jeudi 18 janvier 2018

Eolien : le coup de massue de sieur Lecornu et de son "orchestre"

ACBFC et VdV
 Michel de Broissia

La commission LECORNU vient de faire connaître les 10 propositions pour accélérer le développement des énergies renouvelables.
C'est encore un coup de massue pour nous tous qui cherchons à défendre notre environnement. Ce rapport énonce des contre-vérités intolérables:
  • Viser la neutralité carbone à l’horizon 2050 : curieusement la production électrique française n'émet pas de gaz à effet de serre. Cherchez l'erreur !
  • Les retombées économiques sur les territoires sont directement prises dans la poche des ménages. Il serait plus utile de laisser cet argent là où il est.
  • L'énergie éolienne est disponible localement : C'est une affirmation absurde puisque les centrales éoliennes sont reliées à des postes sources situées le long des lignes à haute tension. Quand le vent souffle, on ne sait plus quoi faire de cette source d'énergie produite à contretemps. 
  • La commission se propose, propositions 1 et 2, de museler notre opposition en réduisant les recours devant les tribunaux. Comme pour le code de la santé publique, il s'agit de transformer les ruraux en français de seconde zone. C'est odieux.
  • La DGAC et le ministère de la Défense sont remis au pas et sont priés de faire taire leurs exigences de sécurité!
  • Avec la proposition 6, la moitié des éoliennes clignoteront au lieu de la totalité. Avec des éoliennes de 200 m de hauteur, il restera pourtant 3 rangées lumineuses ! Ce n'est pas rien.
  • La proposition 7 du rapport propose de mieux intégrer l'éolien dans nos paysages. Demandez aux riverains des parcs des Portes de la Côte d'Or, de Rougemont-Baume ou de Vaite-et-Bussière ce qu'ils en pensent.
  • Petit cadeau aux communes, on leur réserve 20% de la taxe IFER, c'est bien dérisoire et cela montre un grand mépris du monde rural.
  • Quant au guide de bonnes pratiques, on le connait déjà. C'est un leurre vite démenti par les pratiques commerciales sur le terrain.
  • Le financement participatif de la proposition 10 n'est pas une surprise. C'est le résultat d'études commandées il y a quelques années auprès de sociologues et de psychologues.  C'est un bon moyen pour faire taire les ruraux. Vous critiquerez plus difficilement un parc éolien dans lequel vous avez mis de l'argent.
 Je passe sur les contre vérités émises à propos des études acoustiques, du bien-être des riverains ou des retombées sur l'emploi.

php

1 commentaire:

  1. je trouve bien triste que les élus locaux, je devrai dire nos élus que nous avons élus ou pas élus prennent les décisions unilatéralement , dans le secret des alcôves, qui engagent toute la communauté. Maintenant les citoyens ne vont plus voter, les partis populistes font le plein de voix, tout cela ne me choque pas. Pourtant,je suis fervent défenseur de la nature ,artisan au respect de la nature, je n'ai plus ma place dans toutes les associations WWF , Greenpeace etc etc qui font un lavage de cerveau avec le réchauffement climatique,le CO2,... ! Mais où est passé le trou d'ozone? Il doit être dans le passé. Quelle sera la formule magique de demain? Quel spectre sera agité pour apeurer les populations?

    RépondreSupprimer