue date sur le monde indigène du Mexique, notamment depuis les mouvements apparus en 1994 et que je n'ai jamais cessés de soutenir. 

Le mythe de la transition énergétique : le roi est nu

http://lesobservateurs.ch/
Jean-François Dupont
Ingénieur-physicien EPFL
25/07/2016

TransitionEnergétique
Chacun a en mémoire ce conte d’Andersen « Les habits neufs de l’empereur » dans lequel aucun courtisan n’ose dire qu’il ne voit pas les habits de l’empereur, faits par des charlatans dans un tissu soi-disant invisible pour les sots. Jusqu’à ce qu’un enfant ose dire tout haut dans la rue : « Mais le roi est nu ». Cette fable s’applique bien à la Transition énergétique : chacun en commente l’habillage : séduisant ou affreux, économique ou hors de prix,…. Et pourtant il n’y a pas d’habits. Vous allez comprendre l’analogie.

Éolien: Recours d'associations contre le maintien du tarif bonifié

http://www.connaissancedesenergies.org/
AFP
paru le 27 juill. 2016

Commentaire: Soutenons cette démarche en multipliant les actions-terrain sur tout le territoire.

«Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action»
Victor Hugo (1802-1885), Les Misérables

php

Deux associations ont déposé une requête devant le Conseil d'État pour faire annuler deux décrets publiés en mai, permettant notamment aux exploitants d'éoliennes de continuer à bénéficier d'un tarif d'achat bonifié pour l'électricité qu'ils produisent, a annoncé l'une d'entre elles mercredi.

L'État se désengage des trains Intercité

jhm.fr
17/07/2016

Avec le temps, va, tout s'en va....
php


Éolien: Les Tartufes d'élus ont encore pignon sur rue...

http://collectif-de-la-marche-du-vent-libre.over-blog.com/
23/04/2016

Une éolienne tourne mieux sur le terrain d'un élu ou d'un de ses proches

UNE ÉOLIENNE TOURNE MIEUX SUR LE TERRAIN D'UN ÉLU OU DE SES PROCHES

mardi 26 juillet 2016

Abbaye de Morimond (Haute Marne): Un dimanche à la campagne

Un coup de pouce à la manifestation... culturelle organisée par l'association des Amis de l'Abbaye de Morimond.

« Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé».
Ernest Renan (1823-1892)

php

Les militants de la santé engagent la bataille contre le parc éolien mondial



http://en.friends-against-wind.org/
Par Iain Ramage
21/07/2016

Énergies renouvelables: Les experts médicaux expriment leurs inquiétudes sur les effets des turbines

dangers? L'hypertension artérielle et le cancer seraient liés à la détresse causée par les grandes éoliennes.
Plus de 100 experts et scientifiques préoccupés par le bruit et les autres nuisances des parcs éoliens géants ont exhorté l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à intervenir.

lundi 25 juillet 2016

La guerre des Camisards




La "guerre des camisards" est ce soulèvement armé qui mobilisa les protestants des Cévennes et d'une partie de la plaine du Bas-Languedoc contre le pouvoir royal de 1702 à 1705.

On fait traditionnellement commencer cette guerre, ou plus exactement ce que l'on appellera plus tard une guérilla, au 24 juillet 1702, avec l'assassinat de l'abbé du Chaila au Pont-de-Montvert (le tricentenaire de cet événement a été commémoré en 2002). Mais le feu couvait sous la cendre depuis longtemps, et on ne peut aborder cette guerre sans étudier le mouvement prophétique,apparu en Dauphiné (dans le département actuel de la Drôme) en février 1688, introduit en Vivarais (Ardèche actuelle) en janvier 1689, et se répandant en Cévennes à partir de 1700. On ne peut également séparer cette guerre des camisards d'actions armées antérieures comme celle du prédicant Vivent. Notre période d'étude prendra donc en compte toute la période antérieure au déclenchement de la guerre, depuis la Révocation de l'édit de Nantes en 1685.

