dimanche 31 décembre 2017

Les Verts, le WWF et le greenwashing (sur le cas Loiselet)

http://fabrice-nicolino.com
01/10/2012

Commentaire : Eric Loiselet , un des penseurs et protagonistes de la politique de la Transition energétique (TE) au sein d' EELV. Les riverains.es d'éoliennes et l'environnement ne lui disent pas merci. 

Lire : Éric Loiselet, figure de l'investissement responsable français, disparaît
http://www.novethic.fr/actualite/finance-durable/isr-rse/eric-loiselet-figure-de-l-investissement-responsable-francais-disparait-144122.html

ZERO EOLIENNE ET BASTA!
php

Je me tais quelques jours, confiant dans la capacité des Terriens à se passer de moi. Je vous laisse avec une petite nouvelle qui rassure sur l’état des associations écologistes officielles. Jeudi 27 et vendredi 28 septembre a eu lieu à Paris un colloque du WWF, intitulé « Quelle relance écologique de l’économie européenne » (ici). On dira ce qu’on voudra, ces gens connaissent la langue française et pratiquent avec délice la figure rhétorique connue sous le nom d’oxymore. Qui est l’affirmation, sous la forme de deux termes, d’une chose pratiquement impossible. L’exemple le plus souvent cité est celui de Corneille, dans Le Cid : « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles ». Le WWF entend donc prôner une relance économique qui serait aussi écologique. Avec Total, Monsanto, et leurs magnifiques doublures ? Possible.

On me dit – je n’ai pas vérifié personnellement – qu’était présent le sieur Éric Loiselet, responsable du Comité d’orientation politique (COP) chez Europe-Écologie Les Verts (EELV). Ce machin est censé définir les orientations générales du parti dit écologiste. Il joue ainsi un rôle éminent dans le positionnement du mouvement sur des questions comme la Conférence environnementale ou le traité européen. Or Le Canard Enchaîné nous apprend que ce Loiselet est aussi le grand dirigeant adulé de la région Champagne-Ardenne. Ayant regardé de plus près, je puis vous dire que Loiselet est conseiller régional (ici) et qu’il a, bien entendu, été candidat aux élections législatives.

La démocratie : un projet révolutionnaire ? Penser l’autonomie avec Castoriadis




28 décembre 2017

« L’objectif de la politique n’est pas le bonheur, c’est la liberté. » (C. Castoriadis, Les carrefours du labyrinthe, tome 4, p. 226)


On imagine aisément l’étonnement de certains à la lecture du titre de notre article, qui pourrait passer à leurs yeux pour pure provocation. Comment admettre en effet l’idée, même mise en interrogation, selon laquelle la démocratie aurait parti lié avec un projet révolutionnaire ? La démocratie ne s’est-elle pas imposée, sinon en fait du moins en droit, comme la seule organisation sociale souhaitable pour une société moderne, c’est-à-dire une société qui a cessé d’admettre l’existence d’une hiérarchie naturelle pour reconnaître le principe de l’égalité des conditions ? C’est ainsi qu’elle semble devenue comme l’horizon indépassable de notre temps. En ce sens, M. Fukuyama aurait raison de persister dans son diagnostic de la fin de l’histoire. Mais pourquoi alors ce malaise face à une telle analyse, qui pousse à la dénoncer comme l’expression de l’idéologie dominante que l’on entend combattre au nom de la démocratie justement ? Faut-il voir, comme certains, un relent de romantisme chez ceux qui refusent l’idée de la fin de l’histoire, la persistance d’une vision adolescente ? Ou bien y a-t-il tout simplement incompréhension sur les termes ?
Si l’étymologie n’explique pas tout, du moins permet-elle des clarifications salutaires. Elle nous rappelle ainsi que la démocratie est le pouvoir du dêmos, c’est-à-dire de la collectivité, ce qui rend quand même difficilement compte du fonctionnement réel des sociétés modernes qu’on serait mieux inspiré de nommer oligarchies libérales[1]. Il est vrai que ces sociétés se structurent sur des principes juridiques garantissant certaines libertés aux individus qui les composent.

Arsenic, plomb et oxydes d’azote : la face cachée des émissions allemandes

http://lemontchampot.blogspot.fr
Jean Pierre Riou


Source Energy Charts

Rappel sur le charbon
Le charbon est la cible des politiques climatiques, notamment allemande, qui en ont limité directement les émissions par plusieurs actions :
La modernisation des centrales électriques à charbon qui permet d’en diminuer la consommation ainsi qu’en réduire les facteurs de pollution.
Sa suppression dans l’autoconsommation électrique des secteurs minier et manufacturier au sein desquels le charbon a pratiquement disparu avec 0,3 GW en 2015 contre 2,9 GW en 2011, ainsi que le précise le site Energy Charts.
Son remplacement partiel au sein de filières telles que la cimenterie qui en remplace une part croissante par l’utilisation de déchets économisant autant d’équivalent charbon
Mais aussi au sein de la sidérurgie, où le remplacement des hauts fourneaux par les aciéries électriques, et surtout, la déferlante de l’acier chinois se chargent de diminuer la consommation de charbon du secteur.
La délocalisation, effet « pervers » des contraintes anti pollution et de l’élévation du coût de l’énergie, qui a entraîné la suppression d’une part importante des activités sur les territoires nationaux, permettant une baisse des émissions sur place, mais largement compensée par celles émises ailleurs, une fois délocalisée.
Cette délocalisation explique, pour une large part, la baisse spectaculaire des émission du secteur de l’industrie manufacturière.

Production d’électricité
Le cas de la production d’électricité demande une attention particulière afin de différencier la part de réduction des émissions liée à chacun des trois leviers suivants :
La modernisation des centrales le remplacement du charbon par d’autres capacités installées, les effets du couplage avec des moyens intermittents tels qu’éolien et photovoltaïque des centrales à charbon dont on cherche à réduire les émissions.

2018, la suite de 2017 qui fut celle de 2016 qui fut celle de 2015... et puis quoi?

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
30 /12 /2017

"Une terre qui sentait bon et résonnait de rires" Belle année 2018! Voisine
Depuis l'arrivée des deux éoliennes de Saint-Brais, j'ai changé neuf fois de calendrier. Une fois la commune nous en a offert un avec en image de tête une vue du village avec ses deux aérogénérateurs... Je l'ai retourné à son expéditeur: il faut avoir le cerveau débranché pour immortaliser ce triste spectacle et l'offrir à ceux qui sont aujourd'hui forcés de vivre avec.

