mercredi 31 mai 2017

Eolienne: une nouvelle étude confirme le danger potentiel pour les humains: « Micro-sismicité »

http://notrickszone.com
Par P Gosselin
le 31 mai 2017

 Commentaire: L'éolien tue comme l'alcool, le tabac et... le charbon. Ne faîtes plus l'autruche!

source: http://ripostelaique.com
  php

Site de protestation énergie éolienne allemande windwahn.de (windmadness.de) nous raconte l' histoire d'une nouvelle étude: « Modélisation numérique du bruit micro-sismique et infrasons rayonné par une turbine éolienne » et le possible les effets sur la santé humaine.

Il se trouve que non seulement les infrasons ont un impact négatif sur les humains, mais peut - être de même pour les ondes micro-sismiques que les vibrations de la turbine produisent dans le sol. Dans la nouvelle étude , l'Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), en partenariat avec l' Université de Patras de la Grèce, a examiné le bruit micro-sismique et infrasons rayonné par une éolienne.

L'électricité dans le monde

http://www.geopolitique-electricite.com/
Lionel Taccoen
mai 2017

Commentaire: Implacable réquisitoire contre le développement des ENR intermittentes (solaire et éolien) et les coûts d'investissement pharaoniques pour les États et les consommateurs. Cette "folie" mène tout droit en Enfer le quotidien et la santé de millions d'humains et les pousse.. à la ruine. Jusqu'à quand les citoyens font-ils faire l'autruche? Jusqu'à quand la presse française, à de très rare exception, va t-elle rester le doigt sur la couture du pantalon? Jusqu'à quand la majorité de nos gouvernants et de nos élus, complices de ce "crime" contre l'environnement, vont-ils pouvoir agir sans rendre des comptes? Oui, jusqu'à quand?

SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN! 
php

La Lettre "Géopolitique de l’Électricité" de mai 2017 débute la description des grandes évolutions actuelles du secteur électrique mondial, en commençant par le développement des énergies renouvelables. L'observation des investissements montre que le mouvement a vraiment démarré avec ce siècle et est devenu un phénomène majeur. L'Humanité a consacré depuis quinze ans plus de 2 500 milliards de $ à ces sources d'énergie en privilégiant solaire et éolien, qui ont bénéficié en 2016 de près de 95% des fonds. Ce qui implique que le secteur électrique est au cœur du mouvement.
Le résultat actuel est fort modeste, solaire et éolien n'ont fourni ensemble qu'un pour cent de l'énergie mondiale en 2016, et 5% de l'électricité.

L'aventure n'est donc qu'à ses débuts. L'étude, uniquement basée sur des observations des pays les plus avancés, montre que des obstacles se dressent devant l'expansion des EnR: une dérive financière liée une contradiction entre la baisse des coûts de production et une hausse des factures globales, l'inadéquation entre offre d'électricité et demande, ainsi qu'un surprenant manque d'impact en Europe sur les émissions totales de gaz à effet de serre.
On note une certaine absence d'études de fond basées sur l'observation, que ne remplacent pas des projections en 2030 ou 2050, peu soucieuses des faits actuels.

Lire

Nouveau procès de la fraude à la "taxe carbone", à 146 millions d'euros

http://www.lexpress.fr
Par AFP 
publié le 28/05/2017

Commentaire:  De quoi l'"écologie" est-elle le nom?
php



Une zone industrielle de Syndey, le 17 juillet 2014 Afp.com/Peter Parks

Paris - Un nouveau volet de l'escroquerie à la TVA sur le marché des quotas d'émissions de CO2 arrive lundi devant la justice: il porte cette fois sur 146 millions d'euros, sur les 1,6 milliard que cette gigantesque fraude a coûté au total au fisc.

Parmi les 14 prévenus qui doivent comparaître jusqu'à la mi-juin devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, notamment pour escroquerie en bande organisée, figurent Grégory Zaoui, 45 ans, et Cyril Astruc, 44 ans.

mardi 30 mai 2017

L’abécédaire de Louise Michel

https://www.revue-ballast.fr

08/03/2017
Tous les abécédaires sont confectionnés, par nos soins, sur la base des ouvrages, articles, entretiens ou correspondances des auteur.e.s.

 Commentaire: Une femme de chez nous. Une haut marnaise têtar* et ouzia**.
*entêtée ** hardie 
php

L’institutrice et poétesse Louise Michel disparut en 1905, année de la séparation des Églises et de l’État et de la première phase de la révolution russe. Celle que la presse surnomma « la grande druidesse de l’anarchie » fut l’une des figures de la Commune de Paris et appuya, déportée en Nouvelle-Calédonie, la lutte des Kanak contre le régime colonial au nom des idéaux qui l’avaient justement poussée dans les rangs de la Commune. Elle fut libertaire et n’en était pas moins, pour reprendre les mots de l’un de ses biographes, « ouverte à toutes les tendances du socialisme révolutionnaire1 ». Elle fut féministe et insistait sur la nécessité de lier le combat pour l’égalité entre les sexes à celui du prolétariat tout entier. Elle fut ardente défenseuse des animaux et ne manquait pas de rappeler que leur exploitation, par les humains, était à l’origine de son implication révolutionnaire. Elle fut bien souvent minoritaire et continuait d’en appeler à « la vile multitude » : le peuple, la masse des déshérités, ceux qui font face à la « gueule des canons » et aux « appétits des parasites ». « Tout va ensemble », lançait-elle : on ne saurait mieux dire.


Anarchie : « L’anarchie seule peut rendre l’homme conscient, puisqu’elle seule le fera libre ; elle sera donc la séparation complète entre les troupeaux d’esclaves et l’humanité. Pour tout homme arrivant au pouvoir, l’État c’est lui, il le considère comme le chien regarde l’os qu’il ronge, et c’est pour lui qu’il le défend. Si le pouvoir rend féroce, égoïste et cruel, la servitude dégrade ; l’anarchie sera donc la fin des horribles misères dans lesquelles a toujours gémi la race humaine. » (Mémoires, 1886)

Éolienne verticale: comment les promoteurs bidonnent l’impact paysager

https://www.eoliennes-doubs-adca.fr/
25/05/2017

 

Parmi les stratagèmes utilisés par une société éolienne pour endormir la méfiance des éventuels opposants, il en est une qui revient fréquemment: celle qui consiste à présenter un photomontage très avantageux de l’éolienne verticale en projet.

L’éolienne verticale moins impactant

Éoliennes verticales présentées par un géomètre indépendant, mandaté par l'ADCA


Éoliennes verticales projetées par Opale

lundi 29 mai 2017

Rave : le vent de colère des riverains: 2 000 teufeurs à roquefère

ladepeche.fr
Rafik Benbagdad
 29/05/2017

Commentaire:  (...) Certains riverains du parc éolien ont fait savoir qu'ils souhaitaient adresser «dès ce lundi matin au préfet de l'Aude Alain Thirion, au propriétaire du terrain et à l'exploitant des éoliennes une mise en demeure de faire cesser ces nuisances une bonne fois pour toutes». Rassurons tout de suite les futurs? mis en demeure, ces riverains ne remettent pas en cause la zone industrielle d'aérogénérateurs qui met en danger leur vie à longueur d'année.

C'est ce que l'on appelle les "comiques de situation". Des personnes qui se croient drôles mais qui ne parviennent à faire rire qu’en fonction de ce qu’ils sont et non pas de ce qu’ils font.
 php




Les gendarmes ont comptabilisé entre 700 et 800 véhicules au cours du week-end, garés au pied des éoliennes Photo DDM D.R.

Il semblerait que le parc éolien du Sambrès ait plu aux teufeurs locaux, au mois de mars dernier, quand ils sont venus le temps d'une rave party sauvage. Ce week-end, ils étaient de retour, pour une nouvelle fête à ciel ouvert.

Les amateurs de techno, hardtechno, hardcore, trance, electro…, s'étaient déjà donné rendez-vous sur le plateau du Sambrès, à la limite de l'Aude et du Tarn, en juin 2012. Le dernier week-end de mars, il y a tout juste deux mois, rebelote pour les riverains, les jeunes teufeurs étaient à nouveau là. Et ce week-end, des voitures et camions sont arrivés par dizaines, pour une nouvelle free-party.

dimanche 28 mai 2017

Le naufrage de l’écologie politique

Par Bertrand ROUZIES
Blog : Le blog de Bertrand ROUZIES
28 mai 2017

Commentaire: (...) L’écologisme de Dumont interrogeait le pourquoi, comme l’annonçait sans ambages le sous-titre de son manifeste électoral : « Pour une autre civilisation », alors que l’écologisme de ses successeurs n’interroge que le comment"
Tout est dit!
php 
 
À sa naissance, l’écologie politique avait pour haute ambition de "prendre en charge les défaillances du socialisme" (Philippe Lebreton) et d’"amélior[er] la condition humaine" en s’appuyant sur "les connaissances apportées par l’écologie" (Pierre-Jean Dessertine). Depuis, beaucoup d’eau sale et de gel douche Ushuaïa ont coulé sous les ponts, mais René Dumont a toujours raison.