Cazeneuve vs Bertin, un match nul

http://www.vududroit.com/
Régis de Castelnau 
25 juillet 2016

Commentaire: Les voies de la Justice étant impénétrables comme bien d'autres, un cours de droit est le bienvenu. Pour ne plus raconter n'importe quoi accoudé au zinc...
php


Nice: ce n’est pas à la justice de dire le vrai dans deux ans.

Consécutif au carnage de Nice, l’affrontement entre le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la policière municipale Sandra Bertin révèle l’exacerbation des contradictions politiques qui traversent la société française. Il y aurait, dit-on, deux vérités qui s’affrontent, chacun prenant parti pour celle qui l’arrange en fonction de ses choix politiques, de ses affinités personnelles, ou de ses appartenances de réseaux. L’alternative serait, paraît-il, entre Cazeneuve menteur ou Bertin menteuse.

« Les riverains des éoliennes : une minorité sacrifiée indigne d’un pays de droit »

http://fr.friends-against-wind.org/
Pascale Hoffmeyer
23/07/2016

Commentaire: En Suisse, comme en France (comme partout ailleurs), pour avoir l'oreille et attirer l'attention de la classe politique dirigeante, pour certains de ses membres en place depuis plus de 30 ans, il faut être médiatiquement reconnu (e) (sport, presse, Tv, mode, cinéma, patron du Cac40, etc). Pour les millions d'autres, anonymes, c'est la croix et la bannière pour être écoutés. Ne parlons même pas d'être crus! Et encore moins d'obtenir réparations... La majorité de la population accepte cet ordre vertical. Alors dans ces conditions, Mme la marquise Royal et ses larrons peuvent continuer allègrement à détruire la Nature au nom de son sauvetage.

Depuis Monsieur de La Fontaine, rien n'a changé:
« Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir
Jean de La Fontaine, Fab. VII, 1(1621-1695)

php
 
Le 23 juillet 2016, Pascale Hoffmeyer a écrit aux membres de la commission chargée de l’élaboration des directives de l’OMS relatives au bruit dans l’environnement en Europe :

À La Courneuve, le plus grand parc populaire d’Ile-de-France est menacé par les promoteurs

https://reporterre.net
Marie Astier et Julie Rochereau (Reporterre)
25 juillet 2016 

Partout les «rapaces» financiers et autres promoteurs rôdent avec leur cohorte de politicards-judas et de personnalités médiatiques. Ils sont une menace pour l'Environnement et pour notre bien-être. Avec toujours à la bouche le leitmotiv: «Faire notre bonheur!» Ce sont les mêmes qui dans les médias vous rabâchent du «bien vivre ensemble» (expression conne à souhait). Avec une précision: «Bien vivre ensemble» certes mais... à leur manière et qui leur permet, évidemment, un enrichissement personnel, sinon quel intérêt.

Quand Langres joue la carte du tourisme, elle fait mouche à tous les coups!

jhm.fr
25/07/2016

Quand Langres joue la carte du tourisme, elle fait mouche à tous les coups!
Très belle initiative de l'Office du Tourisme que cette balade dans l'Histoire de notre ville tant aimée. De plus, les soleil et le succès étaient au rendez-vous. Comme quoi, quand on sort de la «paresse» intellectuelle et que l'on se bouge... de derrière son bureau, on peut faire gagner Langres et tout le Sud Haute Marne. 

NON AUX ÉOLIENNES, 
OUI AUX TOURISTES,
GARDONS LA VIE DANS LE SUD HAUTE MARNE!
php

Énergies renouvelables: La stratégie d'Edf conduit-elle à une faillite?

http://www.economiematin.fr/
Jean-Louis Butré
25 juillet 2016

Commentaire: Quand Edf sera «parterre», que sera devenu notre «confort» électrique tant apprécié, même par les anti-nucléaires et par les pro-éoliens 
déclarés (es)?  De l'histoire ancienne... Et vogue la galère.
php

La branche énergies Renouvelables d'EDF ne représente que 2% de son chiffre d'affaires. 