J'ai changé neuf fois de calendriers... J'ai beaucoup pleuré, je me suis battue, j'ai beaucoup appris et j'ai entendu beaucoup de conneries. J'ai vu des acteurs de la lutte lâcher prise et de nouvelles forces plus jeunes la rejoindre. J'ai vu les rides se poser sur nos désillusions et j'ai vu grandir notre détermination à débusquer ce mensonge et la pourriture qui le nourri. J'ai constaté la misère de nos institutions politiques, la puissance de leurs mentors, la peur des hommes.

Des entreprises allemandes payées pour consommer de l’électricité

Arnaud Lefebvre
30 décembre 2017

Commentaire : Cela ne vous rappelle pas l'adage de Pénélope, l'épouse d'Ulysse qui défaisait son ouvrage pour éviter de choisir un autre mari : faire et défaire, c'est toujours travailler.
Sauf que dans le cas présent, la cause est moins noble et la situation n'en est que plus ridicule.  

php


Cette année, en Allemagne, les consommateurs d’énergie ont déjà été payés plus de 100 fois pour leur consommation. Cette situation s’explique par la surproduction d’énergie renouvelable bon marché atteinte à certains moments.

Ces deux dernières décennies, l’Allemagne a investi 200 milliards de dollars pour promouvoir les énergies renouvelables. Quand une production importante d’énergie durable est enregistrée, la règle de l’offre et la demande à la bourse européenne de l’électricité Epex Spot peut entraîner une baisse des tarifs.

Dans un tel contexte, plusieurs pays européens sont alors être confrontés à des tarifs d’énergie négatifs. Ce phénomène s’observe fréquemment en Allemagne.
Les prix de l’électricité deviennent négatifs lorsqu’une production importante s’accompagne d’une demande faible. Cette situation a lieu principalement les week-ends et les jours fériés lorsque les usines sont inoccupées et que les bureaux sont vides.

samedi 30 décembre 2017

Complémentarité nucléaire/éolien

http://lemontchampot.blogspot.fr
Jean Pierre Riou

L'Allemagne a connu une production éolienne considérable ce 24 décembre avec plus de 35 GW de puissance sur les 55 GW installés.

(Source Energy Charts)

Comme l'intégralité des 100 GW de moyens pilotables reste intégralement disponible depuis plus de 15 ans, une telle production aléatoire ne pouvait que perturber le cours du MWh ce dimanche de Noël où la consommation était réduite.
Et c'est sans surprise que le prix de base de la journée ait plongé dans les valeurs négatives.


(Source Epex spot)

Le nucléaire une énergie "verte" qui n'a pas à en rougir




http://salanave.blogspot.fr
Jean-Luc Salanave
jeudi 7 janvier 2016

Transition écologique, nuances de "vert" et nucléaire, publié dans Nucléaire & Energie n°67 de décembre 2015

Pourquoi les engagements exceptionnels pris à la COP21 pourraient faire de l'énergie nucléaire une des solutions incontournables contre le changement climatique ? Pourquoi plus de 65 nouveaux réacteurs en construction dans le monde depuis et malgré Fukushima (un record depuis 25 ans selon l' AIE) n'ont pas attendu la COP21 pour être mis en chantier ? Pourquoi les pays qui les construisent ont choisi d'être suffisamment discrets lors de la COP21 et de ne pas "froisser" les états d'âmes franco-allemands dont l'histoire retiendra tantôt leur leadership mondial dans le nucléaire civil tantôt leur danse hésitante faite d'avancées et de reculades au gré d'une musique écologique politicienne manipulatrice de l'opinion? Pourquoi les vieux partis dits "verts" tournés vers le paradis perdu du passé ne font plus recette chez les électeurs, quand ils ne s'entre-déchirent pas en s'accusant eux mêmes de tenir des "discours doctrinaires" sur fond de "caprices de stars" (presse de janvier 2016 à propos d' EELV) ? 

Nuances de "vert" et nucléaire:



Au matin de la philosophie, dans la Grèce antique, deux visions du monde s’affrontaient déjà: l’une, celle d’Héraclite qui disait que l’on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve et que le monde est en perpétuelle évolution ; l’autre, celle de Parménide, auteur d’un poème intitulé « De la Nature », qui affirmait qu’une seule vérité existe, celle immuable de l’Être et de la Nature.

L’écologie moderne semble ne pas échapper à cette opposition Héraclite-Parménide. L’opinion écologique s’est opposée longtemps à l’énergie nucléaire, lui préférant le soleil et le vent, selon le principe que « vert » signifie avant tout « naturel ». Et si nous proposons ci-dessous de donner raison à Héraclite, ce n’est pas sans admettre une part de Parménide en chacun de nous ni sans accepter que notre vision soit remise en cause par le lecteur, tant le dialogue et le respect des points de vue sont pour nous essentiels.

Le froid limite les autos électriques

Benoît Philie
vendredi, 29 décembre 2017

Commentaire :  Bah oui mon cousin! Encore une utopie des "cafards" verts bobos urbains! Allez bon réveillon quand même.
php

La capacité d’autonomie de ces véhicules est considérablement réduite en période de grand gel.

Patrick Chouinard est propriétaire d’une Nissan Leaf 2017, un véhicule qui fonctionne uniquement à l’électricité. Bien qu’il soit satisfait de son achat, il remarque que l’automobile a de la difficulté à fournir en chauffage et perd en autonomie à cause du froid des derniers jours.

Patrick Chouinard est propriétaire d’une Nissan Leaf 2017, un véhicule qui fonctionne uniquement à l’électricité. Bien qu’il soit satisfait de son achat, il remarque que l’automobile a de la difficulté à fournir en chauffage et perd en autonomie à cause du froid des derniers jours  photo : Martin Alarie

De nouveaux propriétaires d’autos électriques constatent ces jours-ci les limites de leurs véhicules, qui peuvent perdre jusqu’à la moitié de leur autonomie quand la température descend à près de -20 degrés Celsius.
« Il y a une différence considérable en hiver. Mon auto a une autonomie de 200 kilomètres, mais en bas de -15 °C, oublie ça, je fais peut-être 120 kilomètres avec le chauffage dans le tapis », lance Patrick Chouinard, propriétaire d’une Nissan Leaf 2017, totalement électrique.