René Dumont (1904-2001)

L’écologie politique à son nadir pourrait se définir comme une marée noire idéologique consécutive au non-respect des normes de transport d’un socialisme exigeant. À sa naissance, elle avait pour haute ambition de « prendre en charge les défaillances du socialisme »[1] et d’« amélior[er] la condition humaine » en s’appuyant sur « les connaissances apportées par l’écologie »[2]. Depuis, beaucoup d’eau sale et de gel douche Ushuaïa ont coulé sous les ponts. Pour lever toute ambiguïté, on fera mieux de substituer écologisme à écologie politique et l’on désignera par écologie l’ensemble des discours scientifiques qui traitent de la cogestion de la maison Terre.

samedi 27 mai 2017

Le repowering des parcs éoliens, une opportunité à saisir

L'Usine de l'Energie 
Paul Elfassi, associé chez BCTG Avocats
Publié le 27/05/2017

Commentaire: Au contraire des cancers, dans l'éolien, aucune rémission possible. Les riverains sont condamnés (es) à perpétuité. La seule remise de peine pour la majorité d'entre-eux, c'est l'exode ou ... la mort prématurée! Les Vues voudraient "arracher" le petit sourire satisfait sur le visage de ce personnage et de tous ses "petits" camarades pro-éolien...
" L’argent des uns n’a jamais fait le bonheur des autres. »
 Pierre Dac (1893-1975)

SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS ET DÉMANTELONS L’ÉOLIEN! 
php

Selon Paul Elfassi, associé chez BCTG Avocats, renouveler, moderniser voire densifier les installations éoliennes existantes est une solution efficace pour augmenter la production d’énergies renouvelables. Mais le repowering des parcs éoliens est contraint par des procédures administratives trop lourdes. Un cadre juridique allégé permettrait d’encourager le développement de cette filière.


 -
Paul Elfassi, associé chez BCTG Avocats

Le renouvellement des parcs éoliens existants est peu encouragé. Le "repowering" des installations ne dispose pas d’un cadre juridique ou économique propre et l’application des règles de droit commun, inadaptées à cette technique, ne permet pas de faire décoller cette filière.

Le repowering consiste à renouveler tout ou partie de parcs éoliens déjà en exploitation sur un site. Il peut s’agir d’une maintenance lourde du parc éolien (remplacement de composants tels que les pales ou le rotor), d’un réaménagement (modification de certaines caractéristiques du parc comme la hauteur des éoliennes,…) ou d’un renouvellement complet (modification du nombre, du modèle et de l’implantation des éoliennes)

Les 10 stratégies de manipulation...des masses

https://blogs.mediapart.fr/diogene-junior
Diogène junior
25 oct. 2010

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité. Particulièrement intéressant pour décrypter notre actualité française. Dans un autre genre, tout aussi édifiant que le livre de Naomi Klein : "La statégie du choc".

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

vendredi 26 mai 2017

L’éolien, sans subventions pour chaque kWh ?

http://fr.friends-against-wind.org
par Claude Brasseur,
mathématicien astronome, chercheur et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables
brasseurvossen@skynet.be

Le lobby éolien veut nous convaincre de ce que le futur éolien en mer est rentable, ne demande pas le moindre subside...


L’Allemagne exporte son électricité inutilisable vers la Pologne, la Tchéquie et autres pays pour s’en débarrasser et à prix réduit quand ce n’est pas à prix négatif.

Le citoyen-citron pressé en arrive à se plaindre du prix de l’électricité éolienne ? Des nuisances qui commencent à être reconnues par l’Académie de Médecine en France ? Des corruptions et escroqueries style Publifin en Belgique ? Aujourd’hui, 80 % du prix du kWh éolien vient des aides, primes, avantages fiscaux, priorité sur le réseau et autres Certificats Verts à prix artificiel. (1). Le lobby éolien mondial a trouvé la parade ! Il veut nous convaincre de ce que le futur éolien en mer est rentable, ne demande pas le moindre subside...

Les Suisses ont craint le nucléaire : le lobby éolien va empocher des milliards

http://fr.friends-against-wind.org/
Par Claude Brasseur,
mathématicien astronome, chercheur et fondateur d’un centre de recherche sur les énergies renouvelables
brasseurvossen@skynet.be


Le terrain était favorable pour le lobby éolien...


Les milliards que les Suisses croient consacrer à une énergie « verte ».

Un appel à leur sens des responsabilités a fait voter les Suisses pour la fin du nucléaire. Les Suisses seraient-ils aussi peu instruits, aussi peu responsables que les Allemands, les Belges, les Français ? On avait pris soin de leur proposer un « package » comportant d’indispensables économies d’énergie, l’isolation des habitations, etc. Ils ont voté, dans la foulée, la fin du nucléaire, la fin d’une énergie propre, éternelle, peu coûteuse, n’enrichissant pas un lobby tout-puissant sur la planète, lobby qui mettra dans sa poche les milliards que les Suisses croient consacrer à une énergie « verte ».

Comment le lobby éolien est-il arrivé à ses fins ? La question mérite d’être posée, quand on sait qu’il a même obtenu que les citoyens ne puissent pas intervenir dans les décisions concernant l’installation d’éoliennes !

jeudi 25 mai 2017

Les graphiques de l’électricité en avril

 http://huet.blog.lemonde.fr
24 mai 2017

 Commentaire: Encore une démonstration implacable de l'inutilité de la colonisation éolienne, dévastatrice de nos territoires ruraux déshérités (santé, attractivité, paysages, patrimoine, etc.). La majorité de nos gouvernants et de nos élus (es) qui soutiennent le lobby éolien ne peuvent pas être sots ou dupes à ce point sur la finalité financière de cet essor? Donc, ils ou elles sont très sensibles à l'argent, non?

"L'argent  tous tout s'achète et tout se vend!"
L'addition
 https://youtu.be/z6nyvrq24Ro
 Paroles: Maurice Vidalin. Musique: Gilbert Bécaud 1973
 
SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN!
php


Un dessin vaut mieux qu’un long discours. Illustration par ces graphiques tirés du bilan mensuel de RTE sur la production et la consommation d’électricité en avril sur le territoire métropolitain. A prendre comme une contribution à la qualité du débat citoyen sur notre système électrique.

1- D’où vient notre électricité ?
D’un « parc », présenté en « puissance installé » soit la capacité théorique maximale des différents moyens de production. Le voici :


Le parc de production électrique (RTE) en puissance installée maximale théorique


Ce graphique ruine la formule du « tout nucléaire » encore plus fausse lorsqu’on l’applique non au seul secteur électrique mais à l’ensemble de la politique de l’énergie. Le système électrique n’a pas mis tous ses œufs dans le même panier mais utilise la complémentarité de ces différents moyens de production, adaptée à la situation du pays.

Mais la répartition de la production, qui évolue un peu selon les mois de l’année, n’est pas identique à celle du parc. La voici pour avril 2017 :

La Star'Ac au pouvoir !

http://descartes.over-blog.fr
Descartes
25/05/2017

Certains parmi mes lecteurs se souviendront sûrement du bruit et de la fureur qui avait accompagné le lancement de la première émission de télé-réalité française, « Loft Story ». Il s’agissait d’enfermer un groupe de jeunes – la parité étant strictement respectée – sous l’œil de caméras qui retransmettaient dans nos foyers 24/24 les faits et gestes des membres de cette petite communauté. Comme d’habitude chez nous, cela donna lieu à des empoignades entre doctes sociologues et pensifs penseurs, dont les conclusions allaient de « c’est le dernier clou dans le cercueil de notre culture » à « c’est le mode de communication de l’avenir ». Conclusions qui, à la réflexion, n’ont rien de contradictoire.

Je me souviens surtout qu’après l’émission elle-même, on a fait des émissions pour expliquer comment celle-ci fonctionnait. Le secret, nous disaient les organisateurs eux mêmes, n’est pas une scénarisation qui serait assez vite perceptible par les spectateurs. Non, le succès de ce type d’émission dépend totalement des choix de casting. Il faut constituer une collectivité – la parité étant rigoureusement respectée - donc les membres cochent un certain nombre de cases. Il faut le bellâtre et la bimbo, l’hystérique énervant mais attachant, le cas social qui fera pleurer dans les chaumières avec son enfance malheureuse, le manipulateur calculateur que tout le monde adore détester, le « monsieur/madame tout le monde » dans lequel le spectateur peut se reconnaître. Une fois le casting réussi, la dynamique humaine fait le reste… avec l’aide des gadgets inventés par la production pour relancer périodiquement les recompositions d’alliances.

Commission européenne sur l'énergie électrique – paquet législatif : « Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs ! »

http://notesaufildeleau.over-blog.com
par François Cordelle
Publié le 8 mai 2017



L'objectif prioritaire étant de lutter contre le réchauffement climatique, il est indispensable, avant de se préoccuper de la politique tarifaire de l'électricité, de préciser la politique de taxation des émissions de gaz à effet de serre (GES), gaz pouvant provenir de la production de l'énergie électrique.