La situation économique de l’énergéticien français EDF est inquiétante :
- une action en forte baisse (– 44% en 1 an et – 58% sur 5 ans),
- un endettement qui s'envole (40 milliards, soit plus de la moitié de son chiffre d’affaire),
- une fusion programmée difficile avec AREVA qui totalise de son côté 4,8 milliards de pertes,
- les promesses du soutien financier de l’État qui n'a plus d'argent.
La sanction récente d'exclure EDF du CAC 40 pose la question de la part de responsabilité des Energies Renouvelables. EDF a misé son avenir sur cette filière pour verdir son image au détriment de ses autres activités. N'a-t-elle pas commis une erreur stratégique majeure ?

dimanche 24 juillet 2016

Sud Haute Marne: le pire est avenir

http://fr.friends-against-wind.org/
Blandine
22 juillet 2016
Commentaire: Sud haute marnaise, Sud haut marnais,
Le pire est avenir. Seulement 14 éoliennes de 2MW, hautes de 145 m sont responsables des graves problèmes de santé de Blandine. Je t'apprend ou je te rappelle que plus de 200 machines de 3MW, hautes au minimum de 183 m sont en approche: voir http://augustinmassin.blogspot.fr/2016/07/sud-haute-marne-le-futur-eolienlangres_4.html . 

Le choix est simple: Résister ou ne rien faire! et... espérer ne pas faire partie du nombre de celles et ceux qui déclencheront des symptômes. Es-tu joueur (euse), Sud haut marnais?

À toi de voir...

Les Vues ont choisi

ZÉRO ÉOLIENNE et BASTA!

Tu sais où nous trouver

Bienvenue!

php 

« Vibrations de ma maison et de la vallée »

« Les murs de ma maison vibrent comme si un compresseur y était adossé, ce qui engendre un bourdonnement continu... »

Anatomie d’une période d’exception politique

http://www.contretemps.eu/
Hugo Melchior 
21 juillet 2016

Anatomie d’une période d’exception politique

Militant du mouvement Ensemble! engagé dans la lutte contre le projet de loi "Travail", ancien militant de la LCR et doctorant en histoire à l'université Rennes 2, Hugo Melchior propose ici une analyse sur le vif, rédigée avant l'adoption définitive du texte, des mobilisations récentes et en cours. 

Le chinois Midea possédera prochainement 86 % des parts du constructeur allemand de robots KUKA

Charles Sannat
22 juillet 2016

Commentaire: 
  • Sept cent millions de chinois,
  • Et moi, et moi, et moi,
  • Avec ma vie, mon petit chez-moi,
  • Mon mal de tête, mon point au foie,
  • J'y pense et puis j'oublie,
  • C'est la vie, c'est la vie,
Et Moi Et Moi Et Moi
Jacques Dutronc (auteurJacques Lanzmann, compositeur Jacques Dutronc)

php

robot-kiva-system

Et voilà, finalement, les Allemands, outrés, n’ont pas pu ni su s’opposer au rachat de la société Kuka par le chinois Midea. C’est la première véritable acquisition chinoise outre-Rhin d’une entreprise d’envergure mondiale par la Chine, et les Allemands se sentent tout « chose ».

Électrifier l’Afrique, le chantier du siècle

Par:Dominique Pialot 
22 juillet 2016









En Afrique, le rythme d'installation de la puissance électrique n'a pas suivi celui de la croissance économique.
Shutterstock/Protasov AN



À quelques mois de la COP22 qui se tiendra à Marrakech, et alors que l’énergie est au cœur des enjeux de développement et des défis climatiques, l’électrification du continent africain concentre l’attention des acteurs économiques, en Afrique et bien au-delà. Une analyse de notre partenaire La Tribune.