Le trentenaire travaille à Montréal, à une vingtaine de kilomètres de chez lui. Il avait prévu le coup en faisant son choix de voiture, mais il constate aujourd’hui les limites de son achat.
« L’hiver, pour être safe, tu restes dans un rayon de 50 km. Si je l’avais achetée avec l’objectif de faire de plus longues distances... je serais dans la merde », dit-il, assurant toutefois être satisfait de sa voiture.

jeudi 28 décembre 2017

Haute-Marne : va t-on vers sa disparition en tant que département?

jhm.fr

Et si après demain la Haute-Marne disparaissait? Le Nord rattaché à l'Aube, le Sud à la Côte d'Or? La question a de quoi surprendre mais elle peut effectivement se poser. À la lecture de ces différentes études, démographie, santé, en y ajoutant la disparition de certains services publics (Poste,  SNCF, Éducation), il apparait clairement que la Haute-Marne devient jour après jour, année après année, un territoire perdu de la République...

Mais comment ce département dont la préfecture, Chaumont, est située au carrefour de l'Europe
  • à 2 H 50 de Paris,
  • à 4 H 30 de la Belgique (Bruxelles),
  • à  6 H 00 des Pays-Bas (Amsterdam),
  • à 2 H 50 du Luxembourg (Luxembourg),
  • à 4 H 30 de l'Allemagne (Francfort sur le Main),
  •  à 3 H 00 de la Suisse (Bâle),
  • à 3 H 00 de Lyon,
  • sur la route vers le soleil du Midi.
  • qui possède une nature abondante, généreuse et exceptionnelle, 
  • qui fait parti intégrante de l'Histoire de France depuis sa naissance (4 mars 1790),
  • dont le nom est associé à de grand hommes et femmes : Henri 1er de Guise, Jeanne Mance, Denis Diderot, François Arouet dit Voltaire, Émilie Le Tonnelier de Breteuil Marquise du Châtelet,  Philippe Lebon, Edmond et Jules Huot de Goncourt, Louise Michel, Camille Flammarion, Charles De Gaulle, etc.
  • qui en a conservé un riche Patrimoine architectural, culturel et gastronomique,
Oui comment avec tous ces atouts, en est-il arrivé là?

Mesdames, Messieurs les élus.es nous écoutons votre défense!
php

Lire

La France au bas du classement de la justice en Europe

Par Fanette Hourt

 
La justice française est mal classée par rapport à ses voisins européens. © Maxppp - Maxppp

La Commission européenne a publié mi-avril son "Tableau de bord de la justice 2016". Un rapport qui compare et classe les différents systèmes de justice des 28 Etats membres de l'Union européenne.
Pour la quatrième année consécutive, la Commission européenne publie son "Tableau de bord de la justice" en Europe, en se basant sur les données récoltées au cours de l'année 2014.
Il s'agit d'un comparatif de l'efficacité, de la qualité et de l'indépendance des systèmes de justice des 28 Etats membres. Il y a donc plusieurs classements et plusieurs tableaux comparatifs, se basant sur différents critères et différentes bases de données. Et la France fait partie des mauvais élèves.

France, le pays où les riches sont très riches

https://www.inegalites.fr
Données 22 décembre 2017

La France est l’un des pays d’Europe où les riches sont les plus riches. Les 1 % les plus riches reçoivent au moins 7 600 euros par mois contre 5 000 euros en moyenne dans l’Union européenne.
  

Photo / Hans Porochelt CC-By-NC-ND

En France, les riches sont très riches. Les 1 % les plus aisés ont un niveau de vie mensuel pour une personne d’au moins 7 600 euros, contre 5 000 euros pour la moyenne de la population la plus riche de l’Union européenne (donnée moyenne de la période 2013-2015 selon Eurostat, après impôts et prestations sociales). L’Hexagone arrive en seconde position pour le niveau de vie des plus riches, juste après la Norvège très largement en tête du classement avec un niveau de vie au minimum de 9 500 euros par mois. Notre pays devance le Danemark où ce seuil est de 7 300 euros. Les 1 % les plus riches du Royaume-Uni sont moins aisés que les Français : il « suffit » de 6 600 euros pour appartenir au club des ultra-riches outre-Manche. En Pologne ou en Hongrie, on appartient aux 1 % les plus riches à partir de respectivement 1 700 et 1 300 euros mensuels « seulement ».

La France, indétrônable championne du monde des ronds-points

Par Pierre Zéau 
 
Avec un nombre de ronds-points estimé entre 40.000 et 50.000, la France est championne du monde dans ce domaine. Incontestables en matière de sécurité, ces dispositifs routiers n'en sont pas moins très, voire trop coûteux.



«Quel est le pire rond-point de France?» Voici un jeu concours peu banal pour dénoncer le «gaspillage de l'argent public», lancé par Contribuables Associés, première association de contribuables de France, qui se veut «apolitique, non partisane et non subventionnée». Par ce biais, l'association souhaite mettre les Français en garde contre l'utilisation qui est faite de l'argent par l'État. Selon Eudes Baufreton, le directeur, l'association veut «rappeler que l'aménagement de ces infrastructures est payé par les contribuables, dont les feuilles d'impôts locaux ne cessent de gonfler». Le titre de «pire rond-point de France» sera décerné d'ici à la mi-janvier, et sera l'occasion de dénoncer les dépenses qui auront été nécessaires à sa construction et son «embellissement». «L'argent public est précieux et ne doit pas être gaspillé dans des dépenses pour le moins loufoques, alors que tant de Français sont en difficulté financière», insiste Eudes Baufreton.

Menace sur les hydroliennes françaises

http://bfmbusiness.bfmtv.com
Matthieu Pechberty
28/12/2017

Commentaire : (...) "Le gouvernement soutient l'ensemble des filières d'énergies renouvelables en mer, qui sont créatrices d'emploi en France, en fonction de leur niveau de maturité industrielle" [...] "Les industriels, dont Naval Energies, doit finaliser les expériences sur les installations pilotes, explique le cabinet du ministre" Quelle exigence! Bravo M.Hulot et son orchestre.
Comment expliquer alors que vous n'ayez pas la même sévérité à l'encontre du lobby de l'aérogénérateur / éolienne? (majoritairement des sociétés étrangères, avec des machines de guerre importées, à la production insignifiante, à la création d'emploi famélique en France, aux coûts démesurés pour l'Etat, EDF et le contribuable, etc. )
Fort avec les faibles, faible avec les forts? Ce dicton vous va comme... un gant de toilette!
php



Le test de l'hydrolienne de Naval Group en Bretagne n'a pas été concluant. - FRED TANNEAU / AFP

Nicolas Hulot tarde à lancer un appel d’offre promis par Ségolène Royal. Naval Group peine à développer son modèle et menace de fermer sa filiale française.


À peine nées, déjà enterrées? Depuis plusieurs années, les hydroliennes sont promises à un bel avenir. Avec la plus grande façade maritime d’Europe, la France faisait figure de pionnier. Et devait surfer sur cette nouvelle vague pour créer une filière industrielle. L’ancienne ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, avait même promis un appel d’offres pour 2020 afin d’amorcer les commandes nécessaires pour la faire émerger.