Cette taxation, demandée à cor et à cris depuis longtemps, devra être d'un niveau significatif pour être efficace : objectif immédiat d'au moins 50 €/tonne équivalente d'émission de CO², suivi d'une augmentation annuelle suffisamment importante pour qu'elle atteigne rapidement une valeur à plus long terme d'au moins 100 €/tCO², puis jusqu'à 200 €/tCO² ou même au delà (certains parlent même de 300 €/tCO²).

mercredi 24 mai 2017

Suisse: Sortir du nucléaire, est-ce la garantie de devenir plus écolo?

http://www.20minutes.fr
Fabrice Pouliquen
24/05/2017

Commentaire:  Ce n'est pas faute d'avoir été mis en garde et avertis par les scientifiques que les ENR intermittentes, non pilotables ne remplacent pas le nucléaire pilotable et que leur mariage obligatoire avec une énergie fossile (gaz ou charbon ou lignite) en font de grandes émettrices de CO2. Malgré tout cela, la plupart des pays européens soutiennent leur développement intensif. Le pouvoir de l'argent plus fort que le fait scientifique, c'est incontestable!
SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN!
php

Énergie: Comme les Suisses dimanche, l’Italie, l’Allemagne ou encore le Japon ont tenté de sortir du nucléaire. Au risque parfois de privilégier des énergies fossiles et polluantes…



La centrale nucléaire du Bugey, dans l'Ain (Photo illustration. — AFP / Pascal George

Dimanche, les Suisses ont voté par référendum la nouvelle loi sur l'énergie qui interdit la création de nouvelles centrales nucléaires et l'arrêt progressif des réacteurs existants.
L'Italie, après Tchernobyl, ou l'Allemagne et le Japon, après Fukushima, ont déjà acté une sortie du nucléaire.
Cela ne leur a pas permis toutefois de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, bien en contraire même parfois.

L’ambition climat de la France s’arrête à l’orée du bois

EURACTIV.fr
Par : Aline Robert
23 mai 2017



 
Une forêt de chênes dans le Perche

Ambitieuse en apparence sur son ambition climatique, la France joue un jeu trouble sur le rôle des forêts face au changement climatique.

Alors que les négociations pour les objectifs climatiques 2030 battent leur plein, certains pays dont la France fait partie semblent tirer vers le bas l’ambition de l’Union européenne sur le mode de comptabilisation des puits de carbone que sont les massifs forestiers. Pour la France, la forêt n’est pas un petit sujet : en métropole, 30 % du territoire en est couvert, soit 16,7 millions d’hectares.

La ruineuse usine à gaz solaire de Ségolène Royal

https://www.contrepoints.org
Par Michel Gay et Bruno Comby



Commentaire: Mme Royal et ses différentes équipes ont toujours été "généreuses" et "inventives" concernant la dépense publique (voir l'éolien, la biomasse). L'heure de leur demander des comptes n'est-elle pas venue?
php

Ségolène Royal a signé le 9 mai 2017 son dernier arrêté fixant les nouvelles conditions d’achat de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques. Ceci pourrait être un gouffre financier sans équivalent.

Avant de quitter le ministère de l’Énergie et de l’Écologie, Madame Ségolène Royal a travaillé jusqu’à la dernière minute pour mettre en place avant de partir un système tarifaire incitatif encourageant l’autoconsommation d’électricité solaire. Elle a signé le 9 mai 2017 son dernier arrêté fixant les nouvelles conditions d’achat de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques.

Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli

Fabrice Nicolino
 24 mai 2017

 

Commentaire: Comme Fabrice Nicolo, les vues pensent que M.Hulot est, enfin, bien à sa place parmi les siens ( multinationales et autres lobbies financiers) qu'il sert depuis plus de 30 ans dans le rôle de l'"idiot utile". Sauf qu'à la différence des années précédentes, ce sont les contribuables qui paieront ses émoluments .
php




Nicolas Hulot a passé une vingtaine d’années auprès de Chirac, Sarkozy, puis Hollande sans que rien ait fondamentalement changé à la « destruction organisée des écosystèmes », rappelle l’auteur de cette tribune. Pour qui le nouveau ministre du gouvernement Philippe n’aura aucune marge de manœuvre.

mardi 23 mai 2017

Les académies contestent le développement de l’éolien industriel

http://fr.friends-against-wind.org
22/05/2017

Commentaire: Nous aussi!
php

Lettre ouverte de la fédération Vent de Colère au nouveau président de la République française, aux nouveaux ministres et aux élus nationaux et locaux.


Photo de famille du gouvernement français

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les ministres, député(e)s, élu(e)s, nous vous appelons à suivre les avis éclairés et dépassionnés de ces trois académies.

1- Académie de médecine – Communiqué du 9 mai 2017 :
Nuisances sanitaires des éoliennes terrestres
Ci-après le deuxième paragraphe de ce rapport :
Si l’éolien terrestre ne semble pas induire directement des pathologies organiques, il affecte au travers de ses nuisances sonores et surtout visuelles la qualité de vie d’une partie des riverains et donc leur « état de complet bien-être physique, mental et social » lequel définit aujourd’hui le concept de santé.”
Cliquer ici pour lire le communiqué de l’Académie de Médecine.

Haute Marne: Cirey-les-Mareilles: nouvel espoir

Par arrêté, la préfecture a modifié l'autorisation de construction des 5 éoliennes prévues. Ainsi, elle rouvre la possibilité pour ceux qui le souhaiteraient de s'opposer!
Tout recommence à zéro. 😍🙂En avant toute.
 
MOBILISEZ-VOUS!

lundi 22 mai 2017

Syndrome de l’éolienne : psychologique ou pas, il faut agir !

http://www.jim.fr
Aurélie Haroche
mercredi 17 mai 2017

Commentaire: Enfin! Le combat continue
php





 – Depuis plusieurs années, des associations de riverains résidant à proximité d’éoliennes font état de symptômes divers qu’elles associent à la présence de ces installations. Sous le terme de "syndrome de l’éolienne" sont ainsi regroupés des troubles multiples que l’on « peut schématiquement (…) distinguer en : généraux : troubles du sommeil, fatigue, nausées, etc. ; neurologiques : céphalées, acouphènes, troubles de l’équilibre, vertiges, etc. ; psychologiques (…) ; endocriniens (…) ; cardio-vasculaires (…) ; socio-comportementaux » résume l’Académie de médecine dans un rapport publié hier.

Des recommandations ignorées
L’institution s’était déjà penchée sur ces plaintes et avait formulé en 2006 une série de recommandations aux autorités qui n’avaient pas toutes été suivies, volonté de développer les énergies alternatives oblige : la distance minimale entre les éoliennes les plus puissantes et les habitations a ainsi été fixée à 500 mètres et non 1 500 mètres comme le préconisait l’Académie de médecine et aucune étude épidémiologique n’a été diligentée. En dépit de cette relative ignorance de ses préconisations, l’Académie de médecine a choisi de consacrer un nouveau rapport à ce sujet.

90% des parisiens ont voté pour Emmanuel Macron

https://lundi.am
Par Eric Hazan*
le 22 mai 2017

Cette tribune a été commandée par Le Monde pour ses pages Débats (« Votre opinion sur les 90% de Macron à Paris ») mais le journal a finalement refusé de la publier.

L’année 2015 a été la plus chaude jamais enregistrée à Paris ; en 2016, l’exposition Jeff Koons a attiré le plus grand nombre de visiteurs depuis la fondation du Centre Pompidou ; en 2017, les votes parisiens pour Emmanuel Macron ont atteint le score de 90%. Ces deux derniers records ne sont pas sans points communs : leurs détenteurs sont par leur parcours des professionnels de la persuasion. Jeff Koons a été courtier en matières premières à Wall Street et cette expérience l’a sans doute armé pour convaincre de riches amateurs – dont Bernard Madoff, qui purge depuis une peine de 150 ans de prison pour escroquerie – que ses lapins gonflables et ses cochons en sucre représentaient la pointe même de l’avant-garde. Emmanuel Macron a affûté à la banque Rothschild des capacités de conviction qui lui ont permis, entre autres, de piloter avec succès le rachat par Nestlé des laits en poudre de Pfizer pour quelque neuf milliards d’euros. Autre point qui les rapproche : le kitsch, dont un échantillon a été offert au peuple lors de la soirée des résultats au Louvre – Jeff Koons n’aurait pas fait mieux.

Saint-Lunaire, l'autre planète de Nicolas Hulot

http://www.20minutes.fr
12/09/2014

Commentaire: Quelle déception et crève-cœur sans doute pour cet anti-nucléaire déclaré et pro-ENR intermittentes qu'il n'y est pas en projet l'implantation d'une zone industrielle d'aérogénérateurs en mer, visible de la superbe plage de Saint Lunaire.

carte michelin, capture d'écran
A noter que sa femme n'est plus conseillère municipale depuis 2014 http://www.saint-lunaire.fr/
A noter:" Saint-Lunaire gagne un ministre mais perd son label (21/05/2017)
http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-malo-35400/saint-lunaire-gagne-un-ministre-mais-perd-son-label-5007668
php

Politique L'animateur vedette de TF1 réside à Saint-Lunaire, près de Dinard, depuis 2005...


Loin de l'agitation médiatique, Nicolas Hulot profite des charmes de la côte d’Émeraude depuis sa villa qui surplombe la plage de Saint-Lunaire. — fLORENCE durand / SIPA

Transition énergétique : ce que dit l’Académie des sciences

https://www.contrepoints.org
Par Michel Gay
22/05/2017
 
L’Académie des sciences se montre très critique vis à vis de l’actuelle loi de transition énergétique en France.