Colonisation éolienne de la France: Jusqu'à qu'en les laisserons-nous agir?

http://librairie-energies-renouvelables.org/


  • 1204 «parcs éoliens»
  • + de 6000 aérogénérateurs,
  • + de 5 milliards de coût pour l'État, + 20% par rapport à 2015 (CRE 2017),
  • CSPE +550% entre 2002-2015, de 2€ MWh à 19,5€ MWh en 2015, coût total: 30 milliards (CRE 2015)
  • production 2015: 3,9% pour un total de 21,1TWh (RTE, bilan 2015).

  • Jusqu'à qu'en Mme la marquise Royal et ses acolytes continueront-ils à ruiner et à défigurer la France? 
  • Jusqu'à qu'en continueront-ils à pourrir le vie de plusieurs milliers de nos concitoyens?
  • Jusqu'à qu'en va durer le foutage de gueule? 
  • Jusqu'à qu'en les laisserons nous agir?



En 2017: DEHORS! À LA RETRAITE!

ZÉRO ÉOLIENNE et BASTA! 


php

samedi 23 juillet 2016

Hé ho, au bout du rouleau !

http://labrique.net/
Collectif La Brique
12 juillet 2016


Lundi 4 Juillet à Lille se tenait une espèce de meeting – c'est du moins comme cela que le machin était présenté – initié par le collectif « Hé ho la gauche », la réunion des derniers soutiens à François Hollande. Car oui, il y en a. En dépit d'un important dispositif visant à ne faire entrer que les membres du parti, La Brique a pu s'y infiltrer. Et constater à quoi ressemble une thérapie de groupe pour s'auto-persuader qu'on est de gauche, et galvaniser les foules en soutien à un candidat qui n'existe pas.
on a compté pas moins de 21 véhicules de police et de CRS. Devant la salle du Gymnase, quelques gorilles s'occupent des entrées. Identifiables par leur brassard rouge, ils scrutent avec méfiance les passants : seuls les membres du parti qui ont reçu leur confirmation par internet peuvent entrer. Sur le trottoir d'en face, un comité d'accueil d'une centaine de personnes ne désarme pas dans leur opposition à la loi travail et à l'utilisation répétée du 49.3. Certaines d'entre elles tentent une approche ; on s'invective et on se réclame de la démocratie des deux côtés à coups de « gauchistes ! » contre « traîtres ! ». Une pancarte est arrachée par le service d'ordre du PS.
Il y a quelques années, on aurait eu peine à croire que ce genre de scène décrive autre chose qu'un meeting du Front national. Quand retentissent les slogans : « P comme pourri, S comme salaud, à bas, à bas le parti socialo ! », on comprend que c'est pourtant bien le parti socialiste qui a pris ses quartiers ici ce lundi soir, sous bonne escorte. Plus exactement, « Hé ho la gauche », un groupe de radicalisés créé à l'initiative de Stéphane Le Foll, qui tente de rassembler les derniers forcenés croyant en une « gauche » incarnée par François Hollande pour la prochaine présidentielle.