Mais la décision politique traîne. Et l’unique industriel de la filière, Naval Group, tire la langue. Il a développé un modèle testé à Paimpol avec EDF. Mais l’expérimentation a été stoppée le mois dernier. Désormais, il mise tout sur un projet au Canada. Une usine à Cherbourg est en construction et doit ouvrir mi-2018. Mais elle a besoin de commandes pour tourner. Et le groupe de visibilité pour continuer à faire vivre ses énergies marines.

La Chine ne veut plus être la poubelle du monde

Olivier Guichardaz 
 27/12/2017

La Chine l’a annoncé en juillet dernier : à partir de 2018, elle va interdire l’importation sur son sol de plusieurs sortes de déchets, en particulier les papiers-cartons et les plastiques mélangés, non lavés ou non triés, ainsi que certains déchets métalliques. Objectif affiché : améliorer la qualité des matières recyclables qu’elle achète à des fins de transformation. Dès la décision connue, de nombreux acteurs de l’économie mondiale ont réagi, relayés par la presse économique.




En France, la ­Fédération des entreprises du recy­clage, Federec, a fait part de sa préoccupation. Au niveau européen, ­Euric, la Confédération des industries du recyclage européen, également. Le Bureau international du recyclage (BIR) lui a emboîté le pas. Et pour cause : le commerce international de déchets est devenu un maillon important du commerce des matières premières et la Chine y occupe une place prépondérante.
L’empire du Milieu est, par exemple, le premier importateur mondial de papiers-cartons récupérés (près de 30 millions de tonnes en 2013), très loin devant l’Inde (2,5 millions de tonnes), et le premier importateur mondial de déchets de plastiques (7,8 millions de tonnes en 2016, soit 63 % de ces importations mondiales). Il est aussi le septième importateur mondial d’acier à partir de ferrailles (2,2 millions de tonnes en 2016), derrière la Turquie (17,7), l’Inde (6,4) et la Corée du Sud (5,8).

L’Empire du déchet Importations de déchets en 2015, en milliards de dollars



déchets-chine.png 


mercredi 27 décembre 2017

Haute-Marne : les frères Petitpierre, auteurs de "Haute-Marne au coeur de l'Histoire", en dédicace

jhm.fr

Samedi 23 décembre 2017, librairie À la Une, premier étage
C'est avec une grande joie mêlée d'un peu d'appréhension, que le président de l'association Les Vues imprenables s'est rendu à Chaumont à la rencontre des auteurs à quatre mains de cet ouvrage, déjà indispensable, qui a pour titre : Haute-Marne au coeur de l'Histoire, lors d'une séance de dédicaces.

Tout de suite, le courant passe entre ces amoureux inconditionnels des trésors portés par ce Pays depuis 1790, date de sa naissance officielle, à d'aujourd'hui. La conversation se prolonge jusqu'à tard dans la matinée, obligeant leurs hôtes d'un jour, à leur rappeler que midi avait sonné depuis longtemps et que le temps de la pause était venu.

De ce temps suspendu, un constat amère se dégage : ce territoire est par trop méconnu et les différentes politiques menées depuis des décennies le même à sa perte définitive. Que sera devenue la Haute-Marne en 2050, en 2070?
Mais l' Espoir subsiste également.  Il est symbolisé par l'engagement citoyen d'hommes et de femmes, de tous âges et de toutes conditions sociales, qui se battent au quotidien pour sauvegarder ses atouts, véritable incarnation de sa force vive et de son attractivité : Nature, Patrimoine, Histoire, Culture!

De nouvelles journées de dédicaces auront lieu à Langres très bientôt. Dates et lieux à préciser.
Les Vues y seront, et vous?

php

Lire

Hôpitaux du Sud Haute-Marne : vivre ou mourir!

jhm.fr

(...) "appelé "contrat de performance" ce dispositif vise à maintenir une offre de soins de proximité pour la population " [...] Ces dernières années, plusieurs aménagements ont déjà été mis en oeuvre pour réaliser des économies [...] Il semblerait que cette "greffe" opérée entre le public et le privé ne génère pas autant d'activités que prévu... " 

Le Sud Haute-Marne, ses élus.es et sa population sont devant un choix de société, soit :
- juger leurs hôpitaux que sur l'aspect purement comptable, comme des entreprises industrielles et dans ce cas, les établissements doivent cesser leurs activités, vu leur déficit respectif annoncé.
ou
-considérer que la vie n'a pas de prix, que l'attractivité d'un pays passe aussi par un service de soins de qualité. En conclure qu'un hôpital est donc INDISPENSABLE à un  territoire mais... qu'il y a un prix à payer.

Début de réponse en 2018....
php

Lire

Haute Marne, Chaumont : Ralph Schraivogel, graphiste suisse, s'offre au Centre national du graphisme (Le Signe)

http://www.centrenationaldugraphisme.fr

Commentaire :  quand un des plus grands créateurs d'affiches au monde fait escale en Haute- Marne, territoire perdu de la République, tel le héros du roman, le désert des Tartares*, saisissons notre chance et envahissons le Centre national du graphisme dit Le Signe. Plaisir d'offrir, l'entrée est gratuite. Pour vous donner l'envie d'avoir envie, les Vues vous offrent leurs photos toutes prises lors de leur visite.

* Le Désert des Tartares (titre original en italien Il deserto dei Tartari) est un roman de Dino Buzzati paru en italien en 1940. L'auteur  suggère que son héros (Drogo) résume l'homme universel : la jeunesse perdue, les espoirs envolés, le vieillissement, la maladie et la mort au bout du chemin, solitaire .https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_D%C3%A9sert_des_Tartares
php

Texte de présentation de l'artiste par Le Signe
Ralph Schraivogel

10 novembre 2017 — 4 février 2018
Scénographie : Jean Schneider
Design graphique : Richard Niessen

Ralph Schraivogel, graphiste suisse, est considéré comme l’un des plus grands créateurs d’affiches depuis les années 1990. Trois fois lauréat du concours international d’affiches de Chaumont (1996, 2010, 2017), ses affiches font partie des collections permanentes de musées importants comme le MoMA de New York et le Stedelijk Museum d’Amsterdam.
Ralph Schraivogel a conçu des livres, des logos et des identités visuelles, mais il s’est rapidement consacré au design d’affiches pour des événements et des institutions culturelles. Il a pris en charge la communication visuelle du cinéma Filmpodium à partir de 1983, et réalise régulièrement depuis 1984 des affiches pour le Museum für Gestaltung de Zurich.

mardi 26 décembre 2017

La Société par actions simplifiée (SAS), l'"arme fatale" des promoteurs éoliens

Créer une SAS : les points essentiels 
dans la thématique La SAS et la SASU
Publié le 25 mai 2011
Dernière mise à jour le 11 août 2017

La SAS est une forme de société assez récente. Créer une SAS permet d’avoir un mode de fonctionnement très souple et cela permet aux associés d’être, en grande partie, libres de l’organiser comme ils le souhaitent.
A la différence de la SA, son capital est librement fixé par les statuts et elle peut être constituée avec un seul associé, ce sera alors une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle). Elle ne peut en revanche pas faire offre publique de titres (anciennement appel public à l’épargne).