Dans sa communication du 19 avril 2017, l’Académie des sciences dresse un état critique de l’actuelle loi de transition énergétique en France. Voici ce qu’elle en dit.

Les programmes en matière de politique énergétique devraient mieux tenir compte des contraintes physiques, technologiques et économiques de chaque pays.

Dans l’état actuel du débat, nos concitoyens pourraient être conduits à penser qu’il serait possible de développer massivement les énergies renouvelables comme moyen de décarbonation du système en le débarrassant à la fois des énergies fossiles et du nucléaire.

Suisse: SE2050, ils ont dit oui pour le meilleur et pour le pire... Amen.

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
21/05/2017

Commentaire:  Pour résumé, ce référendum a dessiné la carte idéale pour les "dépeceurs" éoliens. Plus de perte de temps, ils savent où se rendre dans les territoires et dans les communes acquis. Merci qui? Les suisses dans leur majorité sont tout aussi cons que les français. Comme quoi Einstein avait raison: " Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
php


 image N. Poussin, Paysage avec les funérailles de Phocion(détail), 1648


Les promesses de la stratégie énergétique ont condamné la nature au profit de l'industrie.
Voilà, la messe est dite. Heureusement il n'y a pas que du mauvais dans cette stratégie, nous allons donc l'avaler et faire tout ce que nous pourrons (encore...) pour éviter les couleuvres réservées aux jurassiens. Comme le dit un proverbe chinois: qui s'arrête complètement avant de faire un autre pas passera sa vie sur un seul pied.

dimanche 21 mai 2017

Hauts-de-France: quand le FN local pactise avec Nordex

Peuple manifestant, résistant à la colonisation de tes territoires par le lobby éolien, tu es seul. Tu ne dois rien attendre de la classe politique et de qui que ce soit. Tu dois mener ce combat contre la machine de "guerre" qu'est l'aérogénérateur en ne comptant que sur toi.  En avant toute.
SAUVONS L’HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN et BASTA!

Hénin-Beaumont
La dénonciation par Xavier Bertrand, Président de la région Hauts-de-France, de la cession de terrain appartenant à la ville d'Hénin-Beaumont dirigée par le FN (M.Steeve Briois ) à la société Nordex pour l'implantation d'une zone industrielle d'aérogénérateurs.
Programme du FN à la présidentielle:
Proposition 143: moratoire sur l'éolien!
No comment

Voir

Indium: vers une pénurie?

L'indium est l'élément chimique de numéro atomique 49, de symbole In.

Indium (49 In).jpg

Échantillon d'indium

Généralités sur l'élément indium et son corps simple

Cet élément monoisotopique stable appartient au bloc p, au groupe 13 et à la période 5 et au groupe IIIA dit du bore du tableau périodique ainsi qu'à la famille des métaux pauvres. Le rayon atomique de l'indium avoisine 1,50 Å.

Le corps simple indium In est un métal gris brillant, à bas point de fusion à peine supérieur à 156 °C, résistant à la corrosion atmosphérique.

Ce métal malléable présente une chimie assez analogue à l'aluminium et au gallium, mais aussi au cadmium et au thallium. L'électronégativité selon Pauling est de l'ordre de 1,7(̠8), alors que celles du Ga et Al avoisinent respectivement 1,6 et 1,5.

Il est rare. L'indium est resté un « métal ou un élément de laboratoire » jusque dans le début de l'entre-deux-guerres 10. En 1924, on découvre que l'indium peut stabiliser les métaux non ferreux 11. En 1940, l'indium comme revêtement protecteur et anticorrosion de longue durée améliore les roulements à billes du matériel aéronautique militaire. Au début des années 1970, selon le chimiste Bruce Mahan (en), l'indium ne présente pas d'usage important. Au début des années 1980, les contributeurs chimistes de l'Encyclopedia Universalis admettent qu'il y a peu de composés d'indium étudiés et bien connus (probablement en vue d'applications). Sa récente utilisation massive, notamment dans les écrans plats LCD, ont fait passer son prix de 80 à 800 €/kg (70 à 1 000 $/kg aux taux courants 12) entre 2001 et 2005 13,14. La pénurie actuelle en fait une matière première minérale critique.

samedi 20 mai 2017

Jacques Rancière : « Le peuple est une construction »

http://www.revue-ballast.fr
4 mai 2017

Entretien paru dans le n° 3 de la revue Ballast


Rencontre avec le philosophe de l'égalité démocratique. 

Nous ignorons qui des deux candidats occupera bientôt le trône. Nous savons seulement qu’il faudra, plus encore que naguère, tenir tête au nouveau pouvoir — qu’il ait le visage d’un Golden Boy, carnassier à temps plein et apôtre de Margaret Thatcher, ou celui d’une héritière, républicaine auto-proclamée escortée de fascistes en cravate. Il fut souvent question du « peuple », le temps de cette campagne ; aux commentaires médiatiques du match de la veille, préférons le temps long : le philosophe Jacques Rancière nous parle, justement, de ce « peuple » qui n’est, à ses yeux, pas la population mais la somme des anonymes en paroles et en actes. Le peuple de la démocratie, mot dont l’auteur de La Méthode de l’égalité tient à nous rappeler tout le tranchant tant que « l’État [sera] gouverné par des drogués du pouvoir et des représentants des intérêts financiers ».


La notion de démocratie est omniprésente dans votre travail. Blanqui estimait qu’elle était toutefois un mot « en caoutchouc » tant elle était flottante et récupérable. Pourquoi tenez-vous autant à ce terme ?

Pour qu’il y ait politique, il faut qu’il y ait un sujet spécifique de la politique. Telle est mon idée fondamentale. Il ne suffit pas de gens qui gouvernent et d’autres qui obéissent. C’est la grande séparation initiale entre l’art de l’élevage et la politique : cette dernière suppose toujours que la même personne qui gouverne soit gouvernée. C’est cela qui m’a paru important pour cerner le rapport entre démocratie et politique. Pour qu’il y ait politique, il faut qu’il y ait quelque chose qui s’appelle le peuple : il doit, en même temps, être l’objet sur quoi porte l’activité politique et le sujet de ladite activité. Dans tous les modèles ordinaires de « l’art de gouverner », on suppose une certaine dissymétrie : il y a une masse à gérer et ceux qui ont la capacité de le faire — la légitimation du pouvoir fonctionne ainsi. « Démocratie » n’est pas, à l’origine, le nom d’un régime politique mais une insulte (le gouvernement des moins que rien, le gouvernement de la canaille). C’est ce gouvernement des gens qui ont pour propriété de n’avoir aucune propriété qui les autorise à gouverner, aucune propriété qui distingue ceux qui sont bons pour gouverner de ceux qui sont bons pour être gouvernés. C’est pour cela qu’il m’a paru pertinent de conserver ce mot ; il est celui qui dit l’absence de légitimité fondamentale du pouvoir, celui qui dit que tout pouvoir est contingent — le pouvoir des autorités oligarchiques que nous connaissons, comme celui de l’avant-garde qui se réclame de la révolution.

L’Académie des sciences sur le renouvelable, peut mieux faire…

https://ideesrecuessurlenergie.wordpress.com
Publié le 7 mai 2017

Commentaire: (...)  L’Académie des Sciences fasse un travail beaucoup plus pointu pour être utile.
http://www.academie-sciences.fr/fr/Rapports-ouvrages-avis-et-recommandations-de-l-Academie/avis-sur-la-transition-energetique.html
php

Rectifions cette posture un peu trop politiquement correcte…
Je cite :
« La part totale des ENRis ne peut pas aller très au-delà de 30-40% sans conduire à des coûts exorbitants».

Une telle formulation laisse penser que, jusqu’à ce pourcentage il n’y a pas de problème pour le bilan du parc nucléaire de EDF ?

Or il y en a dès aujourd’hui. Voir l’étude CREDEN (Percebois). La perte de valeur de notre parc décarboné ne peut qu’augmenter au fur et à mesure que se développe le parc des ENRis. Macron entend doubler les ENRis d’ici 2023 et le parc français devrait passer à 15% du mix en 2025, soit le parc allemand d’aujourd’hui… Qui gâche un immense potentiel social mais masque un dumping habile sur la productivité des agriculteurs à l’export (La France paysanne s’en ressent).

Ô société civile, que de primes on commet en ton nom !

Par Antoine Perraud
19 mai 2017
Blog : Tournure

En usurpant la notion de « société civile », ce gouvernement se paie de mots détournés. Il tord le vocabulaire pour semer la confusion dans les esprits ainsi domesticables. Mal nommer, c'est déjà ruiner la vigilance démocratique...

Ami, entends-tu les cris sourds du langage qu’on enchaîne ? Les mots finissent par ne plus rien dire – au point de signifier ce que leur dicte l’idéologie dominante. Mediapart publiait ainsi l’an dernier un entretien avec la philosophe Marie-José Mondzain qui analysait, à partir du rapt par Emmanuel Macron du terme « saxifrage », comment le libéralisme économique siphonne le vocabulaire et anesthésie l'action politique en délégitimant la « radicalité ».