heho 3 pitinome

Les premiers militants PS sont copieusement hués : « hé ho, la droite ! », interpellent ironiquement les manifestant.es pour qui l'accès est barré. Le PS a en effet inventé le meeting sur invitation : impossible de pénétrer dans la salle du Gymnase sans présenter son laisser-passer. Certain.es, venu.es par curiosité ou en ignorant les consignes (mais qui sont ces gens ?), sont gentiment repoussé.es ; celles et ceux qui affichent une quelconque sympathie pour la CGT sont méchamment refoulé.es. Astuce : avec un air gentil, en expliquant que vous vous êtes inscrit.e pour le premier meeting en mai (annulé), et en connaissant le nom d'un.e secrétaire de section, vous parvenez à passer après environ dix minutes de palabres et trois barrages : un premier pour vérifier que vous ne faites pas partie d'un collectif hostile - et il y en a beaucoup - un deuxième pour la liste des inscrit.es ; et un troisième pour un contrôle des sacs et des poches.
A priori, avec un tel filtrage, pas de risque d'être emmerdé. Environ 250 personnes sont placées dans la salle, dont une partie d’élu.es et leurs collaborateurs. Les premiers rangs sont gratinés de vieux notables. Le reste ? Quelques MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes), et beaucoup de personnes âgées. Les présents ont un immense privilège : apercevoir les guest stars que sont les ministres Patrick Kanner et Stéphane Le Foll, toujours de mèche, ainsi que Pascale Boistard et Clotilde Valter. L'occasion aussi d'apprendre qu'elles sont secrétaires d’État. Tout ce beau monde est entré discrètement par une porte dérobée. Bernard Roman est le premier à prendre la parole, puisqu'il paraît qu'on est dans « sa » circonscription. Première vanne, devant un public acquis à sa cause : « Ce meeting n'est pas à sens unique ». Et pour poursuivre sur ce registre, quoi de mieux qu'un facétieux clin d'œil au 49.3, avec une minute de silence en hommage à Michel Rocard, le spécialiste du court-circuit démocratique ? Roman reprend la parole, quand un jeune enseignant se lève et brandit un carton rouge sur lequel est inscrit « 49.3 Citoyen ». Il explique appartenir au Front de gauche et souhaite poser une question sur les passages en force répétés du gouvernement. Son voisin de devant, genre de personnage qu'au collège on appelle « gros fayot », se lève pour le masquer à la vue des ministres. Héroïque, il fait rempart, debout sur sa chaise. Heureusement que le ridicule ne tue pas, car le risque de mort subite était réel.


affiche rouge

On se pince pour savoir si c'est bien Denise Cacheux qui a lancé à l'encontre du militant FG un élégant « Ta gueule ! » C'est bien elle. Le jeune homme est finalement dégagé sans ménagement par le service d'ordre. Bilan : une chemise à jeter, encore un tout beau symbole du quinquennat et de belles images pour la télé.
L'objectif de ce raout est d'« expliquer », de « faire de la pédagogie ». Il faut « défendre notre bilan », martèle Le Foll, « il faut qu'on compte sur nous, il faut qu'on soit fiers ». Dans un élan de lucidité, il reconnaît qu'« on ne peut pas compter sur les autres pour le faire ». Car il s'agit de « répondre à un doute ». Un doute ? Allons donc. Qui oserait dire que l'action de ce gouvernement ne n'inscrit pas dans l'histoire et les combats de la gauche ? « La faute aux médias simplificateurs », ose Martine Filleul. Conviction sincère ou méthode Coué, les orateurs prétendent ici représenter « la gauche » et entendent bien le répéter : « Notre modèle social a été conforté » ; « On est fidèles aux valeurs de la gauche » ; « On n'a pas trahi les valeurs de gauche » ; « Le bilan des socialistes au pouvoir n’est pas mauvais ». Qui pourrait d'ailleurs en douter ? Des affiches célébrant le 80e anniversaire de la victoire du Front populaire garnissent les murs : vous voyez bien que l'esprit de Léon Blum est parmi nous !
En toute honnêteté, c'est chiant à mourir. Chacun.e y va de l'explication de sa mesurette, qu'on est dans l'impossibilité de replacer dans une quelconque volonté générale de transformer la société et de combattre ses inégalités, si ce n'est de manière ponctuelle ou sectorisée. Les applaudissements sont mous et convenus. Sauf quand Patrick Kanner révèle un scoop : il est « un ministre heureux... 5-2 ! Et je n'y suis peut-être pas pour rien ». La veille, l'équipe de France de football a battu l'Islande par 5 buts à 2. Grâce à lui, indubitablement. Ce moment aura au moins eu le mérite de déclencher des applaudissements nourris. Un petit malaise s'empare de la salle quand Pascale Boistard évoque les progrès de l'égalité homme/femme, tandis que Bernard Roman regarde ses pieds : pensait-il à sa petite devinette ? Bien sûr, il y a eu des difficultés, mais « nous avons hérité d'un pays avec un déficit de 7% du PIB » justifie Kanner. À part ça ? RAS. Ça va mieux. Une chose est certaine : la droite, c'est encore pire, c'est « la régression absolue » pour Le Foll. « Laissons la honte à d'autres, pour KannerÀ ceux qui ont pointé du doigt les fonctionnaires, qui ont stigmatisé les pauvres, qui ont insulté les quartiers populaires – rappelez-vous du fameux karcher –, qui ont sacrifié l'éducation ».