Créer une SAS, ce qu’il faut savoir
Il ne sera pas ici question de lister l’ensemble des tâches à effectuer pour la constituer, nous décrirons ici les conditions de fonds qui sont à respecter pour créer une SAS.
Les statuts de SAS sont obligatoirement établis par écrit, l’acte notarié s’impose lorsqu’un bien immobilier est apporté à la société. Ils doivent être signés par tous les associés fondateurs (qui peuvent se faire représenter chacun par un mandataire). La liberté conférée aux fondateurs dans la rédaction des statuts a pour contrepartie d’augmenter l’importance qui doit être accordée à cette étape de la création et il est fortement recommander de s’encadrer de professionnels compétents en la matière.
Le montant du capital de la SAS est librement fixé par les statuts, il est également possible de fixer un capital variable. Une SAS ne peut pas faire offre publique de titres. Il n’existe aucune disposition spécifique concernant le nombre d’associé.
Une SAS peut donc être constituée par un seul associé, il s’agira alors d’une SASU, et aucun plafond n’est prévu par la loi. La durée de la société est librement fixée par les statuts et de 99 ans maximum.

Californie : la production solaire entraîne les prix de l’électricité dans le négatif

http://www.lemondedelenergie.com/
par La rédaction
publié le 03/05/2017

Commentaire :  la Californie, remarquable cas de figure qui démontre combien l'implantation massive d' ENRi fait de tous les acteurs de la production d'électricité des perdants. Tous? Non! En France par exemple, il y a de gros gagnants : les promoteurs éoliens dont l'activité est protégée et soutenue financièrement par les Etats que l'on peut résumé par cette phrase : À eux les bénéfices, à l'Etat les pertes!
Lire
Électricité en Californie : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_en_Californie

ZERO EOLIENNE et BASTA!
php

Palm Springs et ses alentours : plus de 1 000 usines à "vent" en activité. Source : stopthesethings.com

C’est une situation insolite qu’ont vécue les habitants de l’État de Californie, le 11 mars dernier. Selon les statistiques officielles de l’Agence d’Information de l’ Energie (EIA), structure gouvernementale rattachée au Département américain de l’énergie, la production solaire californienne a été tellement élevée que les prix de l’électricité ont été négatifs pendant plusieurs heures. Prouvant ainsi que malgré la politique environnementale de son président, les États-Unis d’Amérique accordent de plus en plus de place (et de confiance) aux énergies renouvelables. Explications.

L’offre d’électricité supérieure à la demande
Le 11 mars dernier, entre 11h et 14h, les installations photovoltaïques californiennes ont généré 4 GWh d’électricité renouvelable soit plus de 40% de l’électricité produite dans cet État. Selon les données publiées par l’ EIA, et repris par les journalistes du Quartz, ce volume électrique totalement respectueux de l’environnement a permis de couvrir intégralement les besoins en électricité de 1.800 citoyens américains.
La situation est d’autant plus exceptionnelle que pendant ce laps de temps de 3 heures, les tarifs de l’électricité sont passés en négatif. Ce phénomène inhabituel ne se produit que dans un cas de figure particulier : lorsque l’offre d’électricité dépasse la demande. Cela ne signifie pas pour autant que les consommateurs américains ont pu bénéficier d’une électricité gratuite, ni qu’ils ont payé leurs factures moins chères : les prix de gros de l’électricité négociés par les énergéticiens américains n’ont en effet que peu d’impact sur le montant des factures individuelles.

dimanche 24 décembre 2017

Musées de Langres : restauration exceptionnelle d'une oeuvre monumentale de la Renaissance

https://france3-regions.francetvinfo.fr 
Par L.L
Publié le 22/12/2017

Commentaire : Venez à Langres. Visitez le coeur de l'Histoire des hommes. Plaisir d'offrir.
php

 
"La clôture de chapelle" est l'une des œuvres majeures des musées de Langres. Une pièce monumentale. Dans le cadre de l'année Renaissance, en 2018, elle est en train d'être restaurée et remise en place. Un travail à son image : colossal.

C'est certainement la plus importante opération de restauration d'une oeuvre des musées de Langres, depuis l'ouverture, il y a 180 ans.
La "clôture de chapelle" est monumentale, 5 mètres par 5 d'une très fine dentelle de pierre blanche. Elle est composée de 55 blocs.
Installée au musée d'art et d'histoire de la ville haut-marnaise, depuis 1847, elle provient, certainement, de la cathédrale de Langres. Elle date des années 1550, en pleine période Renaissance.

Remise en place de "la clôture de chapelle", oeuvre monumentale des musées de Langres (21 décembre 2017). / © S. Riandet

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/sites/regions_france3/files/styles/asset_list_medium/public/assets/images/2017/12/22/dsc_8624_photo-s-riandet-convertimage-3424057.jpg?itok=PHt89GNX
Remise en place de "la clôture de chapelle", oeuvre monumentale des musées de Langres (21 décembre 2017). / © S. Riandet

vendredi 22 décembre 2017

« Subprime » et nouveau « capitalisme vert »

 https://www.contrepoints.org
Par Michel Gay

By: Mike Mozart - CC BY 2.0

La perspective de revenus gigantesques et l’idéologie de ceux qui incarnent la vente du vent et du soleil aveuglent les États fascinés par nouveau un « capitalisme vert » pour le plus grand malheur de leurs administrés.

Y aurait-il un nouveau capitalisme « vert » miraculeux ?
Le montage financier (la bulle ?) en préparation autour des énergies renouvelables, notamment l’éolien et le photovoltaïque, récemment encouragé par le Président de la République, va appauvrir, voire ruiner de nombreux Français. Ce fut déjà le cas pour des Allemands qui avaient massivement investi dans des entreprises de fabrication de panneaux solaires et d’éoliennes.
Au bas de la construction, il y a des citoyens. Certains sont prêteurs (avec leurs économies, même sans le savoir), d’autres sont emprunteurs et assurent, ou non, le remboursement des prêts.