« Aujourd’hui, le nucléaire est le moyen le plus efficace pour réduire la part des énergies fossiles »

http://www.lemonde.fr
Par Collectif
19.05.2017

Commentaire: Les choix stratégiques votés par la majorité de nos gouvernants et de nos élus (es) concernant la production de l’Électricité ne reposent pas sur des vérités scientifiques mais...sur des options favorisant le monde de la finance et en particulier, le lobby éolien. Sinon, il y a bien longtemps que nous Peuple manifestant contre les ENR intermittentes, nous aurions repris le cours normal de nos vies.
SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN! 
php




TRIBUNE. Dans l’état actuel du débat, nos concitoyens pourraient, à tort, être conduits à penser qu’il serait possible d’instaurer – à marche forcée – la transition énergétique. Selon cette idée, il suffirait de développer massivement les énergies renouvelables pour se débarrasser des énergies fossiles et de l’énergie nucléaire, et ainsi parvenir à une décarbonation quasi-complète du système de production de l’énergie. L’attrait des énergies renouvelables ne doit pas faire oublier certaines réalités.

L’électricité n’est pas tout, elle ne représente que 25 % de notre consommation d’énergie totale et il convient de distinguer le mix énergétique, qui concerne l’ensemble des activités, du mix électrique. Le problème des 75 % d’énergie non électrique consommée par les transports, le chauffage et l’industrie, est autrement plus redoutable pour l’environnement !

Lire aussi : « La décentralisation est la clé pour révolutionner le système énergétique français »

Les énergies renouvelables, éoliennes et solaires, souffrent d’une forte variabilité et nécessitent la mise en œuvre d’énergies alternatives pour compenser la chute de production résultant de l’absence de vent ou de soleil.

Macron-Hulot, champions du lessivage idéologique de l’écologie

 Jean-Baptiste Comby
 20 mai 2017
 Jean-Baptiste Comby est sociologue et maître de conférences à l’université Paris 2.



Commentaire: (...) L'impératif catégorique de la morale marxienne: fais ce que tu es - afin que tu sois ce que tu fais. [...] La raison fondamentale de notre aliénation, c'est cet ordre économique et social, car dans ce monde-ci, insérés dans sa praxis, il nous est impossible, avec la meilleure volonté du monde, de vouloir au nom de la liberté ce que nous faisons en fait - quelle que soit notre intention, simplement parce que nous avons assumé, par le simple choix de vivre, cette condition sociale, incarnation d'une praxis à l'égard de laquelle l'abstention n'est pas possible. L'homme est impossible dans ce monde-ci , donc, c'est ce monde qu'il faut changer, impérativement; il est la raison déterminante et dernière de l'impossibilité de l'homme.
Extrait de "Le traître", André Gorz, Éditions du Seuil, 1958.
php


 
La nomination de Nicolas Hulot illustre combien l’élection d’Emmanuel Macron parachève la dépolitisation de la vie collective, dont celles des enjeux écologiques, explique l’auteur de cette tribune. Or, rappelle-t-il, « le défi écologique est hautement politique et inévitablement clivant ».

Il fallait avoir les œillères idéologiques bien accrochées pour croire qu’Emmanuel Macron est de droite et de gauche. Il n’a fallu que quelques heures et la nomination de son Premier ministre pour s’apercevoir qu’il était politiquement à droite, c’est-à-dire socialement du côté des puissants et de ceux qui détruisent docilement, mais sûrement la planète. Son programme, ses soutiens, son gouvernement, ses premiers actes, tout indique que la « révolution » qu’il prétend incarner sera conservatrice tant elle accentuera la subordination des structures sociales (éducation, santé, immobilier, travail, administrations publiques…) aux logiques néolibérales.

La présente tribune n’insistera donc pas sur la manière, probablement autoritaire, dont il poursuivra l’emprise des logiciels managériaux, gestionnaires et comptables sur un spectre toujours plus large d’activités sociales. Il ne s’agira pas non plus de commenter la façon dont il pousse toujours plus loin les ressorts monarchiques, le culte de la personnalité et les recettes marketing de la vie politique sous la Ve République. Ces deux réalités constituent deux dimensions d’un processus plus large de dépolitisation de la vie collective.

En fait, l’élection de Macron peut se lire comme la consécration voire l’aboutissement de ce processus qui depuis une trentaine d’années malmène la délibération et le pluralisme démocratique.

vendredi 19 mai 2017

L’inspection, premier plan social de la nouvelle ministre du Travail

http://www.regards.fr
Par Thomas Clerget
19 mai 2017

La nomination de Muriel Pénicaud, ex-DRH de Dassault et Danone, livre un message clair : les "réformes structurelles" seront menées au pas de charge. L’inspection du travail, soumise à de profondes coupes d’effectifs, est en première ligne.

Moins 16 % de postes à Paris, moins 10 % en Île-de-France, moins 13 % en région Grand-Est… Si ce n’est pas une mise en coupe réglée de l’inspection du travail, cela y ressemble fortement. En Île-de-France, la nouvelle a été annoncée le 2 mai aux représentants du personnel, soit entre les deux tours de la présidentielle. Les ministres passent mais, en silence, pièce par pièce, la casse de l’inspection continue. Loin d’infléchir la tendance, le nouveau gouvernement et sa ministre du Travail nommée mercredi 17 mai, Muriel Pénicaud, ex-DRH chez Dassault et chez Danone, présagent au contraire de son aggravation. Désabusés, les agents de l’inspection espèrent un mouvement de solidarité plus large avec leur profession.

L’Insee : « Ca va mieux ! » (pour les riches)

http://www.fakirpresse.info
par Baptiste Lefevre
19/05/2017 paru dans le Fakir n°(78 ) décembre 2016 - janvier 2017

L’Insee vient de publier une étude sur le patrimoine des ménages. Bilan : le pays ne souffre pas trop d’un égalitarisme forcené...

L’Insee vient de rendre publique une étude sur les inégalités de patrimoine :
"Les 10 % des ménages les mieux dotés en patrimoine possèdent au minimum 595 700 euros d’actifs, alors que les 10 % les plus modestes en détiennent au maximum 4 300 euros chacun, soit 139 fois moins. Les inégalités de patrimoine sont beaucoup plus marquées que celles des revenus. À titre de comparaison, en 2014, le revenu maximal des 10 % des ménages les plus modestes est 4,6 fois moins élevé que le revenu minimum des 10 % les plus aisés."

jeudi 18 mai 2017

Les probabilités farfelues de Nicolas Hulot

par PH
mercredi 26 août 2015, 

Il fallait l’écrire : un certain nombre de personnages sont des obstacles au règlement de la question climatique. Un d’entre eux est très connu, voilà ce qu’il déclare dans le journal Les Échos du 24 août 2015 :

Journaliste : « Sur le nucléaire, n’est-on pas aussi resté dans les postures ? »
Réponse de Nicolas Hulot On a eu l’intelligence, dans la loi sur la transition énergétique, de ne pas en faire un point de crispation. Chacun a su mettre de l’eau dans son vin. Mon avis est assez médian et il n’a jamais varié. Je ne suis pas favorable à l’énergie nucléaire, mais le fait est que la France l’a développée. On peut l’utiliser mais juste pour opérer une transition douce et ne pas risquer la rupture d’approvisionnement. Nous devrons baisser mécaniquement sa part. Faisons le intelligemment. Le nucléaire n’est pas la bonne réponse au réchauffement climatique, Pour l’empêcher, il faudrait construire une centrale tous les 15 jours pendant cinquante ans. A ce rythme, vous transformez des probabilités d’accident majeur en certitude. Donc c’est « no way ». »

mercredi 17 mai 2017

Effets sanitaires des éoliennes

http://lemontchampot.blogspot.fr/
Jean Pierre Riou
16/05/2017

Commentaire: A la lecture de cette synthèse argumentée et précise des nuisances et des dangers que représentent les aérogénérateurs pour les riverains du quotidien, il est scandaleux qu'un stop définitif n'est pas été mis à l'essor des zones industrielles d'éoliennes et que leur démantèlement n'est pas été rendu obligatoire immédiatement. En revanche, ce qui est certain, c'est que le lobby éolien et toute la "chaîne" de complicité: l’État, les élus (nationaux et locaux), certaines ONG et fondation, une partie des citoyens, etc. sont responsables et coupables de cette situation.

RÉSISTANCE ENCORE et TOUJOURS!
NOUS SOMMES TOUS ATTEINTS du SYNDROME de L’ÉOLIEN!
php


Communication sur les effets sanitaires des éoliennes
En préambule :
- La santé, telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé et inchangée depuis 1946, consiste en « un état de complet bien être physique, mental et social et pas seulement une absence de maladie ou d'infirmité »
- Le bruit, avec plus de 10 000 décès prématurés par an, est considéré la 2ème cause sanitaire environnementale. (European Environnement Agency, report 10/2014).
- Les éoliennes sont généralement implantées dans des zones rurales calmes que la quasi absence de bruit résiduel, notamment nocturne, rend d’autant plus sensible à l’émergence d’un bruit particulier.
- La présentation des projets se garde généralement de prévenir les populations qu’ils entendront parfaitement les éoliennes.