49 3

Dès lors, il n'y a guère que les « grincheux » (hé ho les Grincheux, on retourne au boulot) et les « chafouins » pour oser contester l'action « de gauche » du gouvernement. Par exemple, celles et ceux qui se sont détourné.es du PS et attendent dehors, ceux que l'on entend distinctement crier dès que la porte de la salle s'ouvre ? « Ne vous laissez pas impressionner par je ne sais quelle gauche qui aurait une sorte d'imprimatur et qui serait donneuse de leçons à d'autres (…) les thèses des frondeurs et autres » dit Kanner ; « et ceux dehors là, qui décernent des brevets en orthodoxie » surenchérit Le Foll,« cette idée que nous serions contraires aux engagements qui ont été pris, que nous aurions été même des traîtres ! Je voudrais vous rappeler, en regardant cette affiche de Léon Blum, que lui aussi a été traité de traître ». On lui dit qu'en 1936, le Front populaire était soutenu à sa gauche, notamment par le Parti communiste ? Et que les insultes, principalement antisémites, qu'a reçues Léon Blum, venaient de l'extrême-droite ?
Comble du ridicule et retour de boomerang de la communication pour les nuls : un sympathisant demande au ministre de l'agriculture si, vraiment, « ça va mieux ». Et hop, remettons une couche d'éléments de langages ! « Oh vous savez quand on a dit ça, des [bons] chiffres venaient de sortir » Depuis, on se rassure, la situation est revenue à la normale : la loose hollandienne. Fort heureusement, la soirée s'achève sur une note chaleureuse : un porte-parole de l'Union des démocrates et des écologistes (sic) transmet le « salut » de Jean-Luc Benhamias et de Jean-Vincent Placé : ça fait plaisir !