Propriétaires éoliens : socles en béton, ferrailles et autres petits désagréments

http://www.stop-eole-auvergne.com
By: Ludovic Grangeon
28 octobre 2012

Commentaire : Imaginons les coûts d'ici 2030, 2035 et plus?
php

Le site de Benoit Coussy, avocat à Paris, confirme la très mauvaise surprise qui menace tout propriétaire accordant une location de son terrain à un promoteur éolien.

Les compromis des promoteurs éoliens « oublient » souvent de mentionner que le socle de béton de 800 à 2000 tonnes ancré dans le sol jusqu’à parfois 20 mètres, est appelé à rester en place, seul un décapage sommaire de surface étant prévu.
Ce béton hautement ferraillé engendre différentes pollutions du sous sol à long terme, notamment sur les ressources en eau. Le propriétaire sera donc seul responsable à terme. Le coût d’enlèvement d’une tonne de béton étant environ de 340€ HT le m3, pour seulement quelques milliers d’euros de loyer, le propriétaire risque à terme une dépense de plusieurs centaines de milliers d’euros, avec les éventuels dommages à l’environnement qui lui seront demandés en plus …

Anniversaire : voici 45 ans … l’égalité salariale entre femmes et hommes inscrite dans la loi

http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr
Michel Miné,
professeur de droit du travail au CNAM


Manifestation du mouvement de libération des femmes en 1972 source : http://8mars.info


Voici exactement quarante cinq ans la loi du 22 décembre 1972 inscrivait dans notre droit le principe de l’égale rémunération des femmes et des hommes.

Cet anniversaire nous rappelle que l’accumulation de lois si elle participe au progrès, ne le produit automatiquement, en particulier pour les inégalités salariales. Depuis 1972 la situation des femmes sur le marché du travail s’est bien sûr considérablement amélioré, et elles occupent maintenant une place proche de celles des hommes même si un écart subsiste dans les taux d’activité. C’est une évolution très positive, car, on le sait, l’accès à l’emploi est la condition de l’autonomie financière, pilier de l’émancipation des femmes. Mais les écarts de salaire eux se maintiennent. Car a bien y regarder l’augmentation de l’activité et de l’emploi des femmes s’est fait assez largement par le développement du temps partiel, qui aujourd’hui, pour les petits temps partiels, place les femmes, qui représentent 80% des salariés à temps partiel, dans des situations de précarité.
C’est pour la raison que le gouvernement a décidé de changer de rythme et de méthode. De rythme en révisant très vite, pour la rendre effective, la pénalité qui pèsent sur les entreprises ne respectant pas leurs obligations en matière d’égalité professionnelle et en mettant en place dès l’année prochaine des plans de contrôle. De méthode en s’attaquant simultanément toutes les causes des inégalités, allant des stéréotypes à lutte contre la précarité due au temps partiel, en passant l’orientation scolaire et professionnelle.

Retrouvez ici une brève histoire de cette loi de 1972, une histoire signée Michel Miné, professeur de droit du travail au CNAM

La guerre des métaux rares

http://www.editionslesliensquiliberent.fr

La guerre des métaux rares
La face cachée de la transition énergétique et numérique
Guillaume Pitron
Date de parution : 10/01/2018
ISBN : 979-10-209-0574-1
20.00 €

En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, nos ordinateurs, tablettes et autre objets connectés de notre quotidien). Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole.

jeudi 21 décembre 2017

La consigne des bouteilles en verre, moins coûteuse et énergivore que le recyclage




par Élodie Horn
22 décembre 2017

 

Avec les fêtes, des centaine de milliers de bouteilles de vin, de bière ou de champagne vont se vider. Et chaque année, un Français consomme en moyenne près de 35 kg de bouteilles en verre. Or, bien qu’en grande partie réalisée à partir de verre recyclé, leur fabrication reste très énergivore. Depuis 2015, dans le Jura, le projet « J’aime mes bouteilles » cherche à relancer la pratique de la consigne, plus écologique que le recyclage, qui a disparu du paysage depuis une trentaine d’années. Son objectif : revaloriser les bouteilles de vin jurassien pour recréer une filière de réutilisation. Reportage.

Au volant de sa voiture, Aude Weiss se souvient des bouteilles consignées, durant son enfance passée en Alsace : « Nous apportions les bouteilles en verre à l’épicerie avec mon grand-père. J’avais quatre ou cinq ans, et je mettais les quelques centimes amassés dans ma tirelire ». Comme elle, la plupart des Français de plus de 30 ans ont connu la consigne. Ce principe consiste à réemployer une bouteille après qu’elle ait été lavée, plutôt que de la faire refondre pour en fabriquer une autre.
Âgée de 34 ans, Aude Weiss est désormais responsable de la filière « J’aime mes bouteilles », qui souhaite relancer la consigne dans le Jura en s’appuyant sur la filière viticole. Cette ancienne banquière a signé, en septembre 2017, un CDD de trois mois au sein de Clus’ter Jura. Basée à Lons-le-Saunier, cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) accompagne des projets qui ont pour but de créer et de développer des emplois locaux.

Robert Linhart, auteur de “L'Etabli” sort de son silence sur France Inter

https://www.franceinter.fr
29/06/2017
 
 

L’établi, c’est aussi la table de façonnage de tout travailleur manuel, mais ce terme désignait aussi, le mouvement des "établis", composé d'intellectuels qui venaient se frotter à la vie en usine, s’immerger, temporairement ou plus durablement, dans les classes populaires, pour être au plus près de la vraie vie et réveiller les consciences. Robert Linhart fut l'un d'entre eux, en devenant ouvrier spécialisé dans l'usine Citroën de la porte de Choisy à Paris, en 1968.

 
"Trois sensations délimitent cet univers nouveau. L’odeur : une âpre odeur de fer brûlé, de poussière de ferraille. Le bruit : les vrilles, les rugissements des chalumeaux, le martèlement des tôles. Et la grisaille : tout est gris, les murs de l’atelier, les carcasses métalliques des 2 CV, les combinaisons et les  vêtements de travail des ouvriers. Leur visage même paraît gris, comme si s’était inscrit sur leurs traits le reflet blafard des carrosseries qui défilent devant eux. L’atelier de soudure, où l’on vient de m’affecter (« Mettez-le voir au 86 », avait dit l’agent de secteur) est assez petit. Une trentaine de postes, disposés le long d’une chaîne en demi-cercle. Les 2 CV arrivent sous forme de carrosseries clouées, simples assemblages de bouts de ferraille : ici, on soude les morceaux d’acier les uns aux autres, on efface les jointures, on recouvre les raccords ; c’est encore un squelette gris (une « caisse ») qui quitte l’atelier, mais un squelette qui paraît désormais fait d’une seule pièce. La caisse est prête pour les bains chimiques, la peinture et la suite du montage." Extrait de "l’Établi" de Robert Linhart publié aux Éditions de Minuit en 1978.