Avis de l'Académie de Médecine sur les effets sanitaires des éoliennes

http://lemontchampot.blogspot.fr/
Jean Pierre Riou
16/05/2017

L'Académie de médecine vient de rendre un nouvel avis sur les effets sanitaires des éoliennes.
http://www.academie-medecine.fr/articles-du-bulletin/publication/?idpublication=100718
Rappelant que la santé est "un état de complet bien être" et non la simple absence de maladie, les académiciens attirent l'attention sur les effets sanitaires potentiellement néfastes des éoliennes.
Et préconisent:

mardi 16 mai 2017

Allemagne: grosse frayeur : une pale d'éolienne tombe sur le camion

http://www.lalsace.fr
16/05/2017

Un chauffeur de poids lourd a échappé de peu à la mort, ce mardi, sur l'autoroute A33, quand une énorme pièce s'est abattue sur son véhicule.

 
L'autoroute a été bloquée plusieurs heures. Capture d'écran

Haute Marne: Sud: les écoles ferment, les EHPAD fleurissent, les éoliennes poussent et les cimetières s'agrandissent

jhm.fr
16/05/2017

Le Sud Haute Marne, territoire rural par excellence est à l'image de très nombreux Pays qui cultivent la désertification et le vieillissement de leur population.
L'exemple de la fermeture potentielle des écoles de Poinson-les-fayl et de Pressigny est caractéristique de la "mort" annoncée de nos villages: Pas de véritable politique d'attractivité vers d'éventuels porteurs de projets, pas de politique ambitieuse pour le développement touristique, seule véritable bouffée d'oxygène pour le territoire, etc. En 30 ans, le résultat est catastrophique en terme économique, d'emploi et de vie de nos entreprises et artisans locaux. Et, toujours avec les mêmes élus (es)... pratiquement.
Comme il est attendrissant et touchant monsieur le maire de Pressigny quand il évoque "notre zone rurale défavorisée". Il arriverait presque à nous faire chialer. Sauf que lui comme la majorité des maires de l'ex Communauté de communes Vannier-Amance, ont pour toute réponse à ces drames humains, de vendre la Terre et ses habitants aux promoteurs éoliens*. Cette décision lourde de conséquences conduira définitivement le territoire à la ruine. Prenons date pour dans 10 ou 15 ans.
Alors, monsieur le maire de Pressigny et les autres élus (es) pro-éoliens, ayez la pudeur qu'il sied vis-à-vis de ces parents d'élèves en souffrance.

SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN!

 * Projets en cours: Vannier -Amance 17 éoliennes; La Rochelle (70) 8 éoliennes, Belmont 8 éoliennes; Genevrières; Tornay; etc.
php

Pouvoir d'achat, revenu et fake statistics

par Simone Wapler
16/05/2017


81 % des Français jugent que leur pouvoir d'achat a diminué selon un
récent sondage Ipsos Sopra Steria.

Donald Trump a popularisé les fake news mais il y a beaucoup à dire aussi sur les statistiques, ou « données macroéconomiques », pour reprendre le style guilleret de l’INSEE. Il y a plus de fake statistics que de fake news.

Hier, je vous parlais de notre pouvoir d’achat, de nos revenus et des statistiques. Quelle ne fut pas ma surprise de lire dans l’étude de l’OFCE la phrase suivante :

dimanche 14 mai 2017

Coup de vent sur l'Allemagne...

http://www.bertrandbarre.com
mai 2017

Commentaire: [...] En décembre 2014, l’OPECST a publié le rapport * de MM. Le Déaut et Sido, intitulé : Le tournant énergétique allemand: quels enseignements pour la transition énergétique française?
Oui, oui, c'est bien de notre sénateur, M.Sido, "roi" de la Haute Marne depuis 1998, dont il s'agit. Professionnel de la politique et... du paradoxe, au bord de l'"escroquerie" intellectuelle.  D'un côté, Monsieur le sénateur dénonce l'accroissement de la précarité énergétique suite à la forte augmentation des prix de détail de l'électricité consécutive à l’arrivée massive sur le réseau d’une électricité subventionnée et de l'autre, le roi président du Conseil général ne s'opposant pas à la colonisation éolienne du territoire en faisant un des départements leader en puissance installée.
SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS, DÉMANTELONS L’ÉOLIEN et... DÉGAGEONS LEURS SOUTIENS POLITIQUES!
php

http://www.senat.fr/rap/r14-176-1/r14-176-10.html



Plusieurs fois, dans cette chronique, j’ai évoqué les résultats mitigés du tournant énergétique allemand « energiewende » : un coût exorbitant, maintien de la part charbon+lignite dans la production d’électricité, peu ou pas de réduction des émissions de CO2 et nécessité de garder toutes les centrales fossiles en secours pour les jours peu ensoleillés et sans vent.

L'éolienne, le Don Quichotte de la politique énergétique

http://www.economiematin.fr
par Simone Wapler
11/05/2017


Commentaire: Cette politique utopique des énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien) mise en place par les élus (es) "écolos" et leur allié "feu" PS depuis 2001, soutenue par certaines ONG et au service de la finance et du néolibéralisme, est ce qu'il y a de pire pour le genre humain: elle tue des femmes et des hommes en silence et en toute discrétion!
-En amont en Chine (extraction des terres rares),
-Pendant leur exploitation, à coup de "bombardements" d'infrasons au quotidien,
-Après lors du démantèlement des aérogénérateurs.
Quand les français en prendront-ils conscience? 

Nous sommes tous malade du syndrome de l'éolien

SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN! 
php



5 % L'éolien a contribué en 2016 à près de 5 % de la consommation
d'électricité en France.

 
 
La "politique énergétique" nous mène au désastre. Les subventions ont conduit à fausser les prix et pénalisent producteurs et consommateurs.

« L’éolien a-t-il encore un avenir ? », s’interroge Le Figaro du mardi 2 mai. L’article nous indique que l’éolien a contribué en 2016 à près de 5% de la consommation d’électricité, une contribution stable alors que le parc éolien a augmenté de 1 345 MW cette même année et totalise 11 700 MW.

samedi 13 mai 2017

« La croissance verte n’existe pas » Jean-Marc Jancovici

http://www.sfen.org
Publié par Boris Le Ngoc (SFEN)
10/05/2016

Commentaire: Il est criminel que nos gouvernants, dans leur majorité, concernant le domaine des ENR intermittentes, soit plus à l'écoute des businessmen que des scientifiques. Pourtant, cela éviterait la mise en danger de la santé de milliers de riverains d'aérogénérateurs, le massacre en règle des territoires ruraux et leur vente "à la découpe" scandaleuse.
SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN! 
php


A l’occasion de la publication de son ouvrage Dormez tranquilles jusqu’en 2100 et autres malentendus sur le climat et l’énergie, RGN a rencontré Jean-Marc Jancovici. Connu pour son franc-parler, le fondateur du cabinet de conseil Carbone 4 et du think tank The Shift Project livre son analyse de l’état du monde. Pour lui, l’humanité doit faire le deuil d’une croissance perpétuelle néfaste pour la planète, mais doit avant cela sortir des énergies fossiles pour éviter le chaos climatique. Dans ce contexte, cet écologiste proche de Nicolas Hulot est convaincu que le nucléaire est une composante indispensable de notre avenir. Mais il s’oppose catégoriquement à l’idée d’une énergie illimitée comme la fusion, « une catastrophe pour la planète ». Au passage, il égratigne l’image idyllique d’un mix 100 % renouvelables et dénonce l’irresponsabilité des politiques dans leur gestion de la filière nucléaire. Rencontre.

Question au Gouvernement de Mme la sénatrice A.C.Loisier : précisions concernant la réponse de Mme la ministre

http://lemontchampot.blogspot.fr
Jean Pierre Riou

Le 28/07/2016, Mme la sénatrice A.C.Loisier interrogeait Mme la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer sur les raisons de la dispense du code de la santé publique accordée aux éoliennes et sur l’autorité sanitaire qui aurait été consultée sur la pertinence de cette dispense.

Le Sénat a publié la réponse de Mme la ministre le 04/05/2017
(http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ160722904)

Cette réponse appelle plusieurs remarques
Depuis 2011 les éoliennes sont classées dans la rubrique ICPE, ou installation classée pour la protection de l'environnement. Ce classement concerne une installation « qui peut présenter des dangers ou des inconvénients pour la commodité des riverains, la santé, la sécurité, la salubrité publique, l’agriculture, la protection de la nature et de l’environnement, la conservation des sites et des monuments »
A ce titre, leur fonctionnement est encadré par des limites réglementaires spécifiques.

vendredi 12 mai 2017

Jacques Rancière: la haine de la démocratie / 4

Jacques Rancière est une des grandes figures actuelles de la philosophie française.
Derniers ouvrages parus: Le Partage du sensible, Le Destin des images, Malaise dans l'esthétique, La Haine de la démocratie, Chronique des temps consensuels, Politique de la littérature, Le Spectateur émancipé, Et tant pis pour les gens fatigués — Entretiens et Moments politiques — Interventions 1977-2009
http://www.lafabrique.fr

Annotations: php



Extrait

[...] Le scandale est là: un scandale pour les gens de bien qui ne peuvent admettre que leur naissance, leur ancienneté ou leur science ait à s'incliner devant la loi du sort; un scandale aussi pour les hommes de Dieu qui veulent bien qu'on soyons démocrates, à condition que nous reconnaissions avoir dû pour cela tuer un père ou un pasteur, et être donc infiniment coupables, en dette inexpiable à l'égard de ce père.Or le "septième titre" nous montre qu'il n'est besoin, pour rompre avec le pouvoir de filiation, d'aucun sacrifice ou sacrilège. Il y suffit d'un coup de dés. Le scandale est simplement celui-ci: parmi les titres à gouverner, il y en a un qui brise la chaîne, un titre qui se réfute lui-même: le septième titre est l'absence de titre.

[...] Démocratie veut dire d'abord cela: un "gouvernement" anarchique, fondé sur rien d'autre que l'absence de tout titre à gouverner. Mais il y a plusieurs manières de traiter ce paradoxe. On peut exclure simplement le titre démocratique puisqu'il est la contradiction de tout titre à gouverner. On peut aussi refuser que le hasard soit le principe de la démocratie, disjoindre démocratie et tirage au sort. Ainsi font nos modernes, experts, nous l'avons vu, à jouer alternativement de la différence ou de la similitude des temps. Le tirage au sort, nous disent-ils, convenait à ces temps anciens et à ces petites bourgades économiquement peu développées. Comment nos sociétés modernes faites de tant de rouages délicatement imbriqués pourraient-elles être gouvernées par des hommes choisis par le sort, ignorant la science de ces équilibres fragiles? Nous avons trouvé pour la démocratie des principes et des moyens plus appropriés: la représentation du peuple souverain par ses élus, la symbiose entre l'élite des élus du peuple et l'élite de ceux que nos écoles ont formés à la connaissance du fonctionnement des sociétés.

Victoire pour Maxima Acuña, la paysanne qui tenait tête à un grand groupe minier

https://lareleveetlapeste.fr
par Antoine Puig
11/05/2017

 Commentaire: Respect, Madame.
php
 
image couv site 72722111

C’est la fin d’une bataille judiciaire cauchemardesque pour Maxima Acuña de Chaupe et sa famille : la Cour suprême du Pérou a finalement donné raison à la paysanne et activiste environnementale. Cette décision, sans appel, met fin à plusieurs années de procès (ainsi que plusieurs appels d’un côté comme de l’autre) entre la compagnie minière Yanacocha et la famille Acuña de Chaupe.

La fin d’un combat de longue haleine
Tout a commencé en août 2011, quand Maxima Acuña a vu s’introduire sur sa petite propriété de la région de Cajamarca (Andes) une armée d’ouvriers, escortés par la police. Sommée de vider les lieux, elle refuse et revendique son droit à de propriété sur ces terres qu’elle a acquises avec son mari en 1994. De l’autre côté, on lui assure que les terres ont été achetées en 2001 par la compagnie minière Yanacocha, filiale de la multinationale américaine Newmont, pour y lancer un pharaonique projet de mine à ciel ouvert (3,9 milliards d’euros, 200 tonnes d’or et 180 000 tonnes de cuivre par an à l’horizon 2017).

Le côté obscur du "miracle de l'emploi" en Allemagne

http://trends.levif.b

Source: Afp
11/05/17

Commentaire:  [...] "Vivre dans l'un des pays les plus riches au monde et être traités ainsi, je trouve ça incroyable". Une expression "européenne" est en marche...
"L’homme est un loup pour l'Homme", assurément, non?
php

"Vivre dans l'un des pays les plus riches au monde et être traités ainsi, je trouve ça incroyable". Comme des millions d'Allemands, Petra Vogel fait partie des travailleurs pauvres qui peinent à boucler leurs fins de mois et redoutent la retraite.


Des bénévoles distribuent de la soupe dans un quartier pauvre de Dortmund. © Reuters

A 60 ans, cette femme à la silhouette frêle et aux yeux cernés de mascara vert a passé la moitié de sa vie comme agent d'entretien dans un hôpital de Bochum, sa ville natale, située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Tous les regards seront tournés dimanche vers cet état régional de l'ouest du pays où se déroule un scrutin test pour les grands partis avant les élections générales de septembre, dont l'un des grands thèmes est la justice sociale.

Petra est employée par une société de services qui la paie 10,51 euros bruts de l'heure, "soit 1.115 euros par mois après impôts" pour 39 heures de labeur par semaine.

Haute Marne: éolien: le monde agricole s'inquiète des conséquences... enfin!

jhm.fr
12/05/2017

Enfin, les autorités représentatives du monde de l'agriculture tire le signal d'alarme par l'intermédiaire du Président de la Fédération nationale, Philippe Brayer. Le" monde" de l'éolien: [...]" n'est pas si merveilleux que cela" Et encore, permettez-nous de vous dire, monsieur le Président,  que vous êtes loin du compte dans votre "liste" des contraintes pour vos adhérents (es).
Les vues vous encouragent à prendre connaissance;
Le pognon
https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/04/pourquoi-les-promoteurs-eoliens-louent.html
https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/03/nous-savons-ce-que-nous-voulons-de.html
La santé 
 https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/04/effets-indesirables-sur-la-sante-des_8.html
 https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/03/eoliennes-empoisonnees.html

En vérité, au bout du "chemin éolien", c'est la ruine qui guette chaque exploitant propriétaire et ses héritiers (ères). Rendez-vous dans 15 ans.
php

jeudi 11 mai 2017

Clefmont (Haute Marne): Les Moments Musicaux du Château

Le village de Clefmont au patrimoine architectural rare (château) et à la vue imprenable sur la vallée de la Meuse allant de Neufchâteau au nord jusqu’à Langres au sud et l'association Jbm music events à l'organisation, vous souhaitent la bienvenue aux Moments Musicaux du Château, version 2017.
Fête le plein de musique!

 http://www.clefmont-fr.com/index.html



Clefmont, le château




Suisse: SE2050: Le mythe du pompage turbinage entretenu par Roger Nordmann et consorts

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/
10/05/2017

Commentaire: Des explications très instructives sur le rôle joué par les barrages (de Suisse ou d'ailleurs) pour compenser l'intermittence éolien.
php


"A part les arrêts de centrales nucléaires post-fukushima en 2011, on ne voit aucune diminution des puissances installées préexistantes en Allemagne (fossiles pour l'essentiel), il y a même une légère augmentation.

Le graphique ci-dessus est la preuve de ce que nous avançons depuis le début: Les éoliennes et les panneaux solaires se multiplient et les énergies fossiles ne bougent pas d'un poil, le nucléaire ralentit sans disparaître (et il resurgit ailleurs). On revient toujours à la question du maire de Saint-Brais en 2010: Vous préférez des éoliennes ou du nucléaire? Nous aurons les deux de toute façon lui avions-nous répondu...

Les éoliennes en Suisse, c'est facile, comme d'habitude y en a point comme nous, nous n'avons que des solutions.

Au problème de l'intermittence nous répondrons avec nos barrages. Enfin c'est ce que dit Roger Nordmann, haut, fort et partout. Sauf que ce n'est pas aussi simple qu'il ose le laisser entendre. Deux spécialistes ont pris la peine d'expliquer pourquoi

Fouven-saint-Andoche (70): le mât de mesure a été démonté

jhm.fr
11/05/2017

Les vues imprenables souhaitent à monsieur le maire de Fouvent et aux élus (es) favorables au projet de la communauté de commune des Quatre rivières, une bonne santé et une longévité politique. Cet ensemble permettra potentiellement, d'ici 10 à 20 ans, à des particuliers ou à des associations de déposer à leur encontre (nominalement) une plainte au tribunal correctionnel pour "mise en danger de la vie autrui" et du "non respect du principe de précaution", constitutionnalisé en 2005 par la Charte de l'Environnement. En effet, ils ne peuvent pas ignorer que l'aérogénérateur est un générateur d'infrasons" tueurs" qui sont la cause de mort prématurée au même titre que l’alcool et le tabac. Il convient d'y ajouter le côté financier quand il s'agira de démanteler les 10 machines et que l'argent viendra à manquer.
Mesdames, Messieurs les élus (es), vous vous préparez une belle retraite assurément!

SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN!
php

Panneaux solaires : le dernier fabricant allemand, Solarworld, dépose le bilan

https://www.lesechos.fr
Pauline Houede
11/05/2017


Surendetté, le groupe nourrissait de grandes ambitions avant l’arrivée de la concurrence à bas prix chinoise.

Il avait survécu à la vague de faillites qui a emporté les champions de l'industrie solaire en Allemagne. Solarworld, dernier gros fabricant de panneaux photovoltaïques du pays, a finalement annoncé mercredi soir son intention de déposer le bilan. La nouvelle n'a guère surpris outre-Rhin : dans le rouge depuis des années, Solarworld a essuyé une perte de 92 millions d'euros en 2016, et a vu sa dette exploser à plus de 300 millions d'euros.


L’éolien et le photovoltaïque tuent !

https://www.contrepoints.org
Par Michel Gay
11/05/2017

L’éolien et le photovoltaïque tuent en augmentant la précarité énergétique et la pollution atmosphérique.

Ces deux sources d’énergies renouvelables sont un accélérateur de pauvreté parce qu’elles ne peuvent prospérer que grâce à des subventions et des aides financières indirectes qui alourdissent inutilement la facture des consommateurs.

De plus, par une concurrence faussée car subventionnée et donc déloyale, elles ont détruit le marché de l’électricité en siphonnant la rentabilité des moyens de production classiques nécessaires pour assurer la continuité de l’approvisionnement électrique.

mardi 9 mai 2017

Autoconsommation: commentaires sur l’étude : Pour une décentralisation énergétique proche des citoyens

https://ideesrecuessurlenergie.wordpress.com
Publié le 7 mai 2017

Commentaires sur étude de La Fabrique écologique                     http://www.lafabriqueecologique.fr/decentralisation-energetique

Plusieurs points
Il est écrit : « Le développement de l’autoconsommation ne signifie pas aller vers l’autarcie en se coupant des réseaux. Dans la très grande majorité des cas, la connexion ou le raccordement au réseau électrique reste nécessaire et souhaitable, avec des avantages pratiques et économiques pour le consommateur en l’absence de solutions compétitives de stockage d’électricité. Se pose alors aussi la question de la gestion des surplus en période d’excédent de production ».

Et plus loin : « L’accroissement du taux d’autoconsommation peut se réaliser de trois manières : la limitation de la puissance du système de production, en l’occurrence le plus souvent photovoltaïque, pour qu’une part plus importante de l’énergie soit consommée sur place ; l’augmentation de la consommation sur place ; le stockage, pour mieux répartir dans le temps la production et la consommation […] Aucune de ces hypothèses ne correspond à la vraie priorité que constitue le développement de l’énergie solaire ».

lundi 8 mai 2017

Transport non routier et non aérien vs fret routier: fret routier, vainqueur par KO

http://www.transportinfo.fr
Francis Reyes
26 janvier 2017


 
Report modal en berne
Rien n’y fait. L’engagement national de mettre en œuvre les accords du Grenelle pour augmenter la part du transport non routier et non aérien de marchandises, et en particulier de redynamiser le fret ferroviaire, demeure sans effet. La conclusion de l’étude publiée début janvier par le Service de l’observation et des statistiques (SoeS) est sans appel (p. 14). Non seulement le TRM l’emporte toujours nettement sur le fer, mais il a accru ses parts de marché, les portant, en t-km, à 87% en 2015, contre 77% en 2009. 

Un nouveau livre, danois, dévoile l'abus de pouvoir de l'industrie de l'éolien

http://epaw.org
08/05/2017



Les éoliennes ne sont pas bruyantes! C’est ce que répète encore et encore les industriels de l’éolien et les politiciens. Mais alors pourquoi existe-t-il des gens qui souffrent à cause du bruit?
Et pourquoi un professeur à l’université d'Aalborg du Danemark a été licencié, et son appareil pour mesurer le bruit des éoliennes confisqué?

Haute Marne: Gîtes et chambres d'hôtes labellisés: le point

jhm.fr
08/05/2017

Au vu de la situation présente (chiffres en berne) et face à l'industrialisation en à marche forcée de demain, la méthode Coué* est-elle notre seule "porte de sortie"? Non! Une autre voie est possible, celle du renouveau attractif de notre territoire et cela passe par l'engagement sur tous les terrains.
L'important n'est pas seulement de participer...
php

* La méthode Coué est une prophétie autoréalisatrice qui tire son nom des travaux du psychologue et pharmacien français Émile Coué de la Châtaigneraie (1857 - 1926). Elle est fondée sur la suggestion et l'autohypnose.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Cou%C3%A9

Jean-Pol Poncelet: «En Europe, la politique énergétique va droit dans le mur»

http://www.lesoir.be
Xavier Counasse
samedi 6 mai 2017

L’ex-ministre Jean-Pol Poncelet (CDH) admet que la dérégulation du marché de l’énergie, qu’il a lui-même défendue dans les années 90, était une erreur.


© AFP.

Jean-Pol Poncelet
Né le 10 avril 1950, Jean-Pol Poncelet est ingénieur civil en physique nucléaire diplômé de l'UCL.
En 1995, il est nommé Vice-Premier ministre et Ministre de la Défense au sein du gouvernement Dehaene. Il fut également ministre de l'Énergie en 1998. Il quitte la politique en 2001, et dirige aujourd’hui le lobby nucléaire européen Foratom.


L’histoire de l’Union européenne est intimement liée à celle de l’énergie. Tout démarre en 1951, avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier. À six au début. À 28 (-1) aujourd’hui. Mais s’il est un sujet sur lequel l’Union s’est désunie avec le temps, c’est l’énergie.

Un sujet qui valait bien un bouquin. Jean-Pol Poncelet, ex-ministre de l’Energie (CDH), s’en est chargé. Dans sa Chronique d’une ambition énergétique manquée, il raconte les ratés européens autour du gaz, du nucléaire, des renouvelables. Et plaide pour la fin de la dérégulation du marché électrique.

Pourquoi ce livre ?
J’ai quitté la politique belge en 2001. Depuis 15 ans, mon quotidien, c’est l’Europe. D’abord au sein de l’Agence spatiale européenne, puis Areva, et maintenant Foratom (le lobby européen de l’industrie nucléaire, NDLR). Je vais quitter mes fonctions cet été à 67 ans. Juste après l’anniversaire des traités de Rome. Des traités. Car il y en avait deux, même si la Commission ne veut plus parler du second, baptisé Euratom. Ce livre, c’est l’occasion d’en parler. L’occasion de raconter ce que je vis au quotidien : l’échec de la politique européenne de l’énergie.

dimanche 7 mai 2017

Un kWh aléatoire ne remplace pas un kWh garanti

https://blogs.mediapart.fr/jacques-treiner/blog
Par Jacques Treiner, physicien
06/05/2017

« On peut se tromper soi-même ou tromper les gens, mais on ne peut tromper la nature... »


Jacques Treiner

Lors du débat de vendredi soir avec Emmanuel Macron, Jade Lindgaard a montré qu’elle ne faisait pas la différence entre une puissance électrique garantie et une puissance électrique intermittente. Son interlocuteur non plus, d’ailleurs. Dommage !

Jade Lindgaard, spécialiste de l’énergie à Mediapart, a demandé à E. Macron pourquoi il ne s’engageait pas explicitement pour un objectif de 100% de renouvelables et n’affichait pas clairement une sortie du nucléaire. Son argument principal consistait à remarquer que le solaire et l’éolien terrestre devenaient compétitifs avec le nucléaire de nouvelle génération.

Haute Marne: les riches heures des lieux et des hommes

jhm.fr
07/05/2017

Un grand merci aux écrivains Claude et Roger Petitpierre, auteurs d'un "pavé" en deux tomes (500 pages chacun), véritable "bible" des riches heures de notre territoire et de ses hommes. Ce livre est à paraître en automne 2017*.

Car n'en déplaise à tous ces "fossoyeurs" et "dépeceurs" éoliens de notre Pays: propriétaires terriens, élus (es), sociétés exploitantes, représentants de l’État, pseudo écologiques, etc., la Haute Marne a une histoire humaine, un patrimoine architectural et culturel remontant à la pré-histoire.
L'association "Les vues imprenables" milite pour sa protection, sa sauvegarde et sa mise en valeur.
A ce titre, elle soutient ce projet.

La Haute Marne n'est ni à vendre, ni à brader!

En 2017 et en 2020: SORTEZ-LES TOUTES et TOUS!

* Renseignement auprès de la librairie pour la souscription : 03-25-03-01-03
php

samedi 6 mai 2017

La contre-révolution néolibérale. Entretien avec David Harvey

http://www.contretemps.eu
David Harvey
3 mai 2017



Auteur de nombreux autres ouvrages, le géographe britannique David Harvey – dont plusieurs articles ont été publiés sur notre site – a publié en 2005 le livre A Brief History of Neoliberalism[1], qui a fait date dans le décryptage de ce nouveau mode de domination capitaliste. L’interview que nous reproduisons ici a été réalisée pour Jacobin, et traduite par la revue mensuelle L’Anticapitaliste.

Un extrait de sa Brève histoire du néolibéralisme, portant sur l’État néolibéral, peut être lu sur Contretemps. On pourra également consulter cet article de Razmig Keucheyan qui rappelle la trajectoire et l’originalité intellectuelles du géographe marxiste états-unien.


 
 

Néolibéralisme est un terme utilisé massivement de nos jours. Mais ce que les gens mettent derrière est plutôt flou. Dans son usage le plus systématique, il se réfère à une théorie, une palette d’idées, une stratégie politique ou une période historique. Pouvez-vous commencer par donner votre interprétation du néolibéralisme ?

J’ai toujours dit que le néolibéralisme était un projet politique lancé par la classe capitaliste alors qu’elle se sentait très menacée politiquement et économiquement, de la fin des années 1960 jusqu’aux années 1970. Ils voulaient désespérément mettre en avant un projet politique qui jugulerait la force de la classe ouvrière […]

La classe capitaliste a alors vraiment pris peur et s’est demandée quoi faire. Elle n’était pas omnisciente, mais savait qu’il y avait un certain nombre de fronts sur lesquels elle devait lutter : le front idéologique, le front politique et par-dessus tout, la nécessité de réduire par tous les moyens possibles le pouvoir de la classe ouvrière. C’est à partir de là qu’a émergé le projet politique que j’appellerais néolibéralisme.