le foll julien pitinome

À l'issue de la réunion, le comité d'accueil est devenu comité de sortie. L'ambiance oscille entre hostilité et moquerie : toujours des « hé ho, la droite ! » et des « tout le monde déteste le Parti socialiste ! » d'un côté ; de l'autre, les derniers specimens du PS sortent penauds et le regard hagard, se demandant ce qu'on peut bien leur reprocher. Certain.es s'emportent : « extrémistes ! », quand d'autres prennent ça à la rigolade. Quelques-un.es brandissent l'inusable menace Le Pen : « Vous verrez quand l'extrême-droite sera au pouvoir », ou la menace de la droite : « Vous serez content quand la droite sera au pouvoir ? » ; « Elle l'est déjà », réplique une sympathique manifestante. Stéphane Le Foll s'est vite éclipsé par une porte dérobée, les autres membres du gouvernement suivent. Dernier parti, un Patrick Kanner tout sourire est exfiltré par une voiture de police, sous la protection de vingt CRS bloquant la rue. Il ne faudrait pas que les quinze derniers manifestants festifs, soutenus par des voisins aux balcons s'approchent de son véhicule.
Ainsi se présente le PS en 2016. Tournant à vide pour rassurer quelques irréductibles, fermant la porte à la rue qui clame sa colère depuis des mois et se mobilise au moindre événement estampillé « gauche gouvernementale ». La rue, qui se demande bien ce qui a pu amener des gens à se faire élire sur des attentes de gauche pour finalement imposer un projet commandé par le patronat.
Toute contestation est qualifiée d'extrémiste. Avec une rhétorique qui reprend l'habituelle rengaine d'un bilan calamiteux mal perçu à cause d'un problème de communication. En somme, tout cela ne serait qu'un immense malentendu qu'il convient de lever en faisant un peu de « pédagogie » à l'attention des électeurs qui ne comprennent décidément rien à rien. Permettons-nous d'émettre une hypothèse audacieuse : et si le peuple n'était pas idiot et qu'il se souciait de ses intérêts et du respect ses valeurs ?
En 2012, le PS détenait l’ensemble des pouvoirs. Six ans plus tard, il a perdu un nombre considérable d’élus et de militants, et toutes les élections intermédiaires. Ses hiérarques s'accrochent pourtant à l'astre mort qu'est le PS : oui oui, les jeunes sont la priorité du quinquennat, les chômeurs vont mieux, les réfugiés se portent comme un charme, la loi travail protège les salariés, les chercheurs ont des moyens suffisants et les militant.es écologistes assigné.es à résidence peuvent ainsi réduire leur bilan carbone. Pendant ce temps, l'état d'urgence et le football ont neutralisé la menace terroriste tandis que le pacte de responsabilité a embelli le marché du travail.
Aucun de ces échecs patents n’a stoppé la fuite en avant libérale du gouvernement. La « loi travail », votée en juillet, en marque l'ultime étape sous forme de recul sans précédent en termes de droits sociaux.
Patrick Kanner a utilisé une drôle de formule lundi soir pour justifier l'idée que le bilan du gouvernement n'était pas reconnu à sa juste valeur : « Chose avalée n'a plus de goût ». Et quand rien n'est digéré, ça fait passer le goût du pain ?
Crédit photos (sauf la deuxième) : Julien Pitinome / Collectif OEIL

php

vendredi 22 juillet 2016

Sénat: Nuisances sonores des éoliennes : Une nouvelle question écrite

Le 22 / 07 / 2016 

Commentaire: Comment Mme la marquise Royal peut à ce point nier les évidences? C'est simple: «L'aplomb est le mérite des médiocrités»
Jean-Napoléon Vernier (1807-1885)
Faisons le geste qui nous sauve:
En 2017, DEHORS! À la retraite, Mme la marquise.
php

Par la Sénatrice de la Côte-d’Or - Maire de Saulieu: Mme Anne Catherine Loisier

Le 31 mars 2016 je recevais une réponse imprécise de Ségolène Royal concernant ma question écrite sur l’éolien et le respect du code de la santé publique. Disposant d’éléments nouveaux, j’ai déposé une nouvelle question pour approfondir le sujet et obtenir des réponses claires.

La consommation électrique a diminué en France en 2015

https://reporterre.net/
20 juillet 2016 

Commentaire: Apparemment, la tendance serait à la baisse de la consommation électrique en France pour les années à venir. En y ajoutant*que: 

  • la France est le 1er pays exportateur mondial d'électricité sur ces 12 derniers mois (source douanes française)
  • (...), l'Allemagne, après 7 ans de promotion intense des renouvelables (2006-2013), le secteur de l'énergies allemand, à consommation égale émet 3% de gaz à effet de serre en plus. L'échec de la transition énergétique allemande (l'Energiewende), est évident (...),
  • (...), Pour l'Union Européenne, la politique de promotion des énergies renouvelables a impact peu probant sur le réchauffement climatique. (...),
  • (...), L'apport des énergies renouvelables n'a pas amélioré l'indépendance énergétique de l'Union Européenne (...),
  • (...), Ainsi, les trois buts principaux de la promotion des énergies renouvelables: lutte contre le réchauffement climatique, indépendance énergétique, et maîtrise des prix, ne sont pas réalisés. (...).
  • (...), En conclusion : Devant des résultats peu probants, un impact de plus en plus important sur les prix aux consommateurs et les dysfonctionnements du marché de l’électricité européen, l’Autorité de Concurrence européenne a décidé de peser de tout son poids sur la politique d’aides aux énergies renouvelables (ENR). Pour ces dernières l’épreuve de vérité concernant leur compétitivité, coûts directs et indirects, s’approche. Leur avenir est en jeu.


Pourquoi nous battons-nous encore aujourd'hui contre les projets éoliens?

php
Avec une prévision de consommation passant de 479 TWh (terawatt-heures) en 2015 à 471 TWh en 2021 (-1,5%), les mesures d’efficacité énergétique, en particulier dans les foyers et le secteur tertiaire, entraînent pour la première fois une diminution de la consommation électrique en France, en dépit de l’essor de nouveaux usages et d’un contexte économique plus favorable, indique Réseau de transport d’électricité (RTE) le 13 juillet 2016.

L'été des Vues: En avant toute!

Aussitôt dit aussitôt fait

Comme prévu, profitant de l'été, nous sommes sur tous les fronts pour informer et communiquer auprès des populations locales et pour médiatiser notre combat auprès de la presse écrite dont les journalistes dans cette période de vacances «peinent» à remplir leurs pages blanches...  L'été tout est permis!

jeudi 21 juillet 2016

Les 10 conflits environnementaux les plus emblématiques du monde

Par Demaria Federico 
21 juillet. 2016
blog : Le blog de Demaria Federico

Le besoin de s’approvisionner en ressources naturelles et en énergie pour alimenter l'engrenage de la croissance économique pousse les frontières de l'exploitation vers de nouveaux confins. Dans le même temps, une multiplicité de conflits environnementaux à travers le monde sont la conséquence de cette exploration. L’Atlas mondial de la justice environnementale cartographie des milliers de cas.

Le mouvement mondial pour la justice environnementale est un acteur-clé dans la transformation socio-écologique 
Rédaction: L’équipe de l’Atlas mondial de la justice environnementale (Ej Atlas)* 
Le besoin de s’approvisionner en ressources naturelles ou minérales et en énergie (combustibles fossiles) pour alimenter l'engrenage de la croissance économique pousse les frontières de l'exploitation vers de nouveaux confins. Dans le même temps, une multiplicité de conflits environnementaux à travers le monde, dont personne ne connait le nombre exact, sont à porter au compte de cette exploration. L'équipe de l'Atlas mondial de la justice environnementale de l'Institut de science et technologie environnementales (Institut de Ciència i Tecnologia Ambientals, ICTA-UAB), à Barcelone, a référencé et cartographié plus de 1700 de ces cas, en collaboration avec de nombreuses autres organisations à travers le monde. Nous présentons ici dix conflits emblématiques sélectionnés par les soins de notre équipe, sous la direction de Leah Temper et Joan Martinez Alier et la coordination de Daniela Del Bene (voir: ejatlas.org). Ceux-ci représentent un échantillon des principaux conflits en cours répartis par zone géographique et thématique (du pétrole aux énergies renouvelables). Bien qu'ils tendent à se concentrer dans les pays du sud, à des milliers de kilomètres de nos yeux, ces cas sont étroitement liés à notre style de vie, ainsi qu'aux activités d’entreprises espagnoles et européennes. L'économie mondiale est intrinsèquement matérielle, autrement dit lourdement tributaire de flux matériels et énergétiques. Complexes mais en même temps d'une simplicité farouche, les conflits surgissent sous l'effet de la répartition inégale des bénéfices et des impacts. Ils sont une expression de démocratie, où les plus faibles réclament que leur voix soit entendue. Lorsque des organisations et groupes locaux luttent pour la justice environnementale, ils luttent aussi pour une économie plus durable, en alliance avec le mouvement de la décroissance. Partant de l'hypothèse qu'il existe un mouvement global en faveur de la justice environnementale et que celui-ci peut être un acteur déterminant envers la transformation socio-écologique dont notre société a tant besoin.