Lecture de "L’établi" par Sami Frey

L'association "Les Vues Imprenables" vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année

L'association Les Vues Imprenables, son Président et son Bureau vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année et vous donnent rendez-vous à l'année prochaine... si tout va bien.




capture d'écran
php

Les mutations socioéconomiques en Allemagne : bilan et perspectives

http://www.strategie.gouv.fr/
Céline Mareuge

Ni miracle ni mirage, mais bilan contrasté. Les succès indéniables enregistrés par l’Allemagne, notamment sur les fronts de l’emploi et des comptes publics masquent une augmentation des inégalités et des perspectives d’évolution en demi-teinte.
L’Allemagne serait-elle un modèle… à ne pas suivre ? Son bilan est en tout cas « plus contrasté que ce qu’en retiennent la plupart des commentateurs », souligne Rémi Lallement, l’auteur de ce document de travail. Recul du chômage, assainissement des finances publiques et excédent commercial record se doublent d’une quasi-stagnation des revenus, d’un accroissement des inégalités et d’un niveau d’investissement en dessous de son potentiel. Des résultats qui interrogent la vertu et la soutenabilité du modèle.

Un (demi) miracle
Le miracle allemand se raconte d’abord en termes de résilience. Alors qu’elle était encore « l’homme malade de l’Europe » début 2000, l’Allemagne affiche des taux de croissance nettement supérieurs à ceux de ses voisins depuis le début de la décennie. Une dynamique qui ferait du pays « la locomotive de la zone euro ». Ombre au tableau : ce différentiel de croissance entre l’Allemagne et le reste de la zone euro a beaucoup fondu depuis 2015 et l’écart devrait s’inverser dans les prochaines années, si l’on en croit notamment les prévisions du FMI.

Promoteurs de l' éolien : dis moi comment tu fais pour implanter tes machines de "guerre"?

https://sos.bois.bizin.fr
04/12/2017

Après la découverte du “sodar” dans les “bois grandjeu” une nouvelle attaque nous vient du côté de la commune de Ferrières sur Sichon.
En effet Mme MARIDET nous a fait parvenir un courrier provenant de la société RES lui demandant son avis sur une éventuelle implantation d’éoliennes sur ses terrains , lui promettant une bonne rente annuelle! Mais pas un mot d’écologie !!!
Voici le document






Ce courrier daté du 12/10/2017, m’a été remis par Mme Maridet . Je me suis empressé de contacter la mairie de Ferrières sur Sichon* et j’ai pu avoir Mr Lazzerini Jean- Marcel, maire de la commune . Celui ci m’a certifié qu’il n’était pas au courant .

mercredi 20 décembre 2017

Il y a plus de mots arabes que gaulois dans la langue française

https://www.franceinter.fr
par Ouafia Kheniche
18/12/2017

À l'occasion de la journée mondiale de la langue arabe, le lexicologue Jean Pruvost, nous raconte comment cette langue s'est inscrite dans l'Histoire et la langue française, et nous explique que chaque jour nous utilisons de nombreux mots arabes.
L’UNESCO fête la langue arabe ce 18 décembre, l'occasion de nous interroger sur les mots. Ce matin au petit déjeuner, vous avez peut-être commandé une tasse (mot arabe) de café (mot arabe), avec ou sans sucre (mot arabe) et un jus d’orange (mot arabe). Vous avez donc, sans le savoir, parlé arabe (ou plutôt français).

Notre langue est parsemée de mots arabes, comme l’explique Jean Pruvost, lexicologue, professeur émérite, auteur de « Nos ancêtres les Arabes, ce que notre langue leur doit » aux éditions JC Lattès.

En 2018, les Français vont payer 4,5 milliards d'impôts de plus

https://www.valeursactuelles.com 

Commentaire : (...)  Hausse de la CSG, augmentation du prix du tabac et des taxes sur l'énergie…

Pour les ENR intermittentes : 5,9 Md'€ en 2018 pour singer l'Allemagne. 

 

Alors que la France a la meilleure "performance énergétique" au monde et que l'Allemagne n'a pas pu fermer le moindre MW pilotable contre 100 000 MW intermittent ...


 
 Les baisés taxés comptez-vous! Et appréciez...

php


Lire 


Rénovation thermique : la vacance de M.Hulot

Antoine de Ravignan
19/12/2017

Désintox
Après la trêve des confiseurs, la concertation sur le Plan de rénovation énergétique des bâtiments, lancée fin novembre et censée s’achever fin janvier, risque de reprendre sur un mode houleux. En effet, les 14 milliards d’euros d’investissements public sur le quinquennat annoncés le 24 novembre dernier par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour rénover 500 000 logements par an (ainsi qu’un quart du parc immobilier de l’Etat) sont nettement sous-estimés. C’est ce qu’a mis en lumière le dernier Panorama des financements climat en France, réalisé par l’I4CE (Institute for Climate Economics), un think tank créé par la Caisse des Dépôts et l’Agence française de développement). Publié le 6 décembre, peu avant le « One Planet Summit » organisé à Paris par Emmanuel Macron, ce document a jeté un froid, montrant combien la France ne se donne pas les moyens de ses ambitions climatiques, en particulier en ce qui concerne la rénovation des logements.

En 2016, le résidentiel-tertiaire a représenté 45 % de la consommation énergétique finale de la France et 24 % des émissions de CO2 liées à la combustion de l’énergie (hors production électrique), d’après le dernier bilan énergétique de la France, ce qui fait de la rénovation thermique des logements et autres bâtiments un enjeu clé de la transition écologique. C’est aussi un enjeu majeur du changement social : 7 millions d’habitations sont mal isolées et 3,8 millions de ménages vivent dans la précarité énergétique.

Production d'électricité: la Pologne lance la plus grande unité charbon d'Europe

 https://www.connaissancedesenergies.org
AFP
19/12/2017

Le groupe énergétique polonais Enea a inauguré mardi dans sa centrale électrique de Kozienice (centre) une tranche charbon de 1 075 mégawatts, la plus grande d'Europe, selon l'entreprise, réalisée par le Japonais Mitsubishi Hitachi Power Systems.
"La tranche B11 est la plus grande et la plus moderne en Europe", a souligné Krzysztof Figat, président de la branche production, Enea Wytwarzanie, contrôlée par l'Etat polonais, lors de la cérémonie de lancement retransmise en direct sur internet. La nouvelle unité, onzième sur ce site et représentant un investissement de 1,5 milliard d'euros, portera la capacité globale de Kozienice à près de 4 000 MW. Elle consommera 3 millions de tonnes de charbon par an, provenant essentiellement de la mine Bogdanka, dans le sud-est de la Pologne.
Le charbon constitue la base du système énergétique polonais. Environ 100 000 personnes sont employées dans le secteur du charbon dans le pays qui produit 90% de son électricité dans des centrales à charbon et à lignite. La plus grande centrale polonaise à lignite, située à Belchatow (centre), affiche une capacité de près de 5 300 MW ce qui la place parmi les trois plus grands sites du genre dans le monde.

La France s’oppose à toute « renationalisation » de la PAC et cherche des soutiens

EURACTIV.fr
Par : Maxime Jacob 


 
shutterstock_657671644-800x450

Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture français, plaide pour le maintien des aides directes aux agriculteurs devant le commissaire européen Phil Hogan, qui reconnait l’urgence de simplifier un système trop opaque.
« Les aides versées au titre de la PAC doivent rester des aides européennes » estime Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui se veut intransigeant sur ce point : « c’est une ligne rouge pour ce qui concerne la position de la France » a-t-il déclaré en marge des tables rondes PAC sur la Pac 2020 à Paris le 19 décembre.
Des précisions quant à la position du gouvernement sur le futur de la politique agricole commune (PAC) étaient attendues alors que la Commission a dévoilé, le 29 novembre dernier, sa communication sur « l’avenir pour l’alimentation et l’agriculture ».

À l’horizon 2020, Bruxelles veut plus de « flexibilité » et une PAC simplifiée : « Les États membres devraient assumer une plus grande part de responsabilité et rendre compte de la manière dont ils entendent atteindre les objectifs et mettre en œuvre les objectifs chiffrés décidés en commun ». Un plan de simplification et de nouvelle répartition de compétences entre l’Union et les États membres, qui a fait craindre une « renationalisation de la PAC » selon les termes employés, notamment, par les députés PPE.

Planent également le risque de distorsions de concurrence entre les États et d’une PAC à la carte.



Réactions dubitatives sur la nouvelle PAC
La Commission européenne a présenté sa très attendue vision pour la PAC post-2020. Une mauvaise nouvelle pour la protection de l’environnement et une juste concurrence entre producteurs, selon certains spécialistes.


Un droit à l’erreur pour les agriculteurs
« Il faut simplifier les outils » a affirmé Stéphane Travert, rejoint par Phil Hogan. « En l’état actuel, le système est trop complexe et cela entraine des problèmes d’application de la politique » s’est ému le Commissaire européen à l’agriculture et au développement rural. Est surtout pointé du doigt le système de protection du climat. Les aides accordées aux agriculteurs à raison d’exigences écologiques sont allouées selon des critères très complexes.
Forte de ce constat, la France souhaite s’inscrire dans la droite ligne du « carton jaune » mis en œuvre par la Commission et qui permet aux agriculteurs d’écoper d’un avertissement plutôt que d’une sanction à la première infraction au système intégré de gestion et de contrôle (SIGC). « Une notion de droit à l’erreur doit être introduite » annoncé le Ministre de l’Agriculture. Déjà évoquée lors de la campagne présidentielle, l’option permettrait aux agriculteurs de se tromper quand ils remplissent les dossiers de subvention, jugés complexes.

Un contexte politique instable
La question du Brexit pèse encore et toujours sur le futur de la politique agricole commune. Le départ du 4e état contributeur au budget européen, prévu au 29 mars 2019, rend difficile toute projection du budget de la PAC. « La Politique agricole de l’Union ne doit pas servir de variable d’ajustement » prévient Stéphane Travert qui craint un budget au rabais.



Le projet de réforme de la PAC fait renaître la crainte d’une «renationalisation»
La Commission penche en faveur d’une PAC offrant plus de pouvoirs aux États membres après 2020, une orientation qui a immédiatement suscité des craintes de « renationalisation », notamment en France.


Phil Hogan, le commissaire irlandais, a quant à lui promis que « l’Europe continuera à verser les aides aux agriculteurs britanniques tant que le Royaume-Uni sera membre de l’Union » mais n’a pas pu gager que le budget de la PAC ne souffrirait pas du départ de Londres.
La table ronde, organisée à Paris au siège de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), était attendue par le Ministre Stéphane Travert et ses homologues européens : « c’est la première occasion que nous avons de nous retrouver et d’échanger depuis l’annonce de la Commission » a confié le ministre. Étaient notamment présent les représentants des ministères de l’agriculture autrichien, espagnol, néerlandais, irlandais ou polonais.
Le ministre de l’agriculture allemand Christian Schmidt n’a toutefois pas fait le déplacement, alors que son pays se cherche toujours une majorité au Bundestag et que de nouvelles tractations ont lieu entre la CDU et les socialistes du SPD.

php












L’écologie, divine surprise des politiques

https://www.contrepoints.org
Par Patrick Aulnas

La pensée écologiste était à l’origine cantonnée à de petits cercles. Mais, à la fin du XXe siècle elle commence à influencer tous les partis politiques car elle apparaît comme porteuse électoralement.
L’écologie, voilà bien une opportunité inespérée pour les politiciens du début du XXIe siècle ! Diffuser la croyance que l’homme doit « sauver la planète » ou même « sauver le climat ».
Face à l’absurdité de telles formules, beaucoup d’écologistes ont ajusté le propos : « la planète et le climat se fichent bien de nous, pauvres humains, mais il faut nous sauver nous-mêmes. » Comment ? En étant vertueux, tout simplement. La vertu consiste à suivre la pensée dominante, sans trop d’esprit critique, et à agir en conséquence.

mardi 19 décembre 2017

Haute Marne, Chaumont : LA grande encyclopédie " l'histoire de la Haute-Marne de la Préhistoire à nos jours" en dédicace

jhm.fr 

Représentée par son président, un des nombreux souscripteurs de l'histoire de la Haute-Marne de la Préhistoire à nos jours , l'association les Vues imprenables vous informe qu'elle se rendra à la dédicace de ses auteurs, Claude et Roger Petitpierre, qui se déroulera les 21,22 et 23 décembre 2017 à la librairie À la Une de Chaumont. Tous à Chaumont!
Pour bien finir l'année 2017 et pour bien commencer 2018... Plaisir d'offrir.

Soyons fiers.es d'être Haut-Marnais.es et de participer à la Grande Histoire de ce pays.



capture d'écran